background preloader

(36) Gaël GIRAUD : Tsunami financier, désastre humanitaire ? [EN DIRECT]

(36) Gaël GIRAUD : Tsunami financier, désastre humanitaire ? [EN DIRECT]

http://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA

Related:  La FinanceAprès le coursn_dy

Finances & Maths : le crédit immobilier « Ça y est, je viens d’obtenir mon prêt pour l’achat de ma résidence principale : 150 000 euros à un taux de 1,35% sur 25 ans, avec assurance à 0,23% ». Que signifient tous ces chiffres ? Combien vais-je payer au final ?

Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie ? Aurélien Eyquem est maître de conférences en économie à l'ENS de Lyon et chercheur au GATE Lyon Saint-Etienne. Il est spécialiste en macroéconomie et en politique monétaire et fiscale. Ses recherches portent notamment sur l'analyse des déséquilibres et des fluctuations macroéconomiques (voir ses publications sur sa page personnelle). Partie 1 : Pourquoi avons nous besoin de la monnaie... par journeeseconomie Partie 2 :

Hors-Série - Des entretiens filmés avec de la vraie critique dedans Un philosophe insurgé : c'est sous cette figure paradoxale que m'apparaît Frédéric Lordon. Toute la sage maîtrise de la philosophie, conjuguée à l'ardeur viscérale de l'insurrection - il y a là un chaud-froid qui n'est contradictoire qu'aux yeux de ceux qui pensent que la révolution n'est pas raisonnable. Avec Vivre sans, son dernier opus, nous sommes exactement au coeur de cette fusion : c'est à la fois un livre d'intervention et un livre de philosophie, où le maximum de la révolte se combine avec le maximum de la lucidité analytique, l'ensemble venant se ficher au beau milieu de ce que la situation a de plus actuel. La situation, c'est cet état d'exaspération où sont poussées les foules, se levant les unes après les autres pour contester l'ordre néolibéral, se heurtant aussitôt de plein fouet à sa violence répressive dégondée, et puis cherchant des points de fuite dans des formes de vie auto-organisées, que le même ordre néolibéral viendra bientôt saccager. Alors que faire ?

Qui se cache derrière Thinkerview, la chaîne YouTube qui surfe sur le mouvement des "gilets jaunes" ? La chaîne, qui mise sur la longueur de ses interviews réalisées avec sobriété, a gagné près de 150 000 abonnés en six mois. L'homme à la tête de ce succès se fait appeler Sky et préfère rester dans l'ombre. Un fond noir, un simple fauteuil et un invité qui répond aux questions d'un mystérieux intervieweur pendant une à deux heures, voire plus. La recette de Thinkerview paraît minimaliste, mais le succès est au rendez-vous.

"Le fonctionnement de la CDC est anachronique" A l'occasion des 200 ans de la Caisse des Dépôts et Consignations , jeudi 28 avril, Gaspard Koenig, fondateur du think tank Génération Libre, dénonce les défauts de l'institution: conflits d’intérêt, gouvernance lâche, prise de risques inconsidérés, monopole injustifié, concurrence déloyale au secteur privé. Qu’est-ce qui vous fait dire que le fonctionnement de la Caisse des Dépôts est anachronique ? Des quatre mesures que vous préconisez pour la moderniser, quelle est la plus urgente ? Les anachronismes les plus graves résident dans la gouvernance de la CDC.

Inflation 1914 - 1923 - images de crises Hyperinflation (1923) Née des suites économiques de la 1ère guerre mondiale, cette crise illustre les dérèglements économiques et sociaux que peut entrainer la perte de confiance dans une monnaie dont la valeur s’effondre. Elle témoigne de l’importance de la stabilité des prix comme condition d’une croissance durable. Hyperinflation (1923)

Groupe Jean-Pierre Vernant Télécharger la note au format PDF Télécharger le schéma au format GIF Télécharger le schéma au format EPS Copier ce lien pour citer ce billet. Préambule C'est avec enthousiasme, mais sans la moindre illusion, que nous contribuons à la consultation supposée alimenter la loi de simplification de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Avec enthousiasme, puisque cette simplification est nécessaire.

« Face à la dimension criminelle de la crise, les élites sont aveugles, incompétentes ou complices Basta ! : Vous analysez les crises financières au prisme de la criminologie. Pour vous, la crise de 2008 est-elle due à des comportements criminels ? Jean-François Gayraud [1] : Le nouveau capitalisme qui se développe depuis les années 80 comporte des incitations et des opportunités à la fraude d’une ampleur inédite. L’alliance entre la financiarisation, la dérégulation et une mondialisation excessives forme un cocktail explosif. La criminalité est l’angle mort de la pensée économique, un impensé radical, et ce depuis le 18ème siècle.

Related: