background preloader

Le son au cinéma

Le son au cinéma
Bienvenue sur Apprendre le Cinema ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux questions courantes des débutants qui veulent réussir leur premier tournage : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre le cinema ! La musique et le son au cinéma sont deux outils largement sous-estimés par le grand public, qui souvent ne sait pas qu’elle véhicule autant de sens si ce n’est plus que les images. Dans cet article nous allons voir quelles sont les utilisations et appellations des différents outils sonores. Les sons Son comme nous le voyons ici veut dire tout ce que nous entendons, c’est-à-dire que dans les sons nous comprenons musiques, dialogues, ambiances, bruitages ou simples sons. Son « in » On appelle son « in », le son qui provient d’ une source visible à l’écran, cela est par exemple la voix des acteurs. Le son hors-champ [kewego iLyROoaftJFX 450 300] Le son « off » ou « over » La musique Empathique

Blade runner de Ridley Scott En l'an 2019 à Los Angeles, devenue une ville bruyante et polluée, tentaculaire et cosmopolite où le tiers monde côtoie les jardins de Babylone, un détective Deckard, un ancien policier, un “Blade Runner” est recruté par Bryant pour traquer et éliminer un groupe de quatre "répliquants" – Batty, Pris, Leon et Zhora – créatures humaines artificielles échappées de leur espace réservé qui ont déjà tué plusieurs personnes. Deckard rencontre Tyrell, le constructeur des répliquants, qui lui demande de tester son assistante Rachel. Le "Blade Runner" conclut que cette jolie femme est aussi un être artificiel. Rachel, qui est effectivement un répliquant sophistiqué et doté de sentiments humains, ignorait sa vraie nature. Troublée, elle cherche appui auprès de Deckard qui, peu à peu, s'attache à elle et en fait sa compagne. Deckard traque les autres répliquants. Deckard retrouve la trace de Pris et de Batty. Doublant les indices sur la Licorne se superposent ceux sur les photographies.

4ème – La musique de film Fiche de cours : La musique de film Fiche de cours : Vocabulaire cinématographique Fiche de cours : The Artist et les métiers du cinéma Site internet ludique « La chanson du film » L’express : Blog sur la musique de film Le cinéma est officiellement né à la fin du XIX° siècle. Joseph Plateau avait en effet découvert en 1829 que la rétine mémorise une image plus longtemps que ce qu’elle ne la voit. Ainsi se succédèrent plusieurs inventions comme le Thaumatrope, le Phénaskistiscope, le Zootrope, le Praxinoscope … En 1891, le Kinétoscope de l´Américain Thomas Edison permettait même de visualiser un film mais le système imposait au spectateur de le regarder seul, debout, les yeux collés à une grosse boîte. > 1895 : Premier film muet « La sortie de l’Usine Lumière de Lyon » par les Frères Lumière Ce sont finalement deux Français, deux frères, Auguste et Louis Lumière qui furent les premiers à trouver un appareil permettant à la fois de capturer les images et de les projeter à tous . VII. 1. 2.

Metropolis de Fritz Lang (1927) - Analyse et critique du film - DVDClassik Qu’ont en commun le film Metropolis de Fritz Lang, la Neuvième Symphonie de Beethoven, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et la Bible de Gutenberg ? Tous font partie de patrimoine documentaire de l’Humanité et figurent parmi les 91 collections inscrites au registre "Mémoire du monde"’ de l’Unesco. Ce programme, lancé en 1992, se donne pour mission de sauvegarder le patrimoine de l’Humanité. Dans l’histoire du cinéma, aucune œuvre n’a subi autant de transformations que Metropolis. C’est à l’initiative de la Fondation Friedrich-Wilhelm Murnau qu’une reconstruction a été à nouveau entreprise. « Lorsque j’ai lu pour la première fois le manuscrit de Thea von Harbou, j’ai tout de suite compris que le travail qui m’attendait allait de très loin dépasser mes précédentes réalisations » déclara Fritz Lang. Fritz Lang joue avec la symbolique religieuse. Ces scènes magnifiques préfigurent la catastrophe à venir. Les exégèses de Metropolis sont légion.

Hans Zimmer Hans Zimmer est un compositeur de musique de film et producteur de trames sonores né le 12 septembre 1957 à Francfort, en Allemagne. Naturalisé américain, il vit désormais à Los Angeles[1]. En 2007, Hans Zimmer a été classé par le quotidien britannique The Daily Telegraph comme l'un des plus grands compositeurs de musique de film au monde[2]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Débuts[modifier | modifier le code] Ascension[modifier | modifier le code] Fort de ce succès, Hans Zimmer — très convoité — décide de s’installer définitivement à Los Angeles. La consécration[modifier | modifier le code] Remote control[modifier | modifier le code] Après des différends judiciaires entre Hans Zimmer et Jay Rifkin (en) en 2003, Media Ventures devient Remote Control Productions. Tournées européenne et mondiale[modifier | modifier le code] Filmographie[modifier | modifier le code] Cinéma[modifier | modifier le code] Années 1980[modifier | modifier le code]

Décor de cinéma : de la toile peinte au virtuel Voici le premier intervenant de la journée : JEAN-MARC KERDELHUÉ, est décorateur. Avant de réaliser des décors pour le cinéma, il a enchaîné différents petits boulots, dans le bâtiment, notamment. Il a aussi été régisseur pour les tournées du groupe Téléphone. Il a commencé sa carrière de décorateur dans la publicité. Le numérique s’est imposé petit à petit depuis les années 1980. Il nous a montré son travail sur Le Prince de Pacifique, d’Alain Corneau (2000) avec des photos. Les fond bleu incrust du décors sont destinés à être remplacé en post production par des pelures : chutes d’images ou images tournées par la seconde équipe.Ces fond ont d’abord été gris, puis bleu (2 sortes de bleu), puis aujourd’hui vert. L’arrivée des décors numériques a beaucoup inquiété les décorateurs de cinéma, au début des années 1980. Aujourd’hui, il continue à dessiner à la main, à faire des croquis, des aquarelles…« Sur le Seigneur des Anneaux, ils ne doivent travailler qu’avec une palette graphique …»

John Williams (compositeur) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. John Williams John Williams à l'Avery Fisher Hall en 2007 John Towner Williams est un compositeur, chef d'orchestre et pianiste américain, né le 8 février 1932 à New York. Williams a remporté cinq fois l'Oscar de la meilleure musique, mais aussi 4 Golden Globes, 7 BAFTA Awards et 21 prix Grammy. Williams a composé également de nombreuses œuvres « classiques » à la demande des plus grands orchestres : un Concerto pour cor pour Dale Clevenger et le Chicago Symphony Orchestra, un Concerto pour violoncelle pour Yo-Yo Ma et le Boston Symphony Orchestra, un Concerto pour basson pour les 150 ans du New York Philharmonic, etc. Il rejoint l'UCLA et le Los Angeles City College ; il étudie l'orchestration avec Robert van Eps, de la MGM, et auprès de Mario Castelnuovo-Tedesco, et profite de trois ans à l'US Air Force pour diriger. John Williams a été marié avec l'actrice Barbara Ruick (en) de 1956 jusqu'au décès de celle-ci le 1er mars 1974.

Peter Pan CINEMA 4D Pour donner vie au Peter Pan de J.M. Burries sur la toute première scène où un décor animé a été projeté à 360°, le célèbre scénographe William Dudley a fait appel au logiciel CINEMA 4D de Maxon. Réalisé "en rond" au Théâtre Pavillon 360°, Peter Pan emporte ses acteurs et son public dans un Pays Imaginaire en images de synthèse grâce aux décors réels et virtuels conçus avec les capacités rapides et efficaces de modélisation, de texturage, d'éclairage et de rendu CINEMA 4D. La production de la scène repose essentiellement sur une tente sur mesure, élaborée par Teresa Hoskyns, aussi connue pour sa réalisation de l'architecture du Cirque du Soleil. Cette animation époustouflante du genre cinématographique, réalisée par Dudley, Matthew "Mash" O'Neill et une petite équipe de spécialistes en images de synthèse ayant travaillé avec CINMEA 4D, se mêle naturellement aux vrais personnages et aux accessoires réels. Une production hautement efficace Les transitions les transitions simples.

Singin' in the Rain (chanson) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Singin' in the Rain est une chanson écrite par Arthur Freed et composée par Nacio Herb Brown, publiée en 1929. Elle est troisième au classement « 100 ans ... 100 chansons » de l'American Film Institute (AFI). On ne connaît pas la date exacte à laquelle la chanson a été écrite, certains[Qui ?] prétendant qu'elle fut interprétée dès 1927. La chanson obtient rapidement un grand succès et est interprétée par plusieurs chanteurs, parmi lesquels Cliff Edwards dans le film Hollywood chante et danse (1929), ou encore Jimmy Durante et Judy Garland. NB "C’est un homme dansant sous la pluie devant la vitrine de son magasin de partitions qui aurait inspiré Arthur Freed pour l’écriture des paroles. De nos jours, on la connaît surtout comme le thème du film Chantons sous la pluie (1952), dans lequel l'acteur Gene Kelly danse au son de la chanson tout en sautant dans des flaques sous une pluie battante.

Performance Capture et Cinéma Virtuel « Ce qui reste encore à faire, c’est la création à l’écran d’un humanoïde, avec des yeux, un nez, etc., qui pourrait exprimer des émotions de façon crédible. À mon sens, la création d’Humphrey Bogart ou de Marilyn Monroe – même si je comprends en quoi l’idée est attirante pour beaucoup de gens – a quelque chose de dérangeant. Ce ne sera jamais qu’une approximation. Ne nous leurrons pas : on ne pourra jamais ressusciter la manière de jouer de quelqu’un. Mais une application de cette technologie pourrait être valable dans une histoire qui suivrait par exemple Mel Gibson sur quarante ans : vous pouvez recréer un Mel Gibson de 15 ans par images de synthèse et lui demander de l’interpréter… » Que James Cameron soit un visionnaire est depuis longtemps idée acquise. L’approche est simple et compliquée à la fois. Partons du fait établi que dans Monster House, le personnage de D.J n’a pas été animé par ordinateur, mais réellement joué par Mitchel Musso. Tout simplement. À gauche : Tom Hanks.

Arthur Freed Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Freed. Il fut également parolier et producteur de spectacles dont, en 1929, la chanson qui donna son nom au film Chantons sous la pluie. Biographie[modifier | modifier le code] Filmographie[modifier | modifier le code] (Filmographie en tant que producteur a priori complète)

Related: