background preloader

Meirieu : Pédagogie : Les concepts clés

Meirieu : Pédagogie : Les concepts clés
C'est le grand retour à l'éducation de Philippe Meirieu. Aujourd'hui vice-président de la région Rhône-Alpes en charge de la formation, Philippe Meirieu livre un petit livre qui , pour répondre aux interrogations actuelles, synthétise une vie de savoir pédagogique. Car ce livre est d'abord un voyage en terre de pédagogie. Ou plutôt une initiation aux grands pédagogues. Ainsi le lecteur qui se pose la question de la motivation des élèves entre en contact avec la pensée de Paulo Freire, Oury, Jacques Lévine, Pestalozzi, Bruner, Freinet et AS Neill. Et c'est appuyé sur cette culture que Philippe Meirieu nous invite à réfléchir aux défis du présent. Ainsi P. Son dernier chapitre, Philippe Meirieu le consacre à l'éducation à la liberté. Face à "l'amnésie pédagogique généralisée", le livre de Philippe Meirieu est une forte réponse. Le Café pédagogique vous offre ce livre ! Pour toute adhésion à l'association du Café pédagogique (26 €) recevez ce livre en cadeau (prix 13,90 €). Related:  Autres

Le travail de l’enseignant. Une approche par la didactique professionnelle Enseigner est un métier qui s’apprend. Cette affirmation naguère presque provocatrice commence à être admise. Eh bien, ya ka ? Eh non, justement, nous dit Isabelle Vinatier, pas si simple. Pour que les enseignants apprennent à enseigner, il faut que les formateurs des enseignants comprennent comment se construit cet apprentissage du métier, et affinent de leur côté des dispositifs de formation plus pertinents que les pratiques actuelles, ou complémentaires. Difficile de résumer ce texte déjà très concentré. Avec un petit effort, donc, on accède à un propos souvent bien vivant, mais aussi engagé au service d’une conception du travail dans la tradition de l’école française d’ergonomie, où s’inscrit aussi Yves Clos, par exemple. Elle dénonce l’illusion de prescrire de bonnes pratiques aux enseignants. Le travail enseignant n’est donc pas décrit dans le livre en tant que tel. Quelques aperçus de ce que j’ai grappillé pour vous mettre en appétit : Sylvie Floc’hlay

Cartographie subjective de pratiques pédagogiques : A propos de l'auteur: Lucas Gruez Dans le secondaire depuis une quinzaine d'années, j'ai développé depuis 2010 la pratique des cartes heuristiques dans les classes. Après avoir constaté la difficulté de mes élèves à s'approprier, ancrer et réinvestir leurs connaissances, j'utilise les cartes mentales et conceptuelles comme outil pédagogique. Grâce au soutien de différents IA-IPR, je suis formateur auprès de stagiaires (dans le cadre de leur programme de formation) et d'établissements du secondaire et du primaire (dans le cadre de la formation continue) à propos des cartes heuristiques, des Intelligences Multiples, de l'utilisation du numérique dans et hors la classe.Tout ces éléments sont développés et mis en oeuvre au quotidien avec les collègues et élèves du collège Albert Samain. Cette approche qui articule Intelligences Multiples, cartes heuristiques et numérique est considérée comme innovante, reconnue par l'Institution et présentée par les médias. Bonne lecture

Fantadys | parce que nos DYS sont parfois DYScrets, ou pleins de FANTAisie tous DYSfférents, parce qu'il faut se rendre DYSponible, souvent DYScuter et tout faire puissance DYS , parce que nos enfants sont tout simplement FANTAstiques ! Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! Voici un petit pense-bête, à la fois théorique et pratique, permettant de favoriser la mise en place de pratiques différenciées dans sa classe. 1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion. 2/ La différence entre élèves est normale ! 3/ Dans aucune classe, le travail est accompli en même temps avec la même efficacité. 4/ La différenciation n’est pas un problème, c’est une solution ! 5/ Tous les élèves ont besoin de différenciation ! 6/ La différenciation n’est pas le différentialisme ! 7/ L’individualisation s’équilibre avec une pédagogie coopérative. 8/ Pour différencier le travail des élèves, on doit actionner tous les leviers d’une classe : Le temps (en donner plus ou moins) La difficulté (graduer le travail autour d’une même notion avec des exercices différents) Approfondir par un autre exercice

