background preloader

Apprendre dans la société numérique : temps, lieux, ressources, attitudes.

Apprendre dans la société numérique : temps, lieux, ressources, attitudes.
par Jean-Louis Durpaire et Paul Mathias, Inspecteurs généraux de l’Éducation nationale. La réflexion sur la place des technologies de l’information et de la communication à l’école a été longtemps centrée sur leur rôle pédagogique et sur la plus-value qu’elles pouvaient apporter. Cette approche est devenue insuffisante dans une société bouleversée par le numérique : il faut repenser les conditions mêmes de l’enseignement et de l’éducation, c’est-à-dire les temps où ils sont organisés et structurés, les lieux de leur mise en œuvre, les ressources qui les rendent possibles, ainsi que les attitudes des élèves – futurs citoyens de cette nouvelle société. Les temps de l’éducation et de l’instruction Faire venir les élèves à l’école pendant une certaine durée fut un combat républicain, et la première condition pour qu’ils fussent instruits. La question est donc désormais celle du bon usage des temps scolaires, afin d’éviter de tomber dans l’inflation scolaire . Les ressources Les attitudes

http://www.afae.fr/spip.php?article342

Related:  Avis d'expertsEcole et numérique

Michel Serres - L'innovation et le numérique - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu’en leur temps l’invention de l’écriture puis celle de l’imprimerie. Les notions de temps et d’espace en sont totalement transformées. Les façons d’accéder à la connaissance profondément modifiées. Faire entrer l'École dans l'ère du numérique L'essentiel Notre monde connaît aujourd’hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que le fut,au 15e siècle, l’invention de l’imprimerie. La transformation radicale des modes de production et de diffusion des connaissances et des rapports sociaux emporte, partout et pour tous, de nouvelles façons de vivre, de raisonner, de communiquer, de travailler, et, pour l’École de la République, de nouveaux défis.

"Enseigner c'est créer et collaborer", mais qu'apporte de plus le numérique ? Bonjour Je m’investis sur ce sujet depuis de nombreuses années dans le cadre universitaire et notamment pour ma thèse de doctorat en science de l’information et de la communication. Je me permet de réagir sur certains points : Transformer le collège, une interview de Denis Paget Le collège est-il condamné à être la première étape de tri des élèves ? Comment peut-il répondre à la nécessité d’y faire réussir tous les élèves ? Interview de Denis Paget, auteur de "Collège commun Collège humain", Institut de recherches de la FSU, éditions du Temps. Quel rôle donneriez-vous au collège dans le système éducatif ? Le collège est la troisième marche d’un parcours scolaire qui a commencé à l’école maternelle puis à l’école élémentaire et qui doit nécessairement se prolonger dans une formation de second cycle au lycée général et technologique ou au lycée professionnel pour tous les jeunes d’une génération. Ce ne doit donc être un cycle terminal pour personne.

Marcel Lebrun : "L'écart entre collaboration et aliénation numérique est étroit" Désormais présent partout, le numérique bouleverse les habitudes des enseignants et des étudiants. Mais suffit-il à transformer la pédagogie ? Le numérique peut avoir un impact sur la pédagogie, à condition que celle-ci change. Feuille de route du Gouvernement sur le numérique : des mesures pour l'École Faire du numérique une chance pour la jeunesseLa refondation de l’École place le numérique au cœur de l’école, du primaire à la terminaleMesure n° 1 : l'entrée du numérique dans les enseignements scolairesMesure n° 2 : une politique ambitieuse de formation des enseignants aux usages du numérique Mesure n° 1 : l’entrée du numérique dans les enseignements scolaires Constats et objectifs Le numérique modifie profondément notre relation au savoir et à la connaissance et interroge, par là même, la place et le rôle de l’institution scolaire. Le numérique éducatif a fait l’objet de 15 plans au cours des 40 dernières années, qui ont principalement porté sur l’équipement des établissements et permis un certain nombre d’initiatives innovantes.

CEMEA - Enfants Ecrans Jeunes et Médias Cet article se trouve également dans la revue Vers l’éducation Nouvelle N°549 - dossier intitulé "les jeunes et le numérique" Les jeunes ont migré sur les réseaux sociaux où ils se retrouvent entre "amis" ou "pairs", échappant aux relations des adultes, éducateurs et médiateurs. Or, leurs pratiques sur les réseaux pour enrichissantes et ludiques qu’elles paraissent, ne s’inscrivent pas moins dans des confusions, problématiques en termes de liberté d’expression, de propriété intellectuelle, de vie privée... De plus, la fracture numérique se creuse, avec une minorité d’usagers qui utilisent la majorité de la bande passante à haut débit et développent des usages enrichis. S’amplifient également, des relations asymétriques entre pourvoyeurs de plateformes d’origine américaine et utilisateurs, sans réelle alternative industrielle en Europe. C’est ainsi un enjeu pour la diversité culturelle et le dialogue interculturel de notre continent.

La pédagogie par le numérique, un nouvel enjeu pour les enseignants Dans vos recherches, vous remettez en cause l'idée selon laquelle les jeunes, ceux qu'on appelle les "digital natives", sont naturellement à l'aise avec le numérique. Pourquoi ? La biologie montre qu'il n'existe pas d'aire dédiée au numérique dans le cerveau, comme il en existe pour la lecture ou les mathématiques, qui sont apparues progressivement au cours de l'évolution. Le cerveau se modifie au gré des progrès techniques mais le numérique fera-t-il partie de ce mouvement ? Nous n'en savons rien pour le moment. Dès lors, il est clair que les compétences numériques ne sont pas innées.

Michel Serres: pour inventer et créer, il faut savoir zigzaguer et privilégier les bifurcations. Julien Burri Interview. Le philosophe français Michel Serres, 84 ans, signe son soixantième livre, «Le gaucher boiteux», une magnifique leçon de création. Dès la rentrée, de nouveaux outils numériques pour l’école C’est ce qu’il appelle « l’ambition numérique » : Vincent Peillon entend, dès la rentrée prochaine, miser beaucoup plus massivement sur les nouvelles technologies, dans l’objectif, notamment de lutter contre l’échec scolaire et de réduire les inégalités sociales et territoriales d’accès à la culture. Le ministre de l’éducation doit ainsi présenter une série de ressources en ligne, destinées notamment aux élèves. Apprendre de façon ludique le français ou les maths Onze services numériques seront mis en place.

Une nouvelle dynamique de lecture et d’écriture Le numérique selon Serge Bouchardon Les pratiques traditionnelles de la lecture et de l’écriture sont individuelles : le livre, un objet qui se replie sur lui-même, invite au repli sur soi, dans sa conception comme dans sa réception. Et si le numérique changeait la donne, favorisant des pratiques d’écriture collaboratives et des pratiques de lecture interactives ? Et si le numérique constituait alors une chance pour l’apprentissage du français, suscitant de nouvelles dynamiques de travail, motivantes et enrichissantes ? Qu’est-ce que le PRECIP ? Le projet PRECIP, qui se terminera fin 2013, est financé par la Région Picardie.

Flipped Classrooms et classes inversées ... Ca flippe quoi au juste ? Dans ce blog, nous avons déjà eu l’occasion maintes fois de vous parler des dispositifs hybrides et des Flipped Classrooms, les classes inversées. Voici quelques billets préliminaires à notre sujet : 5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret ! Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets “pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne” basés sur les 5 facettes de “notre” modèle pragmatique d’apprentissage. J’illustre ce modèle dans un autre billet “J’enseigne moins, ils apprennent mieux“. Ces évolutions majeures qui pourraient faire changer le monde de l’éducation Polytechnicien, biologiste, directeur de recherches à l’Inserm, François Taddéi est à la tête du Centre de recherches inter-disciplinaires, hébergé à l’Université Paris-Descartes. Membre du Haut conseil de l’Education nationale, ses recherches portent notamment sur l’innovation dans l’éducation. Bouillonnant, il ne travaille « qu’avec des gens qui ont envie » et rappelle que son dieu favori est Portunus, le dieu des clés et des portes. Alors que François Hollande a annoncé l’Acte II de la refondation de l’école, François Taddei explique comment les enseignants peuvent s’adapter à un monde changeant et décrit l’une de ses initiatives pédagogiques que dix pays étrangers veulent dupliquer. Pour lui, les questions des élèves sont au moins aussi importantes que leurs réponses. Car il faut aussi leur « apprendre à apprendre ».

Related: