background preloader

The 4 Stages Of Edtech Disruption

The 4 Stages Of Edtech Disruption

http://www.teachthought.com/technology/4-stages-the-integration-of-technology-in-learning/

Related:  Intégration et appropriation des TICENumérique - Influence technologie, réseauxИКТRethinking pedagogyTeaching U a lesson

4 stades de perturbation de l’apprentissage traditionnel par les TIC Il existe une bonne variété de modèles théoriques pour situer l’enseignant dans son progrès technopédagogique (SAMR, ASPID, Raby, matrice MIT, etc.). En voici un qui s’intéresse aux élèves. Je suis tombée sur cette infographie diffusée sur Twitter par le site américain TeachTought.

Le blog de la Formation professionnelle et continue L’étude Cegos sur les pratiques de formation confirme que 60% des salariés nous expliquent apprendre avec des outils du type wiki, blog, podcast, réseaux sociaux d’entreprise … Ce chiffre progresse chaque année et les nouveaux outils nous permettent d’inventer de nouveaux usages. J’avais initié la liste il y a 1 an avec 30 usages, vous avez été très nombreux à commenter ce post appréciant ainsi cette sélection … je vous propose d’en découvrir 20 nouveaux (new) à étudier pendant l’été pour enrichir vos formations dès la rentrée … Le micro-Blogging (ex: Twitter) Le partage de photos (ex: Flickr, Picasa) La carte de l'innovation Une carte heuristique pour s’orienter dans les « territoires d’école » Au terme du parcours dans le petit monde de l’expérimentation et de l’innovation pédagogiques, les espaces souvent méconnus des écoles et des établissements sont peu à peu devenus des «territoires d’école » ; c’est le nom pris par une nouvelle série de cartes heuristiques, initiée par le DRDIE. Il s’agira de cartographier les grands territoires de notre éducation, tels que par exemple apprendre avec les tice, se former, débuter, évaluer etc… La carte n°01 « Innover pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’Éducation » a été construite en relation directe avec le présent ouvrage. L’étude fouillée des documents divers, des écrits transmis, des témoignages de pratiques et des entretiens avec les personnels, a permis d’enregistrer les actes professionnels des équipes, enseignants et direction, quand elles se mobilisaient pour améliorer la qualité de la formation des élèves.

Différence entre réseaux sociaux et médias sociaux Souvent, les termes de « médias sociaux » et « réseaux sociaux » sont employés indistinctement pour désigner les différents sites et les multiples fonctionnalités sociales du web. Mais cette confusion conduit souvent à des approximations préjudiciables : comment définir une stratégie lisible et durable d’Inbound Marketing sans maîtriser précisément le vocabulaire employé ? Distinguer médias sociaux et réseaux sociaux Sous le terme de médias sociaux sont rassemblés différents sites et fonctionnalités sociales du web. Ceux-ci permettent entre autres de publier du contenu, comme des articles, des brèves, des photographies, des vidéos, des fichiers PDF, de donner son opinion ou de dialoguer avec d’autres utilisateurs, de contribuer à des projets participatifs, ou encore d’agréger une information pour la restituer ensuite.

Du bon usage du « non-usage » des TICE 1Notre contribution est une proposition de typologie du « non-usage des TICE ». Elle s’articule autour de trois points. Dans une première partie nous proposons la construction d’une classification des non-usages qui repose sur une revue de questions basées sur la synthèse de résultats issus de la recherche et d’observations. Les Mémos de l'IPM | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Intranet > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | | règlements |

Utiliser ou intégrer les TIC Un courriel de Stéphane Lavoie me fait connaître ce tableau qui peut être utile lors de formation en lien avec l'«intégration» des TIC dans l'apprentissage des élèves. Quelle est la différence entre l’utilisation de la technologie et l’intégration de la technologie par un enseignant dans le cadre de ses activités d’enseignement? La réponse à cette question peut se trouver au travers ce tableau comparatif d’Aditi Rao pris sur Teachbytes (que j’ai librement traduit) : Tableau mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons By-NC-SA 3.0

Chiffres Internet & Médias sociaux 2015 L’agence de communication digitale Novius a réalisé une vidéo très intéressante qui expose les chiffres concernant Internet et les médias sociaux pour cette année 2015. 3 milliards d’individus sont connectés à Internet (+20% en un an) dont 2 milliards sur les réseaux sociaux (+8%). 68% des Français passent en moyenne plus d’1,5 heure par jour sur les médias sociaux. Facebook est utilisé par 1,370 milliard de personnes (+12% en un an).

Que signifie vraiment « intégrer les TIC » en pédagogie Posons-nous la question suivante : comment un enseignant qui désire intégrer les technologies à sa pédagogie doit-il procéder ou quelles sont les étapes successives et requises visant à l’intégration des TIC par un enseignant ? Il existe quelques modèles qui nous permettent de bien situer les enseignants à l’égard de l’usage des technologies. Un premier modèle expérientiel global est celui proposé par Morin (2010) dans le cadre de son article intitulé « Ma petite histoire d’intégration des TIC en pédagogie » de la revue Pédagogie Collégiale, VOL 23, Numéro 2 (hiver 2010). Vu sous l’angle d’une progression dans le temps, Morin (2010) nous propose une intégration des TIC en six temps très distincts : « En intégrant les TIC à ma pédagogie, je me suis vite rendu compte que la compétence dans le domaine ne se limite pas à la connaissance des outils technologiques. Nos recherches nous ont permis de trouver quelques ébauches de définitions de l’intégration des TIC en pédagogie.

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD Stratégies d'intégration des TICE dans les pratiques d'enseignement Dans une stratégie d'intégration des technologies dans les pratiques pédagogiques et les établissements, on essaie la plupart du temps de mener de front l'équipement, la formation des enseignants et les contenus d'intégration en classe. Mais cette synchronisation simpliste n'est parfois qu'une vue de l'esprit car en réalité plusieurs domaines s'interpénètrent et pour qu'un enseignant adopte l'utilisation des technologies en classe, il doit lui-même en saisir les enjeux au-delà d'une simple maîtrise de certains outils. TPaCK, modèle d'intégration réussie des Tice à l'enseignement

De bonnes pratiques pour la rétroaction à l’aide de la technologie Nombreux sont les enseignants qui demandent aux apprenants de remettre leurs productions sur un support numérique. Par exemple, il est demandé de déposer un travail en format PDF sur l’environnement numérique d’apprentissage de l’établissement. Mais lorsqu’arrive le temps de donner une rétroaction aux élèves, peu d’enseignants optent pour une rétroaction numérique, préférant la transmettre par écrit.

Related: