background preloader

Presse du 17 au 31 octobre

Facebook Twitter

31/10 Si ce n’est pas maintenant, alors quand ? - Appel à la manifestation du 6 décembre 2014. Manifestation contre le chômage et la précarité Si ce n’est pas nous, alors qui ? Si ce n’est pas maintenant, alors quand ? Le samedi 6 décembre 2014 aura lieu la 12e édition de la manifestation contre le chômage et la précarité et pour la justice sociale. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation des chômeurs, des précaires, des salariés et de la majorité de la population est loin de s’améliorer, bien au contraire. Une nouvelle convention d’assurance chômage défavorable aux chômeurs ; une allocation dont le plafond baisse de 57, 4 % à 57 % des derniers salaires ; des droits rechargeables, dont la mise en œuvre encore floue laisse craindre une pérennisation de la précarité. Stigmatiser et culpabiliser les victimes du choix des profits contre les hommes et les femmes et n’offrir comme avenir à la jeunesse que le chômage et la précarité !

Ce sont les victimes qui sont montrées du doigt !!! Un emploi correctement rémunéré, librement choisi, socialement utile Pour nos droits ! 31/10 L'échec de la lutte contre le chômage en 4 chiffres inédits. En 2013, plus de la moitié des demandeurs d'emploi sortant de catégorie A ont exercé une activité à leur sortie tout en restant inscrits à Pôle emploi dans une autre catégorie. François Rebsamen ne cesse de le répéter: commenter chaque mois les chiffres du chômage ne sert pas à grand chose, il vaut mieux s'intéresser aux tendances sur moyenne et longue période, les seules qui permettent de tirer des conclusions. Dont acte… La dernière publication des services statistiques du ministère du Travail, intitulée «les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en 2013» et mise en ligne ce vendredi matin, permet justement de le faire.

Outre la confirmation que les hausses des inscriptions dans les principales catégories de Pôle emploi ont été en léger retrait par rapport à 2012, elle nous donne quelques précieuses informations qui sont, au fil des mois, passées inaperçues ou n'étaient simplement pas disponibles. 31/10 Ils nous veulent précaires, nous serons inflexibles - Appel à la journée d’actions coordonnées européenne du 14 novembre 2014. Ils nous veulent précaires – nous serons inflexibles Journée d’action européenne pour les droits des chômeurs Les gouvernements européens ont trouvé une réponse à « la crise » : la chasse aux pauvres.

En France, le gouvernement socialiste a déjà donné son agrément à une convention sur l’assurance chômage qui prévoit de faire 2 milliards d’euros d’économies sur le dos des chômeurs. En Italie, Matteo Renzi a concocté un Jobs Act qui impose la précarité comme norme sociale. En Belgique, des milliers de travailleurs hors emploi seront exclus du système d’allocation chômage au 1er janvier 2015, tandis que la réforme du « statut de l’artiste » précarise le secteur de la culture. En Allemagne, la réforme du dispositif Hartz veut empêcher toute résistance contre l’arbitraire des décisions administratives. Mais s’ils mènent une guerre contre les chômeurs, c’est pour attaquer l’ensemble des salariés.

No Jobs – Let’s Act ! A Paris, rv 14 Novembre, 8h Place de la République. 31/10 Réforme des allocations chômage : petite sociologie pour distinguer ceux qui abusent du système de ceux qui en sont vraiment victimes (et combien ils sont…) Atlantico : Selon un sondage Viavoice pour le groupe BPCE, les Echos et France Info (voir ici), plus de six français sur dix soutiennent l'idée de supprimer les allocations chômage en cas de refus de trois offres d'emploi successives. Reste qu'il ne faut pas oublier que tous les chômeurs ne le sont pas par choix. Qui sont les "bons" et les "mauvais" chômeurs ? Jean-Marie Pillon : L'idée qu'il y ait de mauvais pauvres, c'est à dire des pauvres qui méritent leur sort est surtout une idée toute faite.

Mais c'est une idée qui ne ne date pas d'hier (Castel, 1995). Le fait que des chômeurs soient soupçonnés d'être de faux chômeurs est plus récente. Elle date en fait de la grande crise des années 1970, on a parlé alors de "chômeur golfeur" (Collomb, 2010) . L'assurance chômage avait été créée dans un contexte où le chômage n'excédait pas 1 % de la population active. Une approche par corps de métiers est-elle à privilégier ? Les durées moyennes de chômage varient surtout en fonction de l'âge. 31/10 Piratage chez Pôle Emploi : des fuites de données et création d’une boutique de vente de contrefaçon Nike. Votre attention s’il vous plaît ! Ayez maintenant l’obligeance de faire attention quand vous enregistré vos donnés “confidentiels” sur internet.

Le fait est qu’actuellement l’acte de piratage prend énormément d’ampleur. Puisqu’on en parle justement, une mauvaise nouvelle vient de frapper plusieurs sites Internet de Pôle Emploi. Malheureusement, des pirates ont pu s’introduire et ont pu se procurer des donnés confidentiels des clients. Plusieurs sites de Pôle Emploi sont victime de piratage Piratage chez Pôle Emploi : des fuites de données et création d’une boutique de vente de contrefaçon Nike De plus en plus, l’insécurité sur internet commence à prendre ampleur. Une boutique de vente de contrefaçon de Nike Pour rappel, le premier de ces problèmes visait le site 1semaine1emploi.fr qui a donné lieu à un protocole d’alerte zataz.

Cependant donc, ce sont les données personnelles des usagers qui seraient mises en danger. 31/10 Bretagne. En septembre, le chômage est reparti de plus belle. 30/10/2014 – 07H30 Rennes (Breizh-info.com) - «Soyons honnêtes : nous sommes en échec». L’aveu de François Rebsamen, le ministre du Travail, vaut malheureusement aussi pour la Bretagne. A fin du mois de septembre, en effet, les cinq départements de la Bretagne historique comptaient 212 205 chômeurs de catégorie A. Soit 2 489 de plus qu’en août. En un an la progression s’élève à 9 605. Par département, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A varie en septembre 2014 par rapport à août 2014 de +2,2% pour le Morbihan, de +1,1% pour les Côtes-d’Armor, de +1,3% pour l’Ille-et-Vilaine, de +1% pour la Loire-Atlantique et de 0,7% pour le Finistère.

Sur un an la progression est de 4,8% pour les 4 départements de la région administrative Bretagne et de 7,1% pour la Loire-Atlantique. Au total à la fin septembre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s’établissait à 388 617 pour les cinq départements bretons. 31/10 L'indemnisation du chômage : un petit progrès et beaucoup de reculs. Tout et n'importe quoi a été dit à propos des chômeurs, jusqu'à les présenter comme des privilégiés, alors que la majorité d'entre eux n'a même pas ou plus droit à une indemnisation de l'assurance chômage. Un nombre toujours plus grand d'ex-salariés rejoignent cette catégorie, celle qui ne touche que les minima sociaux, voire plus rien. Quant à ceux qui font partie des chômeurs encore indemnisés, voici leur situation. Pour avoir droit à une indemnisation chômage, il faut avoir travaillé 610 heures au cours des 28 mois précédents, même de façon discontinue.

Cela ouvre alors droit à une durée d'indemnisation égale au temps travaillé. Un jour travaillé vaut donc un jour d'indemnisation. La durée maximale d'indemnisation est de 24 mois pour les chômeurs ayant moins de cinquante ans au démarrage de leur indemnisation, et de 36 mois pour les cinquante ans et plus. La nouveauté est ce qui a été appelé les « droits rechargeables ». Paul Sorel. 30/10 Allocations chômage : les Français prônent la fermeté. 30/10 Chômage : est-il encore permis de dire que certains profitent du système ? FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors que le chômage augmente et que la polémique sur la réforme de l'allocation enfle, Frédéric Saint Clair se demande s'il est encore possible de débattre sereinement de ces questions en France.

Frédéric Saint Clair est mathématicien et économiste de formation. Il a été chargé de Mission auprès du Premier ministre pour la communication politique (2005-2007). Il est aujourd'hui Consultant Free Lance. Moment surréaliste ce matin sur France Culture, où les auteurs de la revue Esprit ayant participé au numéro de Novembre «Peut-on raconter le chômage?» Pourtant, le débat était de haut niveau, les arguments proposés par les uns et les autres étaient bien souvent pertinents, éclairants, intelligents, mais ils semblaient gouvernés par une idéologie fausse qui obligeait les raisonnements à converger vers la même thèse bien connue et trop souvent rebattue, proposant un «récit du chômage» finalement peu crédible.

Regardez l'émission citée par Frédéric Saint-Clair: 30/10 Les Français pour un Pôle Emploi plus strict. Plus de six Français sur dix soutiennent l'idée de supprimer les allocations chômage en cas de refus de trois offres d'emploi successives, selon un sondage Viavoice pour le groupe BPCE, les Echos et France Info publié aujourd'hui. La suppression des allocations pour les demandeurs d'emploi qui refusent trois offres successives est approuvée par 63% des personnes interrogées (30% tout à fait favorables, 33% favorables). 32% sont d'un avis contraire et 5% n'ont pas répondu. Les Français se disent aussi majoritairement favorables (69%) à "la réduction du montant des allocations des demandeurs d'emploi les plus aisés". 26% y sont opposés, 5% n'ont pas répondu.

Ils sont en revanche plus partagés sur "la réduction, plus rapide au cours du temps, des allocations de l'ensemble des demandeurs d'emploi": 46% y sont favorables, 47% y sont opposés (7% n'ont pas répondu). 30/10 En France, le chômage de très longue durée se développe dix fois plus vite qu’il y a cinq ans. Un chômage à deux vitesses s’est installé dans notre pays. Pourtant, contre l’exclusion sociale, la formation dispose de moyens pour cibler des actions. Entre août 2008 et août 2009, un an après le début de la crise bancaire, le nombre des chômeurs de très longue durée était passé de 272.000 à 282.000, soit dix mille personnes de plus recensées comme demandeurs d’emploi de plus de trois ans. Ils représentaient alors 7,6% de l’ensemble des chômeurs des catégories A, B et C (chômeurs sans aucun emploi ou en situation professionnelle précaire) en France métropolitaine. Depuis, la situation n’a cessé de se dégrader. Entre août 2013 et août 2014, le nombre de ces chômeurs de très longue durée est passé de 560.000 à 660.000, soit 100.000 personne de plus.

Et les dernières statistiques montrent que l’emballement se poursuit. La panne de croissance explique l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi. Cette progression laisse s’installer un chômage à deux vitesses. Des Assedic au RSA. 30/10 Faut-il supprimer les allocations chômage en cas de refus de trois offres d'emploi successives ? 30/10 Chômage. Une appli pour aider les chômeurs. Conducteur de travaux, licencié en août dernier, Arnold Dugenest, qui habite Allonnes, a touché du doigt toute la difficulté pour un chômeur de chercher du travail dans la jungle des sites et des fomalités. "Chacun fait son truc dans son coin. C'est dommage". Alors Arnold, qui "voulait lutter contre la déprime et le sentiment d'inutilité qu'on ressent quand on a plus de travail", a eu une bonne idée. Il a créé une appli gratuite à télécharger sur google play. "ça m'aurait paru malvenu de le faire payer". L'outil rassemble une trentaine de sites, de forums et autres applis qui concernent le monde de l'emploi.

Urgences Le nom de l'appli? Dans la galère, Arnold a appris à se bouger! 30/10 Chômage : les Français prêts à moins d'allocations, France. 30/10 Allocations chômage : les Français pour les supprimer en cas de refus d'offres - Emploi. Alors que le gouvernement a relancé ce mois-ci le débat sur le montant des allocations chômage, plus de six Français sur dix soutiennent l'idée de les supprimer en cas de refus de trois offres d'emploi successives. C'est l'un des principaux enseignements d'un sondage Viavoice pour le groupe BPCE, «Les Echos» et France Info publié jeudi. La suppression des allocations pour les demandeurs d'emploi qui refusent trois offres successives est approuvée par 63 % des personnes interrogées (30 % tout à fait favorables, 33 % favorables). 32 % sont d'un avis contraire et 5 % n'ont pas répondu.

Les Français se disent aussi majoritairement favorables (69 %) à «la réduction du montant des allocations des demandeurs d'emploi les plus aisés». 26 % y sont opposés, 5 % n'ont pas répondu. Les Français sont plus partagés sur «la réduction, plus rapide au cours du temps, des allocations de l'ensemble des demandeurs d'emploi» : 46% y sont favorables, 47 % y sont opposés (7 % n'ont pas répondu). 30/10 Chômage: les Français contre les allocs en cas de refus d'offres. 29/10 Entretien avec Hervé Chapron : Pôle emploi, autopsie d'un naufrage. Fondation iFRAP : Au sujet des offres raisonnables d’emplois, les sanctions en cas de refus sont-elles effectives ?

Si non, comment améliorer le contrôle et l’application des règles ? Hervé Chapron : La réponse à cette question nécessite de rappeler trois chiffres simples, celui des radiations administratives opérées par Pôle emploi : qui représentent 10% des sorties ; qui concernent 1% des demandeurs d’emploi ; et 90% de ces radiations administratives sont motivées par des absences à convocation. En conséquence, les radiations pour refus d’offre raisonnable d’emploi, que vous appelez "sanctions", si elles sont bien effectives, concernent moins de 1 demandeur d’emploi sur 1.000. Paradoxalement, l’enjeu n’est donc pas là.

En effet, l’expérimentation menée par Pôle emploi à Toulon et Manosque depuis un an quant à la mise en place de conseillers dédiés au contrôle de la recherche d’emploi, a établi qu’environ 20% des demandeurs n’effectuaient pas de recherche en ce sens. 29/10 Comment repenser les modèles économiques du spectacle vivant ? Publié le mercredi 29 octobre 2014 Version imprimable Rencontre Comment repenser les modèles économiques du spectacle vivant ? La crise de l’assurance-chômage des intermittents du spectacle depuis 2003, puis plus récemment une crise économique et des finances publiques, ont grandement fragilisé le modèle économique à l’oeuvre depuis des décennies dans le champ du spectacle vivant. Collectivités, diffuseurs, artistes, tous ont bien conscience aujourd’hui qu’un nouveau modèle doit s’inventer. Mais dans ce contexte peu favorable à une réflexion sereine, sur quelles bases peut-on orienter ses réflexions.

Jeudi 27 novembre 14h00 - Ouverture des débats 14h30 - Prises de paroleLes modèles économiques du spectacle vivant sont-ils devenus obsolètes ? 16h30 - Table ronde Quelles sont les évolutions en cours, les nouveaux schémas possibles ? 18h30 - Fin des débats 20h00 - Dîner au Maillon, Théâtre de Strasbourg - Scène européenne Vendredi 28 novembre 9h00 - Accueil du public 12h00 - Clôture des débats.

29/10 Rebsamen : sur le chômage « j'espère un retournement à la mi-2015 » Le nombre de chômeurs a augmenté de 19200 en septembre 2014. 19200 Crédit Photo : Shutterstock 19200 Le nombre de chômeurs a augmenté de 19200 en septembre 2014. L'inversion de la courbe du chômage ? C'est pour 2015 ! En tout cas à en croire les espoirs (et donc non les certitudes) du ministre du Travail François Rebsamen. . « Tout n'a pas été essayé » selon Rebsamen Le ministre du Travail, qui avouait vendredi 24 octobre 2014 que le gouvernement était en « échec » après la publication par l'Insee du nombre de chômeurs pour septembre 2014, estime que « tout n'a pas été essayé ».

Selon lui le gouvernement est en train de « mettre en œuvre des mesures » mais c'est mesures nécessitent « du temps » pour qu'on puisse en ressentir les effets. Un « retournement à la mi-2015 » Ce sont ces mesures qui devraient permettre à la courbe du chômage de s'inverser. Vous avez aimé cet article ? À voir sur le même sujet. 29/10 Chômage : le constat d'échec de Valls. 29/10 Chômage: Valls reconnaît un "échec" pour mieux amorcer la seconde moitié du quinquennat.

29/10 Rebsamen: "les gens sont favorables au contrôle des chômeurs" 29/10 Le dialogue social et la CFDT mis à rude épreuve par la méthode Valls. 29/10 « S’attaquer aux droits des chômeurs me paraît insensé » - Interview de Mathieu Grégoire dans L’Humanité. 28/10 Travail: le prix de la liberté | Brigitte Goldberg. 28/10 Rouen. Affiches de faux disparus, à Rouen : une plainte déposée « Article « Normandie-actu. 28/10 Affiches de fausses disparitions placardées par des intermittents : une plainte déposée.

28/10 Fausses affiches de disparus : quand les intermittents dépassent les bornes. 28/10 Le contrat de travail temporaire doit rester "une rustine utile", Le Cercle. 27/10 Les robots vont-ils nous mettre au chômage ? 27/10 Chômeurs ne cherchant pas d'emplois : bataille de chiffres entre Elkabbach et Libé. 27/10 Fausses disparitions: l’action-choc des intermittents ne passe pas - Région. 27/10 Les partenaires sociaux se penchent sur les licenciés économiques. 27/10 Henri Guaino : "Le contrat de travail unique est un gadget" 27/10 Hamon: "Le prix de cette politique, c'est 450.000 chômeurs en plus"

27/10 Chômage : un aveu du ministre du Travail avant une nouvelle attaque ? 27/10 Quand Pôle emploi organise un séminaire dans un Relais et Châteaux. 27/10 Mathieu Grégoire : « S’attaquer aux droits des chômeurs me paraît insensé » 26/10 Le séminaire de luxe de Pôle Emploi sur la Côte de Jade - France 3 Pays de la Loire. 24/10 Le chômage établit un nouveau record en septembre. 24/10 Grève des intermittents : bilan des festivals d’été. 24/10 19.200 Profiteurs et Fainéants supplémentaires en septembre. 24/10 Marché du travail: Laurent Berger (CFDT) rejette toute nouvelle réforme. 24/10 Bugs en série à Pôle emploi depuis lundi. 24/10 Chômage : Comment le gouvernement a durci son discours face aux sans-emplois.

23/10 Histoire vécue : s’il vous plaît, l’avenir, c’est par où ? 23/10 Medef : Des politiques sous influence. 23/10 Emploi : ce qui se cache derrière le contrat de travail unique. 23/10 Contrat unique: Valls trouve l'idée "intéressante" 23/10 Le contrat de travail unique est une «idée intéressante», estime Valls. 23/10 Les inégalités sur le marché de l'emploi en six graphiques. 22/10 Toulouse : entre bug informatique et nouvelle convention chômage, Pôle Emploi sous pression. 22/10 Pôle Emploi en Seine-Maritime : les services téléphoniques... perturbés. 22/10 Economies pour la protection sociale, des chiffres et du flou. 22/10 Chômage: les chiffres de septembre publiés vendredi dans un contexte morose. 22/10 Marseille : Des salariés sont au bord du suicide ! 22/10 L'intérim : un secteur qui pèse 40 % des offres d'emploi.

22/10 «Pas de bug à Pôle emploi» 21/10 Faux avis de disparition partout en France : l'énigme prend fin. 21/10 Vraies-fausses affiches de disparus: les intermittents revendiquent un acte «militant» - Lille et ses environs. 21/10 Jeunes décrocheurs: Rebsamen appelle syndicats et patronat à négocier. 21/10 Décrocheurs et chômage longue durée: les partenaires sociaux appelés à négocier.

20/10 Emploi : les outils mis en place depuis 2012 n'ont pas fait de miracles. 20/10 Huchon soutient "sans état d'âme" le gouvernement mais ne comprend pas "l'acharnement" à revenir sur l'assurance-chômage, Social. 20/10 Hamon épingle de «curieux trocs» entre le gouvernement Valls et Bruxelles. 20/10 Hamon épingle de "curieux trocs" entre le gouvernement Valls et Bruxelles, Politique. 20/10 Congés pour Maternité: quelles démarches auprès de Pôle Emploi ? 20/10 Contrôle des chômeurs : comment font nos voisins ? 20/10 Aubry : "Un seul et même impôt citoyen" 20/10 Assurance-chômage : la CFDT satisfaite de la nouvelle convention. 19/10 Du chômage longue durée à la vieillesse miséreuse. 18/10 Les socialistes veulent un pays de pauvres et inégalitaire. 18/10 "Main basse sur la culture": une enquête sur trente ans de politique culturelle désastreuse. 18/10 Quand les chômeurs vont au contact. 17/10 47% des Français pour une révision à la baisse des allocations chômage.

17/10 Sondage. Pourquoi les Français veulent donner moins aux chômeurs ? 18/10 Les approximations du projet de budget de 2015 envoyé à Bruxelles. 18/10 Emmanuel Macron, les pauvres et les illettrés : en France, interdit de nommer les réalités ! 17/10 Objectif : zéro chômeur.