background preloader

Avec les “Fab Labs”, deviendrons-nous tous designers ? - Arts et scènes

Avec les “Fab Labs”, deviendrons-nous tous designers ? - Arts et scènes
Les “Fab Labs” ? Des coopératives futuristes intégrant ordinateurs, marteaux, tournevis, perceuses et imprimantes 3D dans un joyeux foutoir participatif. Une nouvelle révolution industrielle portant la “bricolabilité” au pinacle ? Nous sommes en 2022. Un nouveau modèle économique émerge, où l'on répare au lieu de jeter, où l'on fabrique soi-même. De la science-fiction ? « L'équipement est mis gratuitement à disposition du public sous trois conditions morales : participer, documenter, partager » Olivier Gendrin Ce jour-là, Josiane, une femme au foyer venue pour l'atelier couture discute avec Charles, un ingénieur électronicien qui veut se tailler un sac à dos à ses mesures. « L'équipement est mis gratuitement à disposition du public sous trois conditions morales : participer, documenter, partager », précise Olivier Gendrin. Le FacLab est l'un des premiers Fab Labs français (avec La Forge des possibles à La Roche-sur-Yon, Artilect à Toulouse, Ping à Nantes, et quelques autres).

Le pouvoir du prototype Trop souvent cantonné à un outil de communication marketing, le prototype peut être un excellent outil de conception de produits innovants et de qualité. Le prototypage a toujours fait partie intégrante du processus de conception et d’ingénierie ; mais les professionnels lui trouvent aujourd’hui de nouvelles applications, et mettent au point des méthodologies nouvelles pour profiter pleinement du potentiel des prototypes. Voici le premier volet d’une série sur le “design thinking” par les membres du groupe d.thinking Ponts Paris Tech. A l’évocation du mot « prototype », se bousculent dans notre esprit les images de concept cars à l’allure racée dans un salon automobile, ou celles d’un gadget à une conférence de démonstration trois mois avant sa sortie. Communiquer à chaque étape Les salons commerciaux sont pleins de prototypes et de démonstrations destinées à aiguiser l’intérêt du client et à faire monter son excitation. Prototype basique, Ideo Diego Powered Dissector System, Ideo

Créer une entreprise solidaire - Bouge pour ta planète Dimanche 19 juillet 7 19 /07 /Juil 19:14 Qu'est ce qu'une entreprise solidaire ? C'est une entreprise non cotée : - dont un tiers des salariés sont en contrats aidés ou reconnus travailleurs handicapés. - qui est constituée sous forme d'associations, de coopératives, de mutuelles, d'institutions de prévoyance ou de sociétés dont les dirigeants sont élus par les salariés, les adhérents ou les sociétaires. (Définition élaborée par un décret de la loi de modernisation de l'économie du 4 aout 2008) Il existe des dispositifs d'aide spécifiques pour ceux qui souhaiteraient créer une entreprise solidaire et par extension une entreprise sociale ou une entreprise des quartiers : - La Ruche : une pépinière pour entreprises sociales de 1500 mètres carrés, au bord du canal St Martin à Paris. - Les business angels sociaux peuvent donner un coup de pouce (même si encore embryonnaire). Les conseils pour se lancer ? Partager l'article ! inShare Par ALJ - Publié dans : Pratique 0

Les métiers en 2020 Depuis la fin des années 90, des exercices de prospective sur les métiers et les qualifications (PMQ) sont régulièrement menés afin d’examiner les perspectives possibles en matière d’évolution des ressources en main-d’oeuvre et de l’emploi par métiers. Un quatrième exercice de prospective, réalisé conjointement par la Dares et le Centre d’analyse stratégique, présente des projections de postes à pourvoir par métiers à l’horizon 2020. Fondées sur un jeu d’hypothèses macroéconomiques relativement prudentes, ces projections laissent entrevoir les tendances suivantes. Le nombre de postes à pourvoir restera élevé du fait de nombreux départs en fin de carrière Entre 2010 et 2020, le nombre de postes à pourvoir devrait se maintenir à un niveau élevé, en raison principalement des départs en fin de carrière. Les créations d’emploi et les départs en fin de carrière se conjugueront différemment selon les métiers La tertiarisation des emplois et la polarisation des qualifications se poursuivraient

Quand des apprentis designers s'emparent de Kinect Un semestre entier, dix-sept étudiants motivés et deux professeurs bienveillants, tous tournés vers le développement de nouvelles applications pour Kinect : c’est le défi qu’a relevé l’Ecole nationale supérieure de création industrielle, au sein de son Fablab, avec l’aide de Microsoft France [NDLR : l’éditeur de RSLN]. Kinect Conception, le projet issu de ce partenariat, a démarré en septembre 2011. « Nous sommes ravis de cette collaboration avec Microsoft et de cette opportunité de travailler sur une technologie comme Kinect. Leurs équipes ont été très présentes auprès de nos étudiants et c’est une expérience enrichissante pour ces talents de demain », explique Alain Cadix, directeur de l’ENSCI-Les Ateliers. Considéré comme un cours à part entière dans leur cursus, Kinect Conception a demandé un engagement à plein temps de la part des étudiants. > Une expérience unique au monde Et si le design vous intéresse, n'oubliez pas notre dossier consacré au sujet :

Les fab labs en route vers le Grand Soir Le Parti communiste français met le nez dans les fab labs. Avec comme une vieille envie de se remuer un peu le logiciel. Et convoque Sabine Blanc pour déminer le terrain de la valeur d'usage du DIY et de ces nouveaux moyens de production. Gonzostory entre quatre murs ambiance Paco Rabanne. Celui de la déco 70's, pas de la fin du monde. Conférence de Sabine Blanc sur les Fab Labs au siège du PCF à Paris, le 2 décembre 2012. - cc Ophelia Noor/Loguy (logo via le site officiel des fablab du MIT) Si le PC vous auditionne aujourd’hui sur les fab labs, c’est d’abord parce que Yann Le Pollotec n’a pas arrêté de nous faire chier. Hier, j’ai passé trois bonnes heures devant une poignée de membres du Parti communiste français, dont quelques cadres, pour leur expliquer en quoi consistait les fab labs, ces espaces collaboratifs de prototypage rapide nés au MIT qui font fantasmer aussi bien à droite qu’à gauche en raison de leurs supposées vertus à répondre aux défis posés par les crises actuelles.

L’avenir de l’industrie est-il dans l’open source Les signaux s’accumulent. L’industrie « traditionnelle » serait de plus en plus tentée par l’open source. C’était déjà le cas dans l’électronique, avec notamment la carte Arduino. La santé et l’automobile y trouveraient aussi aujourd’hui un relais d’innovation crédible, voir incontournable. Un article de The Economist intitulé « When code can kill or cure » (dans le cahier spécial technologie du N° du 2 juin 2012) explique qu’utiliser un modèle « open source » à la conception des équipements médicaux promet d’accroître la sécurité et l’innovation. Basés aujourd’hui sur des systèmes ultra-propriétaires, les équipements médicaux, défibrillateurs, pompes à insulines sont parfois soumis à des défaillances bien plus graves qu’un simple plantage d’ordinateur. Les fabricants n’ont pas accès aux meilleures des techniques pour les sécuriser, avance l’article. L’automobile aussi s’y met.

« Citoyens en transition Les électriques vident dans le réseau le courant de leurs batteries Dans un pays traumatisé par la menace nucléaire, on pourrait penser que l'enthousiasme pour la voiture électrique aurait baissé. Il n'en est rien car tandis que les pompes de carburant demeuraient désespérément vides, les véhicules électriques rendaient de précieux services. Mieux, la charge de nuit permettait de ne pas trop solliciter un réseau électrique saturé en journée. Depuis la catastrophe, Nissan a livré dans la région la plus touchée une cinquantaine de Leaf 100 % électriques et Mitsubishi quatre-vingt neuf i-MiEV. Le pragmatisme a conduit les Japonais affectés par la pénurie de carburants dans l'Est du pays à se ruer sur les véhicules électriques, qu'ils soient à deux ou bien à quatre roues. Les constructeurs de voitures électriques tireront sans doute un grand profit du regain d'intérêt des Japonais pour la propulsion électrique, tout au moins lorsque leurs capacités de production se seront définitivement rétablies.

Carte de France des fabs labs Site Ouvert en août 2010, ouverture en préfiguration objectif 2013 pour le projet d’envergure. Format : ouvert (cotisation 30 euros pour les salariés, 20 euros pour les étudiants) Evaluation : label d... SiteOuvert en août 2010, ouverture en préfiguration objectif 2013 pour le projet d’envergure.Format : ouvert (cotisation 30 euros pour les salariés, 20 euros pour les étudiants)Evaluation : label du MIT - autoévaluation ABAB Statut : association Subventions : mairie de Toulouse (8000 euros), fonds sociaux européens (19000 euros) et fonds du Grand Emprunt (à venir, via Inmediats), budget annuel de 60 000 euros. Equipement : découpe laser, fraiseuse numérique, imprimante 3D MakerBot Cupcake.

Fab Labs: la grande bidouille «Do it yourself, do it with others» («faites-le vous-même, faites-le avec les autres») : telle est la devise des Fab Labs, ou Fabrication Laboratories. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Normal, le mouvement est encore underground. Créés il y a une dizaine d’années au Massachusetts Institute of Technology (MIT) par Neil Gershenfeld, un professeur de physique qui proposait un cours de prototypage rapide intitulé «comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi», les Fab Labs sont les ateliers de fabrication communautaires de l’ère numérique. Leur objectif ? Donner à ceux qui ne sont ni ingénieurs, ni designers, ni même geeks les moyens de fabriquer toutes sortes d’objets manufacturés comme à l’usine. Des plans en open source, quelques machines-outils à commande numérique, un peu d’apprentissage collectif, beaucoup de patience et d’ingéniosité… et voilà un meuble sur mesure, une pièce pour réparer sa machine à laver ou carrément le prototype d’un vélo électrique ! Apprendre ensemble

Fab Lab, la pharmacopée anti-crise Ce jeudi, l'université de Cergy-Pontoise inaugure Fac Lab, le premier fab lab en France porté par une université. Il sera ouvert au public. Pour ses porteurs, ce type de lieu est une réponse à la crise que nous traversons. Et pas qu'économique. Imprimante 3D MakerBot au FacLab de Gennevilliers -- OpheliaNoor/Owni “C’est un beau roman, c’est une belle histoire… “ Les fab labs (fabrication laboratory), ces mini-usines collaboratives de prototypage rapide à commande numérique, fournissent souvent un storytelling à clouer le bec aux Cassandre des temps modernes, à base de réappropriation de la technique et de partage des connaissances. Le site de l'université de Cergy à Gennevilliers accueille le FacLab -- OpheliaNoor/Owni L’idée a germé voilà un an et demi dans la tête d’un duo atypique dans le milieu universitaire, Emmanuelle Roux et Laurent Ricard. Genèse accélérée J’avais d’abord un projet de fab lab en Vendée. Finalement, avant la Vendée, ce sera l’université de Cergy.

Related: