background preloader

Les élites CCA

Facebook Twitter

Le blog Marcel Gauchet: Les élites perdent la tête ! La Revue Pour l’intelligence du monde, Janvier/février 2007 « Comportement suicidaire » : le philosophe Marcel Gauchet, interviewé par Bertrand Renouvin, nous livre ici un constat impitoyable. Selon lui, nos dirigeants nagent en plein déni de réalité, déconnectés des aspirations populaires et de la nouvelle donne internationale. Et si l’irrationnel était entré en politique ? La Revue : Il y a lieu de s’interroger sur la nature et l’ampleur de la crise politique française. Mais notre situation ne saurait être évoquée sans une prise en compte de la crise européenne.

Marcel Gauchet : C’est un phénomène très général ! Dans tous les pays, le désintérêt des uns pour les autres est devenu une donnée structurelle de la vie politique. Ce désintérêt se traduit aussi par le fait que les langues étrangères sont de moins en moins pratiquées, à l’exception de l’anglais basique qui sert aux transactions ordinaires. La Revue : Mais il y a un « reste »… Qu’y trouve-t-on ? La Revue : Comment cela ? Quelle élite pour quelle France demain ? par Isabelle Albert. « retour à la liste « La France ne peut être la France sans la grandeur » écrivait le général de Gaulle au seuil de ses Mémoires de Guerre. Ce qui fit la grandeur de la France, ce pays insaisissable placé sur la ligne de faille entre peuples latins et saxons, partagé en son sein entre son amour pour la liberté et sa « passion pour l’égalité » selon le mot de Tocqueville, n’est-ce pas notamment la place si particulière qui y fut réservée aux belles lettres, à la pensée et à la chose publique, en un mot à l’esprit ?

Dans la hiérarchie des valeurs françaises, bien avant la Révolution française déjà, la culture et la chose publique avaient la prééminence sur l’argent (2) et la réussite matérielle – non que l’argent ne fut pas prisé, mais le prestige conféré par la richesse n’égalait pas l’aura de l’intellectuel ou du politique. . (1) Isabelle Albert, diplômée de Sciences Po et de la Sorbonne, est l’auteur de « Le trader et l’intellectuel. . (6) Edition du 25.03.2012. (13) Margaret W. Des élites consanguines - Les élites sous le feu des critiques. Est maître de conférences à l’université de Paris 1-Sorbonne et chercheur au Centre de sociologie européenne. Pour Anne-Catherine Wagner, l’étroitesse du recrutement, l’homogénéité sociale et culturelle et la cohésion interne sont les traits qui font la spécificité du modèle français de production des élites. Qui fait partie de l’ « élite » en France aujourd’hui ? La réponse à cette question passe par une réflexion sur le terme.

Étymologiquement, il vient d’une forme ancienne du participe passé du terme « élire », et désigne ceux qui sont « élus », « choisis », « distingués ». L’élite se définit donc d’emblée relationnellement : elle se pose en s’opposant à la masse. Les contours de la population sont dès lors flous et à géométrie variable. De toute évidence, on ne peut définir « une » élite selon un critère unique. Dans quelle mesure cette première définition est-elle appropriée pour rendre compte de la situation de ceux qui se trouvent au sommet de la hiérarchie sociale ? © Constructif. LE RÔLE DE L'ÉLITE INTELLECTUELLE : La croisée des chemins. Autres articles Il m'a été donné de participer à une émission radiophonique de la chaîne internationale sur le thème de l'élite. Vaste sujet s'il en est et qui, toujours, fait l'objet en Algérie d'une diabolisation qui explique à bien des égards, la défaite de la pensée et le désert du savoir.

Loin de moi l'idée de jeter «le bébé avec l'eau du bain», certes il y a eu tout au long de ces cinquante dernières années des réalisations qui entrent dans le cadre du système éducatif. Cet effort quantitatif, quant à la construction d'infrastructures, de places pédagogiques pour reprendre une expression galvaudée et où la pédagogie a depuis bien longtemps quitté l'imaginaire en termes de priorité et de sacerdoce, ne saurait cacher l'état de déliquescence de l'acte pédagogique, de la norme, des relations enseignants /enseignés, du rôle démesuré et arbitraire de l'administratif qui s'immisce dans le pédagogique,pour qu'il n'y ait pas de vagues et pour plaire au prince du moment.

Vivons-nous vraiment en démocratie? Dans «Principe du gouvernement représentatif», initialement publié en 1993 et réédité le 10 octobre, Bernard Manin remet en cause l'élection au suffrage universel comme quintessence de la démocratie. Il explique pourquoi nos démocraties modernes n'en sont pas vraiment et pourquoi les révolutionnaires des XVIIe et XVIIIe siècles ont préféré mettre en place un système aristocratique plutôt qu'un gouvernement du peuple par le peuple. «Principe du gouvernement représentatif.» Avec un titre pareil, ce livre ne figurera sans doute pas parmi le top des ventes de la Fnac. Malgré sa couverture jaune pétante et la mention «postface inédite», il a peu de chance d'être l'objet d'un achat impulsif.

Pourtant, je plaide pour que cet ouvrage soit distribué à toute personne en âge de voter, voire même remboursé par la sécurité sociale. En effet, ce livre pourrait bien bouleverser votre vision de la démocratie, du moins telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui. La disparition du tirage au sort. Diploweb.com TPE La mission de l'elite et des elites par A. Viatteau. Distinction de l'élite et des élites Il y a une fondamentale différence entre le concept que nous appellerons l'élite humaine, et ce qu'il est convenu d'appeler les élites socio-politiques, économiques ou professionnelles. L'élite, au sens que nous lui donnons, est universelle, de tout temps, de tout espace, de toute ethnie, de toute nation ou partie du monde, de toute religion ou conception du monde, de toute classe, de toute idéologie. Même des pires idéologies, qui peuvent la tromper, mais qu'elle finit toujours par désavouer et combattre.

L'élite est de n'importe quelle obédience politique, à laquelle elle n'obéit jamais contre sa conscience, lorsque le Bien et le Mal sont en conflit. L'homme de paix et l'homme de guerre peuvent être une même élite. Déchéance morale de l'usage idéologique et politique de la mort par des élites Elites conjoncturelles ou élites universelles ? Dans un numéro consacré à la "Sociologie de l'Europe" (éd. "Des élites légitimes ? " "Non! Bases étymologiques de l’Elite. "legere" signifie ramasser, cueillir en tirant et non en pinçant (ce qui est signifié par 'strictor').

Il signifie comme eligere : choisir et c'est à ce titre qu'il a donné "legio", le choix et la légion parce que les soldats de cette division de l'armée romaine étaient recrutés au choix, c'est à dire par une sorte de concours... Le sens le plus connu de legere est dérivé d'une manière mal connue : il s'agit de "lire à haute voix", peut être, tout d'abord, énumérer la liste du choix, les résultats du concours... En grec : "ek-legô" On rattache lego, legere au grec 'legô' dont le sens originel est "cueillir, choisir"; ek-legô signifie "choisir, trier" (par exemple des soldats) et par extension "compter" et finalement "dire". Ce terme a dès lors connu une grande fortune puisqu'il est devenu le "VERBE" de Dieu ou Logos de la théologie chrétienne et l'émanation divine principale dans le Plotinisme et ses dérivés... Dans les langues sémitiques arabe hébreu 1) [bâhar] l'époque classique Nietzsche.