background preloader

Avis critique ou explication sur l'économie

Facebook Twitter

En matière de pollution de l'air, la France adopte des mesures mais les applique peu. Que penser des positions du pape François sur l’économie ? DÉBAT - Les sévères critiques du pape François envers le système économique mondial, notamment lors de son voyage en Amérique latine, ont suscité de nombreuses réactions et débats dans l’Église.

Que penser des positions du pape François sur l’économie ?

En témoigne ce débat, proposé par La Croix, entre deux personnalités catholiques de sensibilité différente, le jésuite et économiste Gaël Giraud et l’entrepreneur Geoffroy Roux de Bézieux. La Croix : Comment avez-vous reçu l’encyclique Laudato Si et le discours du pape François sur l’économie à Santa Cruz, en Bolivie ? Geoffroy Roux de Bézieux : Je réagis à la fois comme vice-président délégué du Medef, entrepreneur et chrétien. Ça fait du bien d’être face à ce type de d’interpellation un peu théorique. Champion, le lobby bancaire, pour torpiller la taxe sur les transactions financières. La taxe sur les transactions financières, la TTF, verra-t-elle le jour en Europe ?

Champion, le lobby bancaire, pour torpiller la taxe sur les transactions financières

Ce prélèvement minime, par lequel l’économiste états-unien James Tobin voulait introduire un « grain de sable » dans les rouages trop bien huilés de la spéculation financière, ne relève plus de l’utopie. La crise de 2008-2009 avait donné une nouvelle vigueur à cette idée, qui était alors passée des cercles militants altermondialistes à l’ordre du jour du G20 Finances à St Andrews, en Ecosse, en novembre 2009. Les chefs d’État et de gouvernement s’en étaient ensuite emparés au G20 de Cannes en novembre 2011. 10 millions de dollars par minute : le montant des subventions aux énergies fossiles dans le monde. 10 millions de dollars par minute.

10 millions de dollars par minute : le montant des subventions aux énergies fossiles dans le monde

C’est la somme consacrée par les Etats du monde entier à soutenir les entreprises extractrices d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). Le chiffre est astronomique : chaque année, cela revient à 5 300 milliards de dollars (4 740 milliards d’euros). C’est plus que le total des dépenses liées à la santé dans le monde. L’estimation vient du Fonds monétaire international (FMI) qui a publié une étude sur le sujet en mai dernier.

Quand le FMI et l’OCDE découvrent que les inégalités sont un frein à la croissance. Le FMI et l’OCDE ont publié en Juin 2015 deux études sur les inégalités individuelles de revenus[1].

Quand le FMI et l’OCDE découvrent que les inégalités sont un frein à la croissance.

Ces deux études portent sur la période qui va du début des années 1980 à 2010. Celle de l’OCDE concerne les 31 pays qui appartiennent à cette organisation (pour l’essentiel les pays les plus développés du monde), celle du FMI une centaine de pays : les mêmes que précédemment, mais aussi les pays émergents, et certains des pays les moins développés du monde.

Les deux études confirment, après beaucoup d’autres[2], que les inégalités de revenus après impôts et après transferts sociaux (allocations chômage, familiales, prestations de santé, retraites financées sur fonds publics) ont fortement augmenté, y compris au début des années 2000, et au cours des premières années de la crise (2008-2010). Pap’40, un artiste en croisade contre la Sainte Consommation. Détail d'une affiche de campagne de l'Église de la Très Sainte Consommation Appréhender la rue comme un espace d’expression artistique et politique ?

Pap’40, un artiste en croisade contre la Sainte Consommation

C’est le pari d’Alessandro Di Giuseppe, alias Pap’40. Membre de l’Église de la Très Sainte Consommation, ce pontife de la décroissance mise sur le rire pour rendre la société plus humaine. Rencontre. Low tech : comment entrer dans l’ère de la sobriété énergétique pour vivre sans polluer. Basta !

Low tech : comment entrer dans l’ère de la sobriété énergétique pour vivre sans polluer

: Face à la pénurie de ressources, les réponses techniques sont souvent mises en avant. Pourquoi la troisième révolution industrielle, avec ses produits high-tech et ses technologies « vertes », nous conduit-elle dans l’impasse, selon vous ? Philippe Bihouix [1] : Les high-tech sont encore en mesure de répondre, en partie, aux risques de pénurie. On le voit dans le cas des énergies fossiles : nous sommes capables d’aller chercher des ressources moins accessibles, comme les gaz de schiste, les pétroles de roche-mère, voire même des carburants à base de charbon ou de gaz.

"Préparer l'entrée dans une ère post-croissance choisie plutôt que subie" Face à une croissance actuelle quasi nulle, reste désormais à "affiner les scénarios d'entrée dans une ère post-croissance choisie plutôt que subie".

"Préparer l'entrée dans une ère post-croissance choisie plutôt que subie"

Si certains économistes et personnalités politiques considèrent la relance de la croissance comme le but ultime, une série de membres du monde académique, parmi lesquels l'économiste Isabelle Cassiers (UCL) et l'ancien rapporteur spécial de l'Onu pour le droit à l'alimentation et spécialiste des théories de la gouvernance, Olivier De Schutter (UCL), jugent celle-ci dépassée pour des raisons "tant économiques que sociales". Selon eux, l'ère post-croissance, caractérisée par une croissance faible à long terme et non une croissance négative à laquelle très peu semblent croire, est déjà là mais n'a pas encore été identifiée et nécessite, afin d'être choisie et non subie, que l'on se dote "des outils théoriques et politiques nécessaires pour gouverner une véritable transition écologique et sociale".

L'illusion financière. Voici un livre original sur la crise financière puis économique qui secoue le monde occidental depuis cinq ans.

L'illusion financière

L’économie malade de ses modèles. L’économiste Gaël Giraud, coordinateur de la traduction de l’ouvrage «L’Imposture économique», suggère une remise en cause radicale des fondements scientifiques et mathématiques de l’économie «orthodoxe».

L’économie malade de ses modèles

Il nous explique pourquoi. Chef économiste à l’Agence française de développement et directeur de la chaire « Énergie et prospérité », vous avez coordonné la traduction de l’ouvrage de l’Australien Steve Keen, L’Imposture économique, parue aux éditions de l’Atelier. Vous partagez avec lui, qui avait annoncé l’imminence d’une crise financière dès 2005, sa remise en cause radicale des fondements de l’économie néoclassique.

Capitalisme absolu, conscience et dissidence - Réflexions sur le Grand marché transatlantique (TAFTA) - attac-Rhône. Dans ce court essai stimulant (disponible en pdf en bas de page), Ingmar Granstedt, auteur de « L’impasse industrielle » en 1980, analyse le système politico-économique actuel, en s’appuyant sur son évolution depuis le grand virage ultra-libéral des années 80.

Capitalisme absolu, conscience et dissidence - Réflexions sur le Grand marché transatlantique (TAFTA) - attac-Rhône

Dans cet espace en construction, les États-providence seraient arasés, législations et réglementations réduites au minimum et alignées au plus bas, pour donner le maximum de flexibilité, de fluidité, voire d’instantanéité aux investissements, aux affaires, aux mouvements commerciaux. Les actuelles négociations des traités multi-latéraux de libre-échange le montrent abondamment. Science et climat : sans une mutation de la finance, pas de solution. La crise financière ? « Certains pensent que c’est le pire moment pour régler la question du changement climatique, je leur réponds que c’est le bon ».

Joseph Stiglitz, économiste non orthodoxe et prix « Nobel » d’économie, a ouvert ainsi la dernière journée de la conférence Common Future under Climate Change. Le problème, selon l’ex-rapporteur de la Commission sur les nouveaux indicateurs économiques, « est que la finance fonctionne mal. Emplois « écolo » : +1 à + 1,5 million d’ici 2030 ? On commence à disposer d’un large éventail de bons scénarios sur les perspectives de créations d’emplois dans les activités et métiers directement ou indirectement liés à la transition écologique. « La "croissance verte" est une mystification absolue »

Reporterre - Cinq ans après la sortie de votre livre Quel futur pour les métaux ? , votre diagnostic reste-t-il d’actualité ? Philippe Bihouix - Mon diagnostic concernant la raréfaction des métaux reste vrai. « La dette publique est une blague ! La vraie dette est celle du capital naturel » Reporterre - Quelle idée principale inspire votre livre, Le Capital du XXIe siècle ? Thomas Piketty - Mon travail déconstruit la vision idéologique selon laquelle la croissance permettrait spontanément le recul des inégalités. Le point de départ de cette recherche est d’avoir étendu à une échelle inédite la collecte de données historiques des revenus et les patrimoines.

Au XIXe siècle, les économistes mettaient beaucoup plus l’accent sur la distribution des revenus que cela n’a été le cas à partir du milieu de XXe siècle. Mais au XIXe siècle, il y avait très peu de données. A qui profite la dette ? 12 pistes pour doper les monnaies locales complémentaires. Economie sociale et solidaire 10/04/2015par Martine Kis © Flickr CC by Manuel. Et l’intégrisme économique, on le combat ? Cash Investigation de France 2 en replay. Economistes atterrés : la transition écologique au cœur de leur nouveau manifeste. Les 1% les plus riches toujours plus riches. Pour réduire le chômage, il faut relancer les 35 heures. À l’initiative du groupe UDI, l’Assemblée nationale a créé une commission d’enquête visant à mesurer l’impact économique, financier, social et sociétal des politiques de réduction du temps de travail et particulièrement des lois Aubry.

Une commission d’enquête est composée de trente membres répartis au prorata du poids des groupes politiques dans l’hémicycle et siège pendant six mois. Pour mener ce travail, nous avons auditionné environ quatre-vingt personnes et nous sommes rendus à Berlin. Nous avons pu également nous appuyer sur les ressources de plusieurs administrations et institutions de recherches nationales et internationales. Baisse du chômage Les travaux de l’OFCE et de la DARES montrent que les 35 heures ont permis la création d’environ 350 000 emplois nets au moment où elles ont été mises en œuvre. Ainsi, des personnes qui auparavant auraient été mises au chômage ont été maintenues dans l’emploi et des chômeurs de longue durée ont pu retrouver un emploi. Cash Investigation : Les secrets inavouables de nos téléphones portables (04-11-2014)

Un autre budget est possible. EDITO - Enquête sur la terreur capitaliste. Jeudi 4 décembre, le quotidien L’Opinion a barré sa Une d’un grand titre "Enquête sur la terreur écologiste". Les plumés de l’austérité se rebiffent ! Episode : Serge Moscovici raconté par Yves Frémion / Histoire de la révolution écologiste - L'écologie, les Verts, les podcast. CHRONIQUE - Comme si la guerre était déclarée aux utopies.

Les partis politiques ont-ils un problème avec la croissance. Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! À mesure que se précise la débâcle dévastatrice du vieux système capitaliste, le citoyen responsable se devrait de prendre position. Entretien avec Marie-Monique Robin - Sacrée croissance. La Cnil s’attaque au cookie : trop tard, pour Google et Facebook, il est mort. Moins de croissance, c’est plus d’emploi. « Toujours plus vite » : ces dissidents pour qui il est urgent de ralentir. Thomas Coutrot : « 59% de la dette publique est illégitime »

Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France. Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes : notre plan alternatif. <strong> L’Europe c’est nous, Questions à Edouard Gaudot et Benjamin Joyeux</strong> Un plan B pour Hollande. La violence des riches.

Les limites à la croissance. Davos se soucie des inégalités de revenus et du climat - Gouvernance. Un Nobel d'économie flingue le virage «scandaleux» de Hollande. La crise de la dette : explication simple et détaillée. Perspectives de l'environnement de l'OCDE à l'horizon 2050 : Les conséquences de l'inaction. En finir avec les inégalités extrêmes : Confiscation politique et inégalités économiques - rapport_oxfam_ingalites_extremes.pdf.