background preloader

Un fab lab dans ma bibliothèque

Un fab lab dans ma bibliothèque
Gaëlle Bergougnoux est étudiante à la maîtrise en sciences de l’information à l’EBSI. Elle termine ses études en effectuant un stage sur le sujet des fab labs à la Division des Quartiers culturels avec Marie D Martel. La bibliothèque publique, de par son rôle et sa place dans la société a toujours avancé et accompagné les évolutions de celle-ci. Loin de l’image du sanctuaire de livres (ce qu’elle est aussi d’une certaine façon), la bibliothèque s’est toujours renouvelée, s’adaptant et adoptant les technologies de l’heure. Ainsi CD, DVD, Blu-ray, jeux vidéo sont entrés dans ses collections. Le concept qui a nourri cette réflexion nous vient de la sociologie urbaine et plus précisément de Ray Oldenburg. Les fab labs sont une réponse possible à cette transformation nécessaire, ce passage de lieu de consultation à lieu de participation, que vivent les bibliothèques publiques, et orienté bien évidemment vers les usagers. Qu’est-ce qu’un fab lab ?

Nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs Le mardi 12 mai, au Centre Georges Pompidou à Paris, s’est déroulée une journée d’étude organisée par la BPI sur le thème des « Nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs ». Christine Carrier, sa directrice, a introduit cette journée en évoquant son importance. Plus de 400 participants issus de toutes structures et régions étaient rassemblés pour tirer les conséquences de ces expériences nouvelles que sont les ateliers, FabLabs, espace de coworking. Comment penser ensemble l’accès aux collections et ces partages de savoir ? Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs en bibliothèque • Présentation par Vincent Chapdelaine, directeur de l’entreprise Espaces temps Avec la percée du numérique, une anxiété est apparue dans le monde des bibliothèques. Les Mechanic’s Institute, nés en Ecosse vers 1820, seraient l’ancêtre des Fab Labs. Usages Les outils numériques sont des catalyseurs d’usages, mis en œuvre par des communautés virtuelles. Espaces Le projet

Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie. Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections. À ce rythme, aura-t-on encore longtemps l’opportunité d’être un vecteur de participation si les environnements physiques disparaissent ? Petit rappel d’un longue histoire : L’âge de l’accès et de la formation Internet n’est qu’un des derniers nés de la sélection culturelle des médias. 1. 2.

FabLab en bibliothèque : Mode d’emploi En juin 2013, Gaëlle Bergougnoux, étudiante à l’Université de Montréal, qui se définit elle-même comme « apprentie bibliothécaire » a publié en juin 2013 sur le blog EspaceB des bibliothèques de Montréal 2 articles majeurs qui réfléchit sur la création de fablabs en bibliothèque : Un fab lab dans ma bibliothèque et Pour aller plus loin avec les Fab labs. Du troisième lieu au FabLab A partir du concept de troisième lieu défini par le sociologue Ray Oldenburg, l’auteure indique une définition plurielle du terme FabLab avant de s’intéresser à la création de FabLabs en bibliothèque publique à travers des exemples en Amérique du Nord qui montrent la diversité des approches et des espaces de création mis en place. Gaëlle Bergougnoux précise que pour monter un FabLab dans de tels lieux culturels nécessite un budget d’investissement de 10 000 à 50 000 Dollars US (pour 75 m2). Ressources sur les FabLabs en bibliotèques publiques Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

Carrefour éducation Clipart ETC Le site de la Florida’s Educational Technology Clearinghouse contient une collection - en croissance - de 34 000 images éducatives gratuites cataloguées dans 25 thèmes. EN Lire la suite du commentaire. PD Photo.org Ce site offre des centaines de photos sur toutes sortes de sujets. Photogen Photogen fait partie des sites qui se financent avec la publicité. Art 4 Apps On trouve sur Art 4 Apps des images (cliparts) et des fichiers de sons libres de droits qu'on peut utiliser à volonté en autant qu'on en indique la source. Photos d’ici et d’ailleurs Ce site personnel présente des photos de voyages en Europe. Pics4Learning Ce site, en anglais seulement, propose des photos fournies par des photographes qui acceptent de libérer les droits pour un usage scolaire non commercial. Totally Free Images / Images gratuites Ce site propose des images et des photos tirées de sites du gouvernement américain. Images Canada OpenPhoto

Comparatif de dispositifs éditoriaux de médiation numérique Un dispositif éditorial de médiation numérique, c’est un outil permettant sur un thème d’exercer une sélection et de présenter cette sélection sur le web de manière attractive. Il est fini le temps de l’omniprésence de la bibliographie et de ses déclinaisons multiples (sitographie, webographie, rssographie, htmlographie, trucographie, etc.). Place donc à des dispositifs plus attractifs que l’on pourrait qualifier de semi-automatisés qui peuvent être utilisés soient comme des dispositifs de flux (un blog, une page facebook) soit comme des objets numériques qui viennent s’y insérer. Voici donc une sélection, je ne les ai pas tous testé, ce tableau est issu d’une série de billets sur la Curation, parue dans 01.net.

