background preloader

Cadre juridique du travail ; temps de travail

Facebook Twitter

La flexibilité du temps de travail peut-elle améliorer la productivité ET les conditions de travail ? Publié le 20-NOV-12 par ANACT |

La flexibilité du temps de travail peut-elle améliorer la productivité ET les conditions de travail ?

Exemples d'actions qui facilitent l'articulation vie professionnelle-vie personnelle des salariés. Publié le 10-DEC-12 par ANACT | Imprimer L’association Rhône-Alpes pour l’amélioration des conditions de travail (Aravis) a organisé le 12 octobre dernier la table ronde "Nos vies au travail, le travail dans nos vies".

Exemples d'actions qui facilitent l'articulation vie professionnelle-vie personnelle des salariés

Des entreprises de la région ont témoigné de leurs actions en matière de conciliation des temps. Tour d’horizon des pratiques présentées. Observatoire de l’Équilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise. Présentation de l’entreprise : Secteur d’activité : Numéro 2 mondial de la Grande Distribution Effectifs : près de 500 000 collaborateurs dans le monde, 60 000 en France Contexte de l’action:

Observatoire de l’Équilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise

Le travail chez Maviflex, abricant de portes automatiques industrielles : portes automatiques industrielles Maviflex. Quand les patrons forcent les salariés à déconnecter hors du bureau. Conférence sociale : quand le numérique pousse au burn-out. Claudine a 55 ans, un CV bien rempli et des compétences recherchées.

Conférence sociale : quand le numérique pousse au burn-out

En 2012, cette petite femme brune est recrutée comme directrice de la production informatique dans un grand groupe privé du secteur de la santé. Un bon salaire, une grosse mission à mener mais sans les moyens humains et financiers promis au départ. "Mon entreprise m'avait fourni un ordinateur portable suffisamment petit pour être utilisé dans les transports. Et un Blackberry. En moyenne, sur une année, j'ai réalisé quatorze heures de travail dans la journée. Télétravail : Interview de Thierry Rieutord, DRH de TCS - IndiceRH. En 2013, suite au déménagement d’une de ses filiales, Thalès Communications & Security (TCS), filiale du groupe Thalès avait négocié avec les représentants du personnel un accord de télétravail .

Télétravail : Interview de Thierry Rieutord, DRH de TCS - IndiceRH

Lors de son lancement, le dispositif de télétravail mis en place de manière progressive avait reçu un accueil mitigé par les salariés. En effet, seul 4% des salariés avaient opté pour ce mode de travail. Par ailleurs, dans 1 cas sur 4, les demandes de télétravail des salariés étaient refusées. Fédérer les salariés autour du Télétravail. Thierry Rieurord, DRH de TCS, revient sur cette expérience et présente les moyens mis en œuvre par son entreprise pour accompagner les salariés et permettre à ceux qui le souhaitent de choisir ce mode de travail.

Télétravail : un guide pour se lancer NetPME. À l'usine Smart, ils vont travailler plus pour gagner moins. « Nous étions à 37 heures déjà, et on passe au 1er octobre à 39 heures », a indiqué Jean-Yves Schmitt, directeur de la communication de l'usine. « Lors du premier changement, de 35 heures à 37, il y avait eu une augmentation de salaire, mais pas cette fois », a-t-il ajouté.

À l'usine Smart, ils vont travailler plus pour gagner moins

Si la mesure est effective depuis vendredi 30 septembre à minuit, c'est lundi matin qu'elle sera dans les faits adoptée par les ouvriers. Les dispositifs concernant les cadres - une réduction des jours de RTT - seront, eux, mis en place début 2017. Une organisation du travail de plus en plus individualisée. Depuis les années 1990, les horaires de travail des Français ont beaucoup évolué.

Une organisation du travail de plus en plus individualisée

Deux grandes tendances parallèles ressortent : diminution du temps de travail et fragmentation accrue de la semaine au travail. En dix ans, l'organisation du travail des Français a beaucoup évolué. Plusieurs grandes tendances ressortent: réduction effective du temps de travail hebdomadaire depuis 2002, augmentation du travail le week-end, accroissement des horaires irréguliers et imprévisibles… Cette nouvelle souplesse se traduit par une différenciation accrue des rythmes entre chaque catégorie socioprofessionnelle. C'est en tout cas le constat dressé par l'étude d'Olivia Sautory et Sandra Zilloniz, publiée dans la revue Économie et Statistiques datée du 29 octobre. La crèche d'entreprise, comment ça marche ? De plus en plus d'employeurs mettent la main à la poche pour permettre aux collaborateurs de faire garder leurs enfants.

La crèche d'entreprise, comment ça marche ?

Explications. Pour les jeunes parents, concilier garde d'enfant et activité professionnelle relève trop souvent du parcours du combattant. La durée légale du travail. Dernière mise à jour le 16 novembre 2010 Synthèse Fixée à 35 heures hebdomadaires pour toutes les entreprises quel que soit leur effectif, la durée légale du travail effectif est une durée de référence, un seuil à partir duquel sont calculées les heures supplémentaires.

La durée légale du travail

Il ne s’agit ni d’une durée minimale (les salariés peuvent être employés à temps partiel), ni d’un maximum : des heures supplémentaires peuvent être accomplies dans le respect des durées maximales au-delà desquelles aucun travail ne peut être demandé. A savoir Dans certains secteurs – tel le commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers - s’applique une durée dite d’équivalence.

Sommaire Fiche détaillée. Les fonctionnaires du Conseil départemental des Alpes-Maritimes vont travailler plus - France 3 Côte d’Azur. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes a voté ce vendredi l’augmentation du temps de travail de ses agents.

Les fonctionnaires du Conseil départemental des Alpes-Maritimes vont travailler plus - France 3 Côte d’Azur

Le nombre de jours de congé et de RTT va être réduit. Cette mesure devrait permettre de réaliser chaque année 20 millions d'euros d'économie. V.K Publié le 06/11/2015 | 15:07, mis à jour le 06/11/2015 | 15:07.

Réforme du droit du travail

Près d'un salarié sur cinq a travaillé le dimanche en 2014. Tourisme - Transport Air France n'échappera pas à 1.000 départs volontaires en 2016 Même en cas de négociations, 1.000 postes seront supprimés au sein de la compagnie l'an prochain, confirme son PDG. Plateformes collaboratives : les propositions de l’Igas pour sécuriser leur statut et protéger leurs collaborateurs. En bref - Actualités.

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) publie, en octobre 2016, un rapport sur les enjeux liés au marché du travail, à l’emploi et la protection sociale des plateformes collaboratives. Le rapport décrit "l’écosystème naissant, complexe et en pleine expansion" constitué par les plateformes collaboratives. En dépit d’un développement qualifié de "fulgurant" depuis 2010 et d’un potentiel de croissance considérable (innovations technologiques, nouveaux besoins des consommateurs, etc.), le rapport souligne que les plateformes demeurent encore une réalité économique marginale, sauf dans les secteurs de l’hébergement (Airbnb) et de la mobilité (Uber, Blablacar…).

Elles sont, en outre, confrontées à un environnement international très compétitif qui les fragilise. Elles ont donc besoin d’un cadre juridique sécurisé. Le rapport estime que la directive européenne de 2000 sur le commerce électronique n’est plus adaptée. Travail en prison : le Conseil constitutionnel juge la législation suffisante. Accueil Le Conseil constitutionnel a jugé ce vendredi conforme à la Constitution la législation actuelle encadrant le travail en prison, mais appelle à « renforcer la protection » des droits des détenus.(...)

La SNCF condamnée pour discrimination envers plusieurs centaines de « chibanis » marocains. Le combat des cheminots « chibanis », entamé il y a près de quinze ans, a finalement payé. Lundi 21 septembre, la SNCF a été condamnée pour discrimination envers près de 800 employés de nationalité ou d’origine marocaine – dits « chibanis » (cheveux blancs, en arabe) – qui estimaient avoir été bloqués dans leur carrière et lésés à la retraite. Selon le jugement, la compagnie ferroviaire est effectivement condamnée pour « discrimination dans l’exécution du contrat de travail » et « dans les droits à la retraite ». Leur avocate, Clélie de Lesquen, a salué de « très belles décisions ». « Vive la République, vive la France, vive la justice ! », se sont exclamées quelques-unes des 150 personnes présentes à l’énoncé du jugement. L’un des plaignants, Ahmed Katim, recruté en 1972 comme contractuel par la SNCF, était en larmes. « C’est une énorme satisfaction, la dignité pour les Marocains », s’est-il réjoui.