background preloader

Surfer anonymement

Surfer anonymement
Il ne faut jamais oublier que, quand nous surfons sur internet, nous laissons des traces. A peine sommes-nous connectés à un site que notre ordinateur est identifié par son adresse IP, stockée par le site distant et tous les sites affichant des bannières ou du contenu dynamique sur le site en question. De plus, les cookies utilisés par les sites, sont de petits fichiers permettant de mémoriser les préférences de l'utilisateur durant sa session, en particulier les données saisies dans les différents formulaires. S'ils servent d'abord à personnaliser la navigation, ces cookies peuvent aussi être utilisés pour enregistrer des informations à des fins commerciales, notamment afin de revendre votre adresse électronique (cas du spam) ou vos habitudes de navigation et de consommation à des sites de profiling. Il existe des moyens de limiter ces risques, avec d'autres contraintes que cet article tente d'expliquer. Sommaire Principe de navigation sur Internet Principe du surf anonyme Liens utiles

http://www.commentcamarche.net/faq/5351-surfer-anonymement

Related:  Construction de l'identité virtuelleTracese-réputationAnonymatDATA

Canopé académie de Besançon : Identité numérique Toute la communauté éducative est concernée par sa présence individuelle ou collective sur internet. Chacun (enseignant, chef d'établissement, élèves, parents) laisse des traces sur internet et cela constitue son identité numérique. Dans tous les cas, cela nécessite pour tous, les éducateurs et les élèves une sensibilisation, une éducation. Éduquer à l'identité numérique, c'est en fait mettre en place une culture numérique partagée dans l'établissement.

De l’identité à la présence numérique Quelles notions enseigner quand on enseigne l’identité numérique ? Comment faire pour, une fois le discours légitime des dangers d’Internet énoncé, aller au-delà et apprendre aux élèves à évoluer dans cet espace médiatique en exerçant une présence numérique assumée ? Comment conduire les élèves à l’acquisition d’une véritable culture informationnelle dont les objectifs sont de réussir à Réaliser, Réfléchir et Résister dans le contexte du numérique ? La lecture des travaux de Louise Merzeau[1] a été pour moi éclairante. Avec le numérique, l’un des bouleversements majeurs à prendre en compte dans notre enseignement est la mémoire de nos activités sur le web et leurs enjeux sociétaux.

Pourquoi protéger notre identité numérique Dans la société actuelle, la technologie prend une place très importante dans le quotidien de tous les citoyens. Malheureusement, plusieurs d’entres eux ne sont pas conscients que l’évolution des usages d’Internet et des réseaux sociaux a fait naître un concept aujourd’hui incontournable, nommé l’identité numérique. L’activité quotidienne en ligne laisse des traces. Cet ensemble de contributions démontre jour après jour un portrait global, désiré ou non, de qui nous sommes. S’il est restrictif, il n’en reste pas moins la porte d’accès la plus simple et la plus rapide pour ceux qui veulent en savoir plus sur nous, par exemple, les recruteurs, les anciennes connaissances, les collègues de travail, la famille, etc.

Anonymat sur internet. Protéger sa vie privée L'équilibre entre vie privée et vie publique tend à s'inverser : publier ne coûte rien, préserver sa vie privée requiert des efforts. Dans le même temps, la notion d'anonymat sur Internet est souvent mal comprise. Quel est son intérêt ? S02 - archives premiers pas Faire ses premiers pas dans la recherche Commencer une recherche peut paraître insurmontable : Où chercher ? Comment chercher ? Quelle méthodologie adopter ? Apprendre à gérer son identité numérique En juillet 2013, l’association de référence ISOC France (Internet Society) a communiqué une infographie de synthèse sur la thématique de la protection de la vie privée à partir de données extraites des résultats de l’enquête « Global Internet User Survey » : La confidentialité sur Internet, vue de France. Dans la continuité de ces données mises en forme à l’été 2013, l’ISOC a réalisé une série de 3 didacticiels – modules de formation pour apprendre à gérer votre identité numérique, avec la volonté d’indépendance que représente l’ISOC. Objectifs et contenus des 3 modules de formation L’association a réalisé ces 3 didacticiels interactifs pour « pour éduquer et informer tous ceux qui voudraient en savoir plus » sur l’identité numérique : que ce soit l’empreinte numérique personnelle, la vie privée et les données personnelles à gérer. Il s’agit de 3 modules complets de formation avec animations, textes, exemples infographies et explications audio.

Audrey Pulvar suspendue de CNews pour avoir signé la tribune anti-Le Pen de Laurence Rossignol MÉDIAS - Audrey Pulvar va être privée d'antenne sur CNews pour avoir signé une pétition contre Marine Le Pen, a annoncé Le Parisien ce mercredi 26 avril avant qu'une porte-parole de la chaîne confirme. La direction de la chaîne reproche à la journaliste de ne pas avoir respecté son devoir de réserve et d'impartialité en paraphant la tribune de Laurence Rossignol, la ministre de la Famille, de l'Enfance et des Droits des femmes, publiée dans la matinée sur Le HuffPost. Cette décision a été prise au nom de la "déontologie", les journalistes ne doivent "pas préciser pour qui ils votent", a fait valoir CNews.

L'usurpation d'identité numérique face à la loi - Maître benjamin jacob Alors que les cas d’usurpation d’identité se sont multipliés avec le développement de la communication en ligne (on parle – peut être exagérément - de 210.000 cas par an en France), la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI), adoptée le 14 mars 2011, crée un nouveau délit d’usurpation d’identité. En effet, le nouvel article 226-4-1 du Code pénal prévoit que : « Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue, de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. » Le Tribunal a ainsi consacré la notion d’identité numérique et sanctionné civilement son usurpation par l’octroi de dommages et intérêts. Cabinet PDGB

Related: