background preloader

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…"

Laurent Alexandre : "La stratégie secrète de Google apparaît…"
Laurent Alexandre est une personnalité atypique dont l'expertise est écoutée. Chirurgien urologue de formation, diplômé de l'ENA, HEC et Sciences-Po, cofondateur de Doctissimo.fr, il préside désormais la société de séquençage de génome DNA Vision. Ce "cerveau" s'intéresse "aux bouleversements qu'entraîneront pour l'humanité les progrès de la science, de la technomédecine et des biotechnologies". Il y a consacré un essai remarqué intitulé La Mort de la mort dans lequel il affirme que "l'homme qui vivra 1.000 ans est déjà né". Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde, selon vous. Pourquoi? Expliquez-vous…Regardez la vague de rachats de start-up et de sociétés auxquels Google procède! Quel est le lien entre l'idéologie "transhumaniste" et Google? Quel est le but de cette croissance tentaculaire? Aucun concurrent de taille pour ébranler ce géant? Qui contrôle Google aujourd'hui? Le tableau est effrayant… N'est-ce pas trop tard? Source: JDD papier

http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Laurent-Alexandre-La-strategie-secrete-de-Google-apparait-652106

Related:  mariejo_guenard

Avec Calico, Google s'attaque à l'immortalité En matière d'ambition, Google ne fait pas dans la demi-mesure. Dans un communiqué publié sur son site mercredi 18 septembre, le géant américain de l’Internet annonce la création de "Calico". Une entreprise qui se donne pour mission de "se concentrer sur la santé et le bien-être, et en particulier sur le challenge que constitue le vieillissement et les maladies associées". Autrement dit, en s'attaquant au vieillissement, cette toute jeune filiale du géant de l'informatique se lance dans la quête de l'immortalité. Une réflexion à long terme

Intelligence artificielle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « I.A. » (ou « A.I. » en anglais, pour Artificial Intelligence). Il est défini par l’un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, comme « la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique »[1],[2].

Génétique. Nous vivrons mille ans Nous bénéficierons de technologies révolutionnaires : dépistages précoces des maladies, réparations de notre capital génétique, traitements ciblés des tumeurs et pose d’organes artificiels. A la fois réjouissant… et inquiétant, car nos gouvernants ne se rendent pas compte des métamorphoses qui nous attendent. Dans dix ans, nous serons tous « séquencés ». Le transhumanisme n'est pas un humanisme FIGAROVOX/TRIBUNE - A l'occasion du 1er colloque international sur le transhumanisme en France, Théophane le Méné s'interroge sur les dérives de la volonté humaine de toute-puissance. Théophane Le Méné est journaliste. Il écrit pour Causeur et FigaroVox. C'est aujourd'hui que s'ouvre 1er colloque international sur le transhumanisme en France, sous la houlette de l'Association Française Transhumaniste. Il aura pour but de réfléchir aux multiples façons par lesquelles les progressions technologiques peuvent permettre une «augmentation humaine» en même temps qu'elles serviront la justice sociale. Loin de se vouloir un témoignage attentif, alerté et lucide du possible devenir du genre humain, cette rencontre entend exposer l'avènement d'un nouveau type d'humanité - sans jamais acter une contradiction évidente: celle, précisément, de la modernité contre elle-même - où ce n'est plus l'erreur qui est humaine mais l'humain qui est une erreur.

Définition de la RFID Accueil > La RFID pour tous Insérer une clé pour démarrer un véhicule, badger pour accéder à un bâtiment ou une salle, utiliser les remontées mécaniques lors d’un séjour au ski, valider un titre de transport dans le bus ou le métro sont des gestes entrés dans le quotidien de bon nombre d’entre nous. Nous utilisons, sans en être toujours conscient, des technologies de capture automatique de données basées sur les ondes et rayonnements radiofréquence. Cette technologie est connue sous le nom de RFID pour Identification RadioFréquence. La planète en 2030 vue par les services de renseignement américains C’est un cadeau pour le président Obama fraîchement réélu : le rapport Global Trends 2030, concocté par le National Intelligence Council (NIC) et qui vient d’être rendu public. Le NIC, petit cousin de la CIA, est en quelque sorte le bras analytique et prospectif des services de renseignement américains. Son rapport imagine le monde de 2030. Il présente logiquement un tropisme fort pour la géopolitique mais il a l’intelligence de ne pas oublier que les nations, les sociétés vivent sur une planète physique dont les limites s’avèrent de plus en plus flagrantes, que les êtres humains ont des besoins élémentaires (se nourrir, boire, se loger, se chauffer, se déplacer) et que ne pas pouvoir les satisfaire est aussi un facteur d’instabilité dans le monde. Je laisserai les aspects purement diplomatiques et géostratégiques aux journalistes et blogueurs spécialisés dans ces domaines pour m’attarder sur la manière dont les services de renseignement américains voient la Terre nourricière en 2030.

Pour la première fois, une intelligence artificielle passe avec succès le test de Turing Une intelligence artificielle créée par des développeurs russes a passé avec succès le test de Turing, qui consiste à tromper au moins 30% des testeurs humains en se faisant passer avec succès pour une vraie personne. Il s'agit d'une première dans l'histoire de l'IA et de l'informatique en général. Créé en 1950 par Alan Turing, le test du même nom consiste à mesurer la capacité de réflexion d'une machine. Pour être passé avec succès, l'ordinateur, ou plutôt l'intelligence artificielle qu'il contient, doit parvenir à tromper au moins 30% de ses testeurs en 5 minutes maximum, en se faisant passer pour un être humain. Jusque-là, aucun programme informatique n'y était parvenu.

Ray Kurzweil : le "singularité" est proche. Les auteurs Sveta McShane and Jason Dorrier du Singularity Hub, listent « les trois technologies qui vont définir notre avenir » , à la lumière d’un ouvrage de Kurzweil titré Singularity is Near. Ce savant futurologue, self made man , né en 1948 à New York, virtuose en équipements pilotés par l'intelligence artificielle (IA), avait publié en debut d'année 2016, une liste des innovations les plus significatives pour le XXIème siècle. Ainsi dès 2020 ( dans 3 ans à peine ! ), il prédit que les ordinateurs personnels atteindront une puissance de traitement comparable au cerveau humain. Que se passera-t-il en 2031? X Lab : Google prépare l'avenir dans son labo secret Il y a quelques jours, Google a dévoilé son Google Car, premier véhicule sans chauffeur entièrement conçu par la firme de Moutain View. Cette voiture au look oscillant entre le jouet pour enfant et la voiturette de golf a été conçu par le [X] Lab. C’est dans ce laboratoire, qui sort petit à petit de la clandestinité, que Google réalise ses projets les plus fous. Un labo à projets dingues La division “[X] Lab” de Google se trouve à Moutain View, en Californie, à moins d’un kilomètre du quartier général de la firme.Tout de briques rouges, conçu dans un style industriel, le lieu est banal… en apparence. Car la comparaison avec les autres bâtiments de Google s’arrête là.

Misère de l’humanité numérique Deux milliards de personnes sont aujourd’hui connectées à internet. D’ici quelques années, la majeure partie de l’humanité vivra enveloppée dans un flux constant d’informations. Les différents éléments de notre quotidien sont en train de devenir smart (les voitures, les frigos, les compteurs électriques, les lunettes, les montres, etc.), et nos organes ne tarderont pas à être eux aussi branchés uns à uns sur le réseau global. Ce monde numérique, où nous construisons une part croissante de notre existence, est façonné par à peine plus d’un millier de scientifiques et d’ingénieurs en informatique, dont la plupart œuvrent dans la Silicon Valley. Ils sont à l’origine, entre autres, du langage HTML, de l’ordinateur personnel, du iPhone, des principaux logiciels que nous utilisons chaque jour et des sites internet les plus visités au monde.

Related:  PresseGoogle