background preloader

Une organisation du travail de plus en plus individualisée

Une organisation du travail de plus en plus individualisée
Depuis les années 1990, les horaires de travail des Français ont beaucoup évolué. Deux grandes tendances parallèles ressortent : diminution du temps de travail et fragmentation accrue de la semaine au travail. En dix ans, l'organisation du travail des Français a beaucoup évolué. Plusieurs grandes tendances ressortent: réduction effective du temps de travail hebdomadaire depuis 2002, augmentation du travail le week-end, accroissement des horaires irréguliers et imprévisibles… Cette nouvelle souplesse se traduit par une différenciation accrue des rythmes entre chaque catégorie socioprofessionnelle. C'est en tout cas le constat dressé par l'étude d'Olivia Sautory et Sandra Zilloniz, publiée dans la revue Économie et Statistiques datée du 29 octobre. Les deux auteurs ont travaillé à partir de données datant de 2010. Un quart des personnes en emploi, dont un tiers de non-salariés, suivent un rythme de semaine longue avec des journées de près de onze heures de travail hors week-end.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/10/29/09005-20151029ARTFIG00010-une-organisation-du-travail-de-plus-en-plus-individualisee.php

Related:  ECONOMIEQG12 - Travailler ensemble suffit-il à coopérer ?QG11 - A quelles condi° l’org° du travail favorise-t-elle la cooCadre juridique du travail ; temps de travailChapitre 1 Motivation

Forces et faiblesses de la France sur le plan économique Mesurer les progrès de la France sur les plans économiques, sociaux et environnementaux, autrement qu'avec le Produit intérieur brut (PIB). C'est l'objectif affiché par le gouvernement, qui vient de détailler 10 indicateurs censés mieux appréhender les atouts de la France, et les points à améliorer, dans les domaines tels que l'emploi, l'éducation, la santé… Ce premier bilan est relativement mitigé : si l'Hexagone est au-dessus de la moyenne européenne dans la majorité des cas, notre pays fait rarement partie des tous meilleurs. Taux d'emploi : on est encore loin des Allemands Favoriser la coopération, comment et jusqu'où Collaborer, coopérer, et faire travailler l'intelligence collective... Aujourd'hui, personne n'oserait promouvoir une méthode qui ne s'appuierait au moins un peu sur ces principes. Les formes d'intelligence sont multiples, autant les faire travailler ensemble.

Handicap: des stéréotypes qui freinent l'accès à l'entreprise Depuis 1987, les entreprises de 20 salariés et plus ont l'obligation légale d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés. Pourtant, "seulement 3,1% des salariés des entreprises françaises sont en situation de handicap et cela fait plusieurs années que ce taux n'évolue pas", selon un baromètre de la Fondation Malakoff Médéric, publié lundi à l'occasion du lancement de la première Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées et 19e française. "La situation en Europe est disparate, les pays du nord privilégient plutôt l'autonomie et ceux du sud la solidarité. Il faut concilier les deux", a souligné Emmanuel Constant, président de l'Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Adapt). Note d'espoir, 33% des entreprises de plus de 20 salariés assurent avoir l'intention de recruter au moins une personne handicapée dans les 12 mois. Quelque 50.000 entretiens s'étaient tenus pendant la Semaine 2014.

Exemples d'actions qui facilitent l'articulation vie professionnelle-vie personnelle des salariés Publié le 10-DEC-12 par ANACT | Imprimer L’association Rhône-Alpes pour l’amélioration des conditions de travail (Aravis) a organisé le 12 octobre dernier la table ronde "Nos vies au travail, le travail dans nos vies". Des entreprises de la région ont témoigné de leurs actions en matière de conciliation des temps.

Un "droit à la déconnexion" au travail ? Mes conseils simples aux entreprises et salariés Vers un "droit à la déconnexion" au travail ? (Flickr/Christine und David Schmitt/CC) Si l’initiative du gouvernement et des entreprises dans la reconnaissance du "droit à la déconnexion" est une excellente initiative, les écueils sont encore nombreux pour faire évoluer les mentalités et conduire à un changement de pratiques. Air France : pourquoi il faut se méfier des graphiques Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Ce n’est qu’une petite série de graphiques, mais elle a eu son petit succès : l’hebdomaire Le Point a publié, en marge d’un article consacré aux « avantages » des personnels d’Air France, une série de quatre histogrammes appuyant le propos. Pilotes mieux payés en fin de carrière, heures de vol moins élevées pour un commandant que chez la concurrence, recours à un troisième pilote plus tôt que les autres compagnies, hôtesses qui font moins d’heures de vol par an que celles des compagnies « low cost »...

Comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes Article publié le 22/02/2016 Créer un environnement de travail où chacun a sa place, une structure ouverte aux idées neuves mais qui conserve les bases solides des enseignements et de l’expérience des seniors tel est l’enjeu des équipes intergénérationnelles. Mais comment faire coexister et évoluer au sein d’une même entité des générations culturellement aux antipodes, à l’instar des baby-boomers et de la génération Y ? Rencontre avec Guillaume Lucas, Directeur Consulting Europe de l’Ouest et du Sud de Lumesse, l’un des leaders mondiaux des solutions de gestion des talents qui a dernièrement présenté un livre blanc intitulé "La force des équipes intergénérationnelles". En quoi des équipes intergénérationnelles peuvent-elles être une force pour l’entreprise ? Dans l’actuel contexte des débats autour du recul de l’âge des départs à la retraite, des voix se font entendre craignant un possible conflit intergénérationnel au sein des entreprises.

Travail : les conditions de la coopération Au travail, pas de confiance sans méfiance. Et si la philosophie de Paul Ricœur pouvait servir à penser les conditions d’une bonne coopération ? Dans un dessin de Peanuts, Lucy, avec son habituelle expression sarcastique, maintient droit à terre le ballon de rugby que le pauvre Charlie Brown va essayer d’envoyer entre les poteaux. Peut-il avoir confiance en elle ? Plutôt que de confiance, il faut parler, avec Georg Simmel (1858-1918), d’un continuum confiance-défiance que les acteurs sociaux peuvent parcourir dans les deux sens ; ou, plus précisément, d’un état de « suspension temporaire » (« Aufhebung ») du doute raisonnable concernant autrui. Accorder sa confiance est un acte de foi tout à fait réversible.

Travail en prison : le Conseil constitutionnel juge la législation suffisante Accueil Le Conseil constitutionnel a jugé ce vendredi conforme à la Constitution la législation actuelle encadrant le travail en prison, mais appelle à « renforcer la protection » des droits des détenus.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Comment «rebooster» la motivation des salariés  Selon une étude de Kelly Services, la participation aux bénéfices est un bon outil. Deux ans près le démarrage de la crise, où en est l'engagement des salariés envers leur entreprise ? Cette question taraude les DRH, qui cherchent les bonnes pratiques susceptibles de redynamiser leur motivation.

Les progrès que nous réserve la France de 2025 Nous autres Français avons une telle capacité d'auto-dénigrement que nous sous-estimons les progrès dont le pays est capable. Heureusement notre pays compte des ressources pour se réformer et résoudre ses problèmes. Les révolutions techniques et sociales que nous réservent les dix prochaines années vont métamoprhoser la France.

Related: