background preloader

Robbie - A Short Film By Neil Harvey

Robbie - A Short Film By Neil Harvey

Clones (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Clone. Clones (Surrogates) est un film de science-fiction américain de Jonathan Mostow sur le scénario de Michael Ferris et John Brancato d'après les personnages du comic book The Surrogates créés par Robert Venditti et Brett Weldele, mettant en scène Bruce Willis[1], Radha Mitchell et Ving Rhames. Ce film est sorti dans les salles le 25 septembre au Canada et aux États-Unis, et le 28 octobre 2009 en France. Dans une société futuriste, le commerce des « clones » (traduit de l'anglais surrogates : un robot de substitution) est en plein développement. Au début du film, un « clone » est détruit à l'aide d'une arme inusitée. Pendant que l'enquête se déroule, l'agent Tom Greer (Bruce Willis) vit une situation tendue avec sa femme. Pendant leur enquête, l'agent Greer et l'agent Peters (Radha Mitchell) mettront à jour une conspiration qui vise à détruire tous les « clones » et leurs propriétaires. États-Unis : France :

Almost Human Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Almost Human est une série télévisée américaine en treize épisodes de 42 minutes, créée par J. H. Wyman et diffusée entre le [1] et le sur le réseau Fox et en simultané au Canada sur le réseau Global[2]. Cette série est inédite dans tous les pays francophones. Synopsis[modifier | modifier le code] En 2048, la police de Los Angeles emploie des androïdes ressemblant aux humains, dépourvus d'émotions. Distribution[modifier | modifier le code] Acteurs principaux[modifier | modifier le code] Karl Urban : John KennexMichael Ealy : DorianLili Taylor : Capitaine MaldonadoMackenzie Crook : Rudy LomMichael Irby : Richard PaulMinka Kelly : Valerie StahlMekia Cox : Anna, ex de John Acteurs récurrents[modifier | modifier le code] John Larroquette : Nigel[3] Fiche technique[modifier | modifier le code] Réalisateur du pilote : Brad Anderson[4]Producteurs exécutifs : J. Développement[modifier | modifier le code] Production[modifier | modifier le code]

Intelligence (série télévisée, 2014) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Intelligence est une série télévisée américaine en treize épisodes de 42 minutes créée par Michael Seitzman diffusée entre le [1] et le sur le réseau CBS et en simultané au Canada sur le réseau CTV[2], puis sur CTV Two. En France, la série sera diffusée sur M6[3]. Néanmoins, elle est inédite dans tous les pays francophones. Gabriel Vaughn (Josh Holloway) est un analyste du renseignement avec un micro-ordinateur implanté dans le cerveau. Grâce à cet implant, Gabriel est le premier humain connecté directement à internet, accédant à tous les fichiers et serveurs lui permettant de contribuer à la protection des États-Unis. Josh Holloway : Gabriel VaughMeghan Ory : Riley NealMarg Helgenberger : Lillian StrandMichael Rady : Chris JamesonJohn Billingsley : Shenendoah CassidyP. Le , CBS planifie diffuser le pilote le mardi après un épisode de NCIS, avant de prendre sa case horaire assignée le lundi suivant[1]. Portail des séries télévisées américaines

Helix (série télévisée) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Helix. Helix Logo de la série C'est un dark thriller de 13 épisodes racontant les aventures d'une équipe de scientifiques dans une base de l'Arctique. Helix serait une référence à la double hélice de l'ADN[4]. Billy Campbell : Dr Alan FarragutHiroyuki Sanada : Dr Hiroshi HatakeKyra Zagorsky : Dr Julia WalkerMark Ghanime : Major Sergio BalleserosJordan Hayes : Dr Sarah JordanMeegwun Fairbrother : Daniel AerovCatherine Lemieux : Dr Doreen BoyleNeil Napier : Dr Peter FarragutJeri Ryan : Constance Sutton Scripteur du pilote : Cameron PorsandehRéalisateur du pilote : David SladeProducteurs exécutifs : Ronald D. Le projet a débuté en décembre 2012[5], et Syfy a commandé 13 épisodes en mars 2013[6]. Le tournage a débuté à la fin juillet 2013 à Montréal, au Canada[7]. Source des titres français : Syfy.fr Le , la série a été renouvelée pour une deuxième saison[12] prévue pour l'hiver 2015 (début d'année).

Le Transhumanisme, L’héritage de Gilgamesh – Post-Sapiens, les êtres technologiques Si on attribue à l’homme des capacités et des aptitudes spécifiques qui le différencient du règne animal tels que le langage, et le développement cérébral, il ne faut pas oublier ses capacités à fabriquer des outils. Les plus anciens outils retrouvés ont été fabriqués en Afrique il y a environ 2.7 millions d’années, au Paléolithique archaïque. On les rencontre principalement sur les sites de Gona Hadar (Ethiopie), Koobi Fora (vallée de l’Omo), et Oldoway (Tanzanie). Ils sont regroupés sous la dénomination de culture ou de civilisation oldowayenne. Les premiers outils, identifiés comme tels, sont des choppers. Aux environs de 12000 B.C., l’édification des premiers édifices religieux à Göbekli Tepe en Turquie, va entraîner un développement de la population qui va se regrouper en communautés sédentaires, possédant des terres et des troupeaux. Cette volonté délibéré de transcender l’humain puise ses racines dans l’humanisme de la Renaissance et dans la philosophie des Lumières.

Ray Kurzweil prédit que les humains seront des cyborgs en 2030 01net. le 05/06/15 à 18h42 En 2015, les humains ont encore, parfois, la tête dans les nuages. Dans quinze ans, l'auront-ils dans le cloud ? Oui, à en croire Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google, entrepreneur à répétition et théoricien du transhumanisme : selon lui, en 2030, les hommes et femmes de la Terre seront devenus des hybrides, des humains augmentés grâce à la technologie. © CC-BY-SA Auteur : null0 Ray Kurzweil Lors d’une conférence à New York, Ray Kurzweil a indiqué que nos cerveaux pourront se connecter au cloud, où des milliers de serveurs nous aideront à accroître notre intelligence. Des améliorations qui encourageront l’humanité à se tourner de plus en plus vers le nuage pour augmenter son potentiel de réflexion. Dans le courant des années 90, Ray Kurzweil avait rédigé 147 prédictions pour 2009.

Westworld (série télévisée) Cet article ou cette section contient des informations sur une série télévisée en cours de production, programmée ou prévue. Le texte est susceptible de contenir des informations spéculatives et son contenu peut être nettement modifié au fur et à mesure de l’avancement de la série et des informations disponibles s’y rapportant.La dernière modification de cette page a été faite le 25 mai 2020 à 20:46. Westworld est une série télévisée américaine de science-fiction créée par Jonathan Nolan et Lisa Joy, produite par J. J. Abrams et Bryan Burk, et diffusée depuis le 2 octobre 2016 sur HBO. Saison 1 Saison 2 Saison 3 Version française Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] et Doublage Séries Database[3] En juin 2015, la chaîne annonce que la diffusion prévue au départ en 2015 est décalée à 2016[13]. Fin septembre 2015, HBO se retrouve sous le feu des critiques pour avoir fait signer à 57 figurants un document l'autorisant à filmer des scènes de sexe très explicites.

Transcendance (film) Transcendance (Transcendence) est un film de science-fiction américano-britannique réalisé par Wally Pfister, sorti en 2014. Le Dr Will Caster (Johnny Depp) est un scientifique motivé par sa curiosité concernant la nature de l'univers. Membre d'une équipe dont le but est de créer un ordinateur sensible, il prédit qu'un tel ordinateur créera une singularité technologique ou, selon ses propres termes, une « transcendance ». Son épouse Evelyn (Rebecca Hall), qu'il aime profondément, soutient ses efforts et le rejoint dans leur jardin où il a construit une cage de Faraday pour faire obstacle aux signaux radioélectriques. En désespoir de cause, Evelyn élabore un plan pour transférer la conscience de Will dans l'ordinateur quantique que le projet a mis au point. Max est presque immédiatement confronté à Bree (Kate Mara), le chef du RIFT. Lorsque Evelyn revient au centre de recherche, elle est surprise de voir Will dans un nouveau corps organique identique à son ancien.

Her Synopsis[modifier | modifier le code] Dans un futur proche à Los Angeles, Theodore travaille comme écrivain public pour une entreprise, rédigeant des lettres de toutes sortes — familiales, amoureuses… — pour d'autres. Son épouse Catherine et lui ont rompu depuis bientôt un an mais il ne se décide pas à signer les papiers du divorce. Dans un état de dépression qui perdure, il installe sur son ordinateur personnel un nouveau système d'exploitation OS1, auquel il donne une voix féminine. Fiche technique[modifier | modifier le code] Distribution[modifier | modifier le code] Le film est sorti en salles en France en VOST et est doublé en VF pour la sortie en vidéo[2]. Source et légende : version française (VF) sur le site d’AlterEgo (la société de doublage[3]) et RS Doublage[4] et DVD Zone 2[5] ; version québécoise (VQ) sur Doublage qc.ca[6] Production[modifier | modifier le code] Développement[modifier | modifier le code] Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Empathie et éthique de la technique Je crois qu’il faut prendre avec grand sérieux la question de l’éthique Simondonienne en ce qu’elle est une éthique de la technique. Lors du « Séminaire Simondon ENS-MSH » du 27 Septembre 2011, Vincent Bontems a précisé que la question éthique était posée une fois en introduction et une autre fois en conclusion de textes de Simondon. C’est un donc un thème qui ouvre et/ou clos les œuvres de Simondon comme pour mettre en tension les motivations de tout ce que va essayer de dire le texte de l’œuvre. L’énigme de l’éthique de la technique chez Simondon est condensée dans cette forme de compassion qu’il a pour les machines et qui l’amène à comparer l’objet technique soit à un esclave qu’il faut libérer soit à une vieille personne qu’il faut respecter. Il y a donc une éthique de la compassion envers les individus techniques chez Simondon, une éthique qui motive la thèse d’un mode d’existence propre des objets techniques. L’enfant qui maltraite son doudou se maltraite d’abord lui-même.

Cybathlon The Young Scientist Who Wants Us To Live Forever - UNLIMITED Russian-born Maria Konovalenko is one of the most visible faces at work in the pro-longevity community today. A zealous advocate for the fight against human ageing and a PhD scientist and researcher at the trailblazing Buck Institute in California, her ultimate goal is to use advances in science and technology to help people live the longest, healthiest lives they possibly can. Her ethos – that ageing and dying should be seen as diseases that humanity can work together to cure – challenges everything we understand about natural life cycles. It also hints at the possibilities that lie ahead for radical human lifespan extension – an extra 30 years in her lifetime, she conservatively estimates, then rapidly up to 200, 300. VICE: Can you give me a broad overview what you’re up to currently? Maria K: I’m in the third year of my PhD in Biology of Aging, set up by USC and the Buck Institute, the leading organisations in the field. Not immortality. How could AI help expand human lifespan?

La Ré-évolution Bienvenue J'ai créé ce site comme on lance une bouteille à la mer. Je partage mes idées en espérant qu'elles résonneront en vous et que cela vous incitera à oeuvrer pour un monde meilleurs. Mais ce site n'est pas uniquement un appel de détresse. C'est aussi une base de travail et un mode d'emploi pour inventer une nouvelle façon de vivre sur notre Terre. En effet, je pense qu'il n'y a aucun intérêt à réclamer des changements sans proposer de solutions concrètes. Depuis le milieu des années 1990, je réfléchit à un système politique et économique, mais aussi à une nouvelle façon de percevoir le monde. Je ne veux pas faire le débat "pour ou contre la mondialisation", mais si vous lisez cette dissertation (réalisé par mes soins dans un cadre "scolaire"), vous comprendrez peut-être mieux les enjeux et là où je veux en venir avec ce site. Ce site s'étoffera au fur et à mesure de mon inspiration, des discutions sur les forums et de l'actualité (toujours riche en commentaire et idées). Bonne visite

REFLEXE VIRTUEL À propos du projet Réflexe virtuel - Chronique d'un langage émergent est un "beau livre" qui vulgarise dans un premier temps l’évolution du langage numérique pour ensuite proposer un balisage propre aux territoires virtuels accessibles grâce aux nouvelles technologies (HMD notamment = casque VR). La seconde partie se rapproche plus de l’essai et propose une approche prospective du potentiel langage VR de demain. La réalité virtuelle ça vous parle ? Mettre un casque sur la tête et plonger en immersion dans des univers numériques c'est cool pas vrai ? Les caractéristiques du Livre : Format : 130 x 180 mm210 pages intérieur dont 46 références visuelles couleursPapier offset de qualité au rendu brillant et au touché naturel115 g/m2 pages intérieures 350 g/m2 pour la couverture299 grammes à la peséeUn premier tirage prévu à 200 exemplairesLa communauté fait la qualitéDéveloppement indépendant La première partie retrace le parcours effectué par l’humanité en matière de langage.

Related: