background preloader

Panoptique

Panoptique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma représentant le principe du panoptique. « La morale réformée, la santé préservée, l'industrie revigorée, l'instruction diffusée, les charges publiques allégées, l'économie fortifiée — le nœud gordien des lois sur les pauvres non pas tranché, mais dénoué — tout cela par une simple idée architecturale. » — Jeremy Bentham, Le Panoptique, 1780. (L'ouvrage, de 56 pages, est traduit de l'anglais et imprimé par ordre de l'Assemblée législative en 1791[1].) Le panoptique selon Bentham[modifier | modifier le code] L'idée de Bentham est inspirée par des plans d'usine mis au point pour une surveillance et une coordination efficace des ouvriers. Bentham lui-même souhaitait une mise en abyme de la surveillance, les surveillants eux-mêmes devant être surveillés par des surveillants venus de l'extérieur, afin de limiter la maltraitance des détenus et les abus de pouvoir : Histoire[modifier | modifier le code] Selon Neil Davie,

http://fr.wikipedia.org/wiki/Panoptique

Related:  French SteampunkPrison + Caserne - Partie IIILe politique

Chère Imagination avec André Breton et Kazuhiko Nakamura Les illustrations sont de Kazuhilo Nakamura alias Almacan Kazuhiko Nakamura est né à Hyogo, au Japon, en 1961. Jeune, il a été fortement influencé par le surréalisme et les styles cyberpunk. «L'art de Kazuhiko Nakamura est un hybride surréaliste de l'homme et la machine, un mariage difficile de métal et de chair." Chère imagination, ce que j’aime surtout en toi, c’est que tu ne pardonnes pas. Énap - Ressources en ligne / Parcours thématiques / Regards sur l'architecture carcérale - 19ème - 20ème siècles / Variations architecturales autour de l'emprisonnement cellulaire Au 19ème siècle, deux modèles de systèmes cellulaires coexistent. Tous deux font de l’isolement et du travail les instruments de la transformation et de l’amendement du détenu, mais ils diffèrent dans leur mise en œuvre : - le système pennsylvanien : il préconise un emprisonnement cellulaire strict, avec séparation de jour comme de nuit - le système auburnien : les détenus sont isolés en cellule individuelle durant la nuit, mais travaillent pendant la journée dans de grands ateliers communs. Dans les années 1830, juristes, architectes, administrateurs et politiques prennent position pour l’un ou l’autre système. Les débats sont vifs et nombreux mais à partir de 1840, c’est le système pennsylvanien, combiné au modèle panoptique de BENTHAM*, qui devient la référence architecturale dominante en France. Cependant au cours du siècle, des décisions de l’administration, sous le Second empire par exemple, ont pu modifier la préférence pour le modèle cellulaire jugé trop coûteux.

« Avec internet, les Etats prennent le contrôle des individus Julian Assange, fondateur de Wikileaks. Photo archives AFP Vous dénoncez les menaces qui pèsent sur nos libertés avec internet. Pourquoi lancer maintenant cette guerre invisible contre ce nouveau totalitarisme ? « Le totalitarisme d’internet existait déjà, mais la surveillance s’est accrue car son coût diminue de moitié tous les 18 mois. Le phénomène devient extrêmement inquiétant.

Conspiracy Watch / Observatoire du conspirationnisme Je m'appelle Rudy Reichstadt. Formé à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence, j’ai publié consécutivement des textes dans ProChoix, l’Observatoire du communautarisme, L’Arche, Culture & Cie, ResPublica, le site internet du Meilleur des mondes, Rue89, Slate.fr, Diplomatie, la revue Diogène ou encore le HuffingtonPost. J'ai fondé Conspiracy Watch à l'automne 2007 (les quelques posts antérieurs à cette date ont été antidatés pour améliorer la lisibilité du site). A l'attention de ceux qui croient ou laissent entendre que je serais "payé" pour cette activité, je précise que le site a toujours été financé sur mes deniers personnels et qu'il répond avant tout à une volonté de faire vivre, sur internet, un lieu de ressources destiné à documenter et à mieux cerner le phénomène conspirationniste, dans une approche résolument critique. Je suis également membre de l'Observatoire des radicalités politiques (ORAP) de la Fondation Jean-Jaurès.

Neutralité du réseau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Symbole de la neutralité du réseau Tim Wu (en), professeur de droit à l'université Columbia à New York, a popularisé le concept de neutralité du Net dans un article paru en 2003 et intitulé Network Neutrality, Broadband Discrimination[1]. Michel Borderie Né à Brive en 1962, il s’est spécialisé dans l’illustration de fantasy et de sciencefiction. Autodidacte, sa première couverture paraît en 1986 pour la revue « Fiction » chez Opta. Il travaille ensuite pour Albin Michel, Fleuve Noir, Denoël, Lefrancq, Hachette Jeunesse, Eons, Folio SF, pour des magazines comme Khimaira, l’Ecran Fantastique, Ravages, JDR mag et des revues telles que Galaxies, Faeries et Lunatique. Il a remplacé les pinceaux, la gouache et l’acrylique par la tablette graphique et l’ordinateur vers 2004. « Pern D’Ambre », sa première BD, paraît en 2005 chez Clair De Lune et son roman graphique « Légende de l’Ulster » est co-édité par Eons et Arcantès fin 2006. Son art book « O Tempora » paraît en 2007 chez A-r-t-B-o-o-k[ ] Editions ainsi que son Portfolio « Dragons ». Il obtient en 2001 le prix du public au salon « Visions de Futur » de Paris et participe à de nombreuses expositions collectives et privées.

Énap - Ressources en ligne / Parcours thématiques / Regards sur l'architecture carcérale - 19ème - 20ème siècles L'école Métiers et concours Formation initiale Formation continue Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Quelques dates clés 1969 : Création par le Département américain de la défense d’un réseau reliant plusieurs gros centres de calcul et des systèmes radio et satellites : Arpanet.

Paris office: Council members evènements European Foreign Policy Scorecard 2014 : Is France Europe’s new foreign policy leader ? A l'occasion de la publication du European Foreign Policy Scorecard 2014, l'ECFR organise avec le CERI une conférence de réflexion sur la place de la France dans la politique étrangère européenne. L’Asie sous tension : Quels enjeux pour l’Europe ? Lors de cette conférence, co-organisée avec Asia Centre et la Fondation Calouste Gulbenkian, François Godement, Jean-Luc Racine, et François Bougon discuteront de l'approche européenne en Asie caractérisée par un équilibre entre intégration et conflits.

Voir le sujet - [HELP] Les manifestations d'un dictature numérique La Dictature au Quotidien Outre ses aspects politiques déjà exposés, quels sont les instruments de la dictature des IA ? Fichage de l’ADN Tout homme de Mars a bénéficié du traitement de longévité dans les centres médicaux du gouvernement. Accessoirement, c’est aussi le moyen infaillible de cataloguer l’ensemble du code génétique des habitants de Mars. Seuls les Mystiques et les personnes ayant bénéficié du traitement « au noir » (ce qui est très cher, risqué et totalement illégal) ne sont pas dans les banques de données des IA.

Les visions d'Elicia LES MINIS© Elicia la Visionnaire Mini-boîtes collage (7,5x5 cm) Édition unique signée et numérotée(boîte d’allumettes, papiers découpés, mask tape papier & tissu) Mini-boxes collage, (3x2 inches) Unique edition, handsigned and numbered.(Matchbox, cut papers, mask tape) L’architecture carcérale : des mots et des murs, dir. F. Dieu et P. Mbanzoulou 1L’architecture carcérale présente les actes d’un colloque organisé en décembre 2010 à l’occasion du dixième anniversaire de la délocalisation, à Agen, de l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP). L’ouvrage est illustré de nombreux documents iconographiques provenant du fonds de plans d’architectes et de collections photographiques sur les établissements pénitentiaires conservés au Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines (CRHCP) de l’ENAP. Comme l’indique le jeu de mots dans le sous-titre de l’ouvrage ‘des mots et des murs’, l’argumentation des différentes contributions qui le composent s’ancre dans la pensée de Michel Foucault sur l’enfermement, telle qu’elle est développée dans Surveiller et punir (1975) plus particulièrement, mais pas exclusivement. L’ensemble offre une abondante source d’information sur la prison et son architecture depuis le XIXe siècle, à travers l’étude de trois axes : l’utopie, les constructions et les usages pénitentiaires.

Related: