background preloader

Prison

Facebook Twitter

"Au bout de 15 ans, la prison n'a plus de sens" Il roule soigneusement son tabac, une habitude prise en détention.

"Au bout de 15 ans, la prison n'a plus de sens"

Abdelhamid Hakkar, un des plus anciens détenus de France, auteur de quatre tentatives d’évasion est sorti de prison le 18 mars, après vingt-sept ans d’incarcération. Il lui reste dix ans de conditionnelle. Cet homme de 56 ans a été condamné à perpétuité en 1989, pour le meurtre d’un policier lors d’un vol à main armée commis en 1984. Il a obtenu ensuite de la Cour européenne des droits de l’homme d’être rejugé, avant d’être à nouveau condamné à perpétuité lors du nouveau procès… Le JDD l’a rencontré, jeudi, à Besançon.

Rp 5 4 gf execution condamnation. La psychiatrie française en revue, etc.: Foucault et Beccaria font l’économie de la prison. LE MONDE DES LIVRES | | Propos recueillis par Julie Clarini Avec Théories et institutions pénales se clôt l’édition des cours donnés par le philosophe Michel Foucault (1926-1984) au Collège de France.

La psychiatrie française en revue, etc.: Foucault et Beccaria font l’économie de la prison

François Ewald a codirigé cette entreprise avec le philosophe italien Alessandro Fontana. Concomitamment paraît une nouvelle traduction, par le même Alessandro Fontana et par Xavier Tabet, du traité Des délits et des peines, dont on sait que son auteur, Cesare Beccaria (1738-1794), avait beaucoup intéressé Michel Foucault. De là vient l’idée de ce dialogue entre le philosophe François Ewald et Xavier Tabet, professeur d’études italiennes. Un monde sans%20prison. "La prison est toujours l'école du crime" LE MONDE CULTURE ET IDEES | | Propos recueillis par Propos recueillis par Franck Johannes.

"La prison est toujours l'école du crime"

Rue89.nouvelobs. 2015 DP entier DEF. Administration penitentiaire en france. Véronique Vasseur, médecin-chef à la Santé. Première garde de nuit seule.

Véronique Vasseur, médecin-chef à la Santé

Je commence à reconnaître les détenus. "Attention, me disent les gardiens ; ils se sont tous passés le mot : vous allez passer une mauvaise nuit. " Un détenu arrive. Il a un gros abcès sur la main. Naturellement, je n'ai rien sur moi : pas de lancette pour percer. Aujourd'hui, on aura une star : un confrère, le docteur Garretta, arrive ce soir. Je suis appelée pour des toxicos en manque arrivant du dépôt où, depuis deux jours, ils n'ont eu aucun traitement pour les soulager. On me signale un boxeur costaud, un Malien qui se dit américain.

Deuxième garde. Interroger les changements de la prison. Des processus de déprise et de reprise institutionnelle. 1Comment les institutions changent-elles ?

Interroger les changements de la prison. Des processus de déprise et de reprise institutionnelle

Le grand renfermement. Les chiffres clefs. Au 1er janvier 2015 : 249 298 personnes prises en charge par l'administration pénitentiaire 172 007 personnes suivies en milieu ouvert 77 291 personnes sous écrou 188 établissements pénitentiaires (93 maisons d'arrêt, 88 établissements pour peine, 6 établissements pénitentiaires pour mineurs, 1 établissement public de santé national à Fresnes) 103 services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) 36 535 agents dont 26 734 personnels de surveillance et 4 538 personnels des SPIP 2,64 milliards d'euros de budget annuel (hors pensions).

Les chiffres clefs

Les statistiques sur la population pénale (personnes détenues et sous écrou) sont mises à jour tous les mois. Cliquez ici pour voir les statistiques mensuelles 2015. Statistiques sur la criminalité - Statistics Explained. Données de janvier 2014.

Statistiques sur la criminalité - Statistics Explained

Données plus récentes: Informations supplémentaires Eurostat, Principaux tableaux et Base de données. Mise à jour prévue de l’article: avril 2016. Graphique 1: Crimes et délits enregistrés, UE-28, 2002–2012 (1)(en millions) - Source: Eurostat (crim_gen) Graphique 2: Infractions enregistrées par la police, UE-28, 2007–2012 (1)(2007 = 100) - Source: Eurostat (crim_gen) Tableau 1: Crimes et délits enregistrés par la police, 2002–2012 - Source: Eurostat (crim_gen) Hollande et Taubira à la peine sur la récidive. «Les peines planchers, je les ai contestées pour leur caractère automatique et leurs conséquences.

Hollande et Taubira à la peine sur la récidive

Elles sont contraires au principe d’individualisation de la sanction et, loin d’empêcher la récidive, celle-ci a triplé de 2004 à 2011.» François Hollande, le 30 août dans le Monde. Histoire des prisons et de l’administration pénitentiaire française de l’Ancien Régime à nos jours. Petite histoire de la prison et évolution de la reconnaissance du droit des détenus. L’histoire de la prison française est aussi l’histoire des libertés publiques.

Petite histoire de la prison et évolution de la reconnaissance du droit des détenus

En effet, c’est au travers de l’évolution et de l’acquisition de droits que les détenus ont pu voir leurs conditions s’améliorer. La naissance de la prison date du 17ème siècle, lorsqu’en 1656, Louis XIV crée l’hôpital général de Paris et, en son sein, des quartiers de force pour les mendiants, les vagabonds, les femmes criminelles et les condamnés âgés. L’emprisonnement ne fait pas partie de l’arsenal des peines prévues dans le code criminel de l’Ancien Régime et les prisons ne servent qu’aux débiteurs ou aux accusés en attente de leur jugement, d’où l’utilisation des lettres de cachet. En 1789 avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, les principaux châtiments corporels sont supprimés. Peu après, le code pénal place l’enfermement au centre du dispositif judiciaire et généralise la peine privative de liberté.

Près bien des polémiques, la loi de Christiane Taubira sur l'alternative à la prison et la peine de probation, rebaptisée "contrainte pénale", présentée en Conseil des ministres le 9 octobre 2013, a été définitivement adoptée le 17 juillet dernier avant d'être promulguée le 15 août.

Le texte, traduction des règles européennes adoptées par le Conseil de l'Europe en 2010, amorce un changement radical, quoique encore trop timide pour certains, de la pratique judiciaire française. « J’ai cette conviction que la peine doit servir à protéger la société» Christiane Taubira La peine dite de « contrainte pénale », ou « peine de probation » est une nouvelle peine exécutoire en milieu ouvert.

Elle consiste à imposer aux auteurs de délits et non de crimes, condamnés par le tribunal à une peine n'excédant pas cinq ans, une série de contraintes et d’obligations pour une durée de six mois à cinq ans. Il s'agit de préparer une sortie progressive de prison. La réforme pénitentiaire en France. Débats intemporels, évolutions conjoncturelles. Notes. Surpopulation carcérale : la France toujours mauvaise élève. La surpopulation en prison n'enfreint pas nécessairement les droits humains. Dans un arrêt rendu jeudi 12 mars, qui précise sa jurisprudence en la matière, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) estime que le manque d'espace individuel en prison ne constitue pas systématiquement une violation des droits humains. « S'il existe une forte présomption de traitement inhumain ou dégradant (...) lorsqu'un détenu dispose de moins de trois mètres carrés d'espace personnel », cela peut toutefois « être compensé par les aspects cumulés des conditions de détention, tels que la liberté de circulation et le caractère approprié » de l'établissement pénitentiaire, écrit la Cour.

Traitements dégradants La CEDH avait été saisie à la fin de 2012 par un ancien détenu croate qui estimait que son manque d'espace personnel en prison — jusqu'à moins de trois mètres carrés pour certaines périodes courtes — violait l'article 3 de la Convention européenne des droits humains, qui interdit les traitements inhumains ou dégradants. Moins de 11 m2 par personne.