Les systèmes d'émulation Le système d’émulation Rares sont les classes où un système d’émulation n’existe pas et parfois, il y en a même plusieurs dans une même classe. Les enseignantes et les enseignants utilisent généralement des systèmes d’émulation dans le but : de contrôler le comportement des élèves,de les motiver à apprendre. Bien qu’ils soient répandus dans le milieu scolaire québécois, ces systèmes, lorsqu'ils sont utilisés de façon générale pour tout un groupe, sont inefficaces, inutiles et peuvent même avoir des effets désastreux. qui possède le pouvoir;qui prend les décisions;et qui doit l'inciter à agir comme elle ou il l’a décidé. Cette façon de voir est en contradiction avec les conceptions actuelles de l’apprentissage où l’élève doit être l’agent actif du développement de ses compétences, être amené à prendre plus en charge son comportement, à devenir autonome, à faire des choix et à prendre des décisions. Des systèmes généralement inefficaces - les comportements et les situations sont mal définis;

Site de Philippe MEIRIEU : L'EDUCATION EN QUESTIONS 26 films de 13 minutes chacun... Chaque film croise les apports d'une grande figure de la pédagogie avec les questions que se posent au quotidien les praticiens de notre temps. Repères historiques, questions philosophiques et travaux pédagogiques avec des élèves tissent ainsi un "paysage réflexif" qui permet de s'interroger sur les grandes questions de l'éducation et la manière de les affronter aujourd'hui à la lumière de l'histoire de la pédagogie... Ainsi, dans chaque film, on "entre" dans l'oeuvre d'un ou d'une grande pédagogue (sans prétendre, bien sûr, être exhaustif), on voit travailler des maîtres et des élèves sur des thématiques qui se réfèrent à leurs apports et on s'interroge sur les principaux défis éducatifs... Attention ! Cliquez sur le nom de l'auteur pour visionner le film

Agenda personnalisé pour les profs Amélie Pepin La classe de Mallory - Ressources pour le CM Les images séquentielles / les images temporelles * écrire à partir d'images séquentielles (lutinbazar) * produire des écrits avec des images séquentielles (ipotame) * rallye écriture à partir d'images séquentielles (boutdegomme) --> une trentaine de séries de 3 vignettes (aulapt) --> quelques séries de 3 images : pomme mangée,enfant qui s'habille, arbre qui perd ses feuilles, jeune/grand/vieux, ... (babyflash) --> ordonner les images (une chenille qui mange une feuille et un corbeau qui mange une pomme) (Phifix) --> Fiches "J'ordonne une histoire" (SED) --> le clown, la maison et une histoire (les coccinelles) --> plusieurs images et textes à ordonner (cartable Petits pas) --> Construction d'un bonhomme de neige : 1 ; 2 (educreuse) --> 3 images : le coiffeur, la tarte, le dessin (exofiches) --> ours, pomme, chèvre ; distribution du courrier, chien ; fête foraine ; la panne ; ballon sur route ; le marché ; le matin ; (petitroi) --> nombreuses images séquentielles (picassawebanamunos) --> nombreuses images séquentielles (picassawebbetiania)

Comment apprendre ? Pourquoi réviser ? Nous possédons tous plusieurs types de mémoire : une mémoire visuelle, axée sur la vision ; une mémoire auditive, axée sur ce que nous entendons et une mémoire kinesthésique ou mémoire sensorielle, basée sur les autres sens que la vue et l’audition. Ces trois formes de mémoire fonctionnent alternativement ou conjointement. Selon les personnes la mémoire dominante est différente mais la majorité de la population a une mémoire visuelle. D’après une étude d’université nous apprenons : 1% des choses par le goût, 1,5% par le toucher, 3,5% par l’odorat, 11% par l’ouïe et 83% par la vision. La première mémoire est la mémoire immédiate, la mémoire sensorielle, celle des sensations. La deuxième mémoire est la mémoire à court terme. Nous abordons maintenant la mémoire « durable ». Pour résumer, la mémoire immédiate est sollicitée en quelques millisecondes dès que nous percevons quelque chose (perception). Mémoriser sur le long terme demande aussi de la répétition. WordPress: J'aime chargement…

Je révise à la maison – Revoir, Apprendre, Comprendre bienvenue sur les jeux d eugénie votre avis m'intéresse eugenievl@gmail.com

Related: