background preloader

Terre

Facebook Twitter

TOPEX-POSEIDON. Vous devez activer les cookies dans votre navigateur afin que vos préférences soient enregistrées. Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer, mettez le à jour pour profiter pleinement des fonctionnalités d' Aviso Personnaliser la page d'accueil Tout voir Affichage réduit Grand public Utilisateur Sélectionner un widget Découvrir AVISO+ Accueil personnalisable, outils de lecture, guide de recherche produits, etc.

Outils de lecture Améliorez votre confort de lecture en personnalisant la couleur de fond des pages (noir/blanc) et/ou en modifiant la taille de la police. Menu navigation et fil d'Ariane Afin de faciliter votre navigation au sein d'AVISO+, vous pouvez à tout moment naviguer en utilisant les rubriques et sous-menus interactifs ou le menu navigation sur la gauche de votre écran (ouvert par défaut). Guide de recherche de produits Nouvelle galerie AVISO+ JASON-1. Les tout premiers altimètres ont été élaborés pour démontrer l'innovation de ce concept. Avec Seasat en 1986, les premiers résultats scientifiques sont fournis. Depuis, ces missions apportent des informations capitales à une communauté internationale d'utilisateurs. Woce Clivar Goos ), ou ceux dédiés au phénomène El Niño Toga ), des projets de prévisions océaniques se mettent en place comme Godae , et Mercator.

JASON-2. PLEIADES. La décision de mettre en place le programme Pléiades résulte d'une étude approfondie de l'évolution des besoins des utilisateurs. Bénéficiant de tout l'acquis du CNES sur les programmes d'observation de la terre, un programme de coopération fut mis en place entre la France et l'Italie pour développer ORFEO, un système dual d'observation de la Terre à résolution métrique, dont Pléiades (France) est la composante optique et Cosmo-Skymed (Italie) est la composante radar. Cette composante comprend deux "petits satellites" (masse de une tonne) offrant au nadir une résolution spatiale de 0,7 m et un champ de vue de 20 km. Leur grande agilité permet un accès journalier en tout point du globe, capacité essentielle pour les applications de défense et de sécurité civile, et une capacité de couverture indispensable pour les applications de type cartographique à des échelles meilleures que celles accessibles aux satellites de la famille SPOT.

La mission de PLEIADES [~296 Mo] SPOT. Chaque satellite jusqu'à SPOT4 est constitué de deux instruments imageurs (HRV et HRVIR pour SPOT4) capable d'acquérir de manière indépendante des "scènes" couvrant une zone géographique de 60x60 km. Deux modes alternatifs d'acquisition des images sont possibles : Panchromatique, noir et blanc, avec une résolution spatiale de 10 m qui fait de SPOT un des système des plus avancé en terme de résolution puisqu'il permet de détecter des objets au sol d'une taille de 10 m. Ce qui rend compatible ces données avec la cartographie allant jusqu'au 1/50 000. Multispectral, couleur, avec une résolution spatiale de 20 m acquis simultanément dans trois bandes : vert, rouge et proche infrarouge (HRV) ou moyen infrarouge (HRVIR). Chaque instrument peut acquérir des images sur une zone au sol de 950 km de large par programmation du dépointage des miroirs hors de la trace du satellite. Les deux instruments peuvent aussi fonctionner simultanément.

Pour la distribution des données SPOT connectez-vous à. DORIS. Doris est une des techniques mise en oeuvre pour restituer la trajectoire du satellite sur son orbite. Plusieurs de ces techniques sont parfois combinées sur un même satellite : le satellite Jason -1 rassemble ainsi trois systèmes de localisation, Doris, localisation par et par télémétrie laser. Le système Doris répond parfaitement aux spécifications requises pour l'observation des reliefs océaniques et l'ampleur des phénomènes observés : il est aujourd'hui capable de mesurer la position du satellite sur son orbite à 1 cm près.

Il est intéressant de comparer cette précision avec celle obtenue au début de l'ère spatiale, où la position du satellite était connue à 20 kilomètres près puis à 20 mètres près dans les années 80. Diode permet le calcul d'une orbite instantanée. Le système a été conçu par le Cnes , en collaboration avec l' et le Legos . Assure un support au travers des données et produits Doris. Spot Topex /Poséidon -1&2, Envisat et Cryosat-2 puis celles à suivre sur Pléïades, Saral. GOCE. Sunny side of GOCE GOCE satellite GOCE's sleek, elegant aerodynamic design immediately set it apart from most other satellites.

Since it was vital to ensure that the measurements taken are of true gravity and not influenced by any movement of the satellite, this unique five-metre long arrow-shaped satellite had none of the moving parts often seen in other spacecraft. The satellite together with its instrumentation actually forms a single composite gravity-measuring device. The satellite orbited Earth as low as possible to observe the strongest possible gravity-field signal – hence GOCE was designed to skim the edge of Earth's atmosphere at a height of just 250 km. An electric ion thruster at the back of the satellite continuously generated tiny forces to compensate for any drag that GOCE experienced along its orbit. The need to fly low and be ultra-stable led to a novel satellite design that minimised air drag and torque and excludes mechanical disturbances.

Inside the satellite. SWARM.