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (1/3) Par Pascal Desfarges Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique est le fondateur de l'agence Retiss qui accompagne les organisations culturelles et les collectivités territoriales dans une démarche résolument innovante, réticulaire et collaborative autour des enjeux et usages liés au développement des technologies et des cultures numériques. Il intervient régulièrement auprès des bibliothèques pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain. Le point de départ de cet article est de questionner le croisement de deux identités en mouvance : l’une qui doit repenser ses modèles et l’autre qui en invente de nouveaux : la bibliothèque et le tiers-lieu de fabrication (FabLab, Hackerspace, Makerspace). Les bibliothèques en mutation et les tiers-lieux, dont les modèles sont pluriels et en devenir ont ils à voir ensemble ? Du design vers la bibliothèque spéculative Notes

Bibliobus Le Bibliobus est une bibliothèque itinérante publique en complémentarité de l’offre d’une bibliothèque ou médiathèque. Le but est de favoriser l’accès à la lecture auprès d’un large public et répondre aux problèmes de mobilité et d’éloignement. Selon les départements, la fréquence des passages du bibliobus est plus ou moins élevée. L’évolution des technologies a permis de mettre à disposition des documents imprimés et audiovisuels, la mise en place de sites internet offre un accès et une utilisation plus conviviale avec catalogue informatisé consultable en ligne. Quel avenir pour le bibliobus ? La bibliothèque nomade numérique propose un accès à un patrimoine varié et riche avec une présentation numérique à ses usagers et à un nouveau public.

Tiers-lieu : 3 articles pour aider à définir ce type de lieu partagé Dans le champ pléthorique des définitions des lieux partagés, les mots se côtoient et les besoins de définitions s’affirment à mesure que les projets se structurent. Ainsi, on évoque souvent le terme polysémique de tiers-lieu (cf. l’article Third Place sur Wikipédia anglophone) autrement dit avec comme acceptation générale « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques »mais sans connaître forcément avec précision ce que ce mot composé recouvre. Marie D. Martel, bibliothécaire (Ville de Montréal) et docteure en Philosophie a eu la bonne idée en avril 2012 de publier sur son blog Bibliomancienne une série de 3 articles qui aident à la compréhension de ce concept de tiers-lieu sur un point de vue historique, de lieu tiers (lié à la sphère du travail) et de ses déclinaisons possibles dans le secteur des bibliothèques. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : International

Créez une Webradio (open-source) pour diffuser un contenu audio sur Internet | Airtime vous permet de prendre le contrôle total de votre station de radio via le web avec gestion intelligente d'archivage, recherche puissante, un calendrier de programmation simple, listes de lecture intelligentes. Utiliser FLAC, WAV, AAC et ReplayGain, télécharger sur SoundCloud automatiquement, flux multiples bandes passantes pour Icecast ou Shoutcast et informations sur le programme d'affichage via le site widgets de Airtime. Cette solution logicielle permet de diffuser un contenu audio sur Internet, en mode direct (aussi via ICEcast et ShoutCast). Le site Web : ll permet de gérer plusieurs flux différents (par exemple pour diffuser une qualité différente pour proposer un ajustement aux écoutants en fonction de leur débit. Il propose une «wui» (web user interface) sobre, belle, moderne. La gestion communautaire de la radio est possible. (Source Pour aller plus loin :

Profil culturel Emploi culture Stage Spectacle Arts - JobCulture.fr Inventer le mobilier des nouveaux espaces de coworking… et des futures bibliothèques ? Du 29 novembre au 6 décembre, le Centre Pompidou accueillait l’exposition Transformations où étaient présentés 100 diplômes d’étudiants en architecture, design, graphisme et mode. Parmi les multiples propositions mises en avant, mon attention a été attirée par le travail de Dario Adelaïde, un étudiant en design qui s’est interrogé sur le mobilier des nouveaux espaces de travail comme les maker spaces, les centres de télétravail ou les ateliers de coworking. Si ce projet m’a interpellé c’est parce que l’une des voies possibles pour les bibliothèques est précisément de muter en espaces de sociabilité et de travail collectif… La bibliothèque comme « lieu de travail » Parmi les nouveaux modèles de bibliothèques qui sont dans l’air du temps, on évoque en effet souvent l’idée de bibliothèque comme tiers-lieu, comme lab ou comme learning center. Ces dix dernières années, des dizaines de salles de lecture ont été transformées de facto en espaces de coworking. Des éléments de la série « Nork »

Guide pour créer un tiers-lieu (à destination des collectivités) La Caisse des Dépôts via son département développement numérique des territoires a publié en mars 2015, un dossier méthodologique et pratique (en libre téléchargement) : Télécentres & Tiers-lieux, un guide pour les collectivités locales (80 pages, en pdf). Ce guide est destiné aux collectivités locales désireuses de s’inscrire dans une démarche de création de tiers-lieu (autrement nommé lieu partagé) sur leur territoire. Guide pratique et méthodologique Ce guide s’appuie sur des expériences récentes et présente des clés de compréhension quant à l’émergence de ces lieux innovants, de leurs différentes dimensions (ressources humaines, économiques, juridiques, impact social…) ainsi que des éléments méthodologiques pour le montage et le succès d’un projet de tiers-lieu. Créer un tiers-lieu : guide (table des matières) Editorial Préambule : contexte et objectifs du guide De quoi parle-ton ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France

Expérience de classe inversée en collège

Related: