background preloader

Les techniques de manipulation

Les techniques de manipulation

http://www.youtube.com/watch?v=PGxUO2tlKPo

Related:  les TECHNIQUES DE MANIPULATION (vidéos + lexiques)RAISONNEMENT ET MANIPULATION MENTALESNeuromarketingAutruiManipulation de la Publicité

De la fabrique du consentement et de l’influence En écho à l’article de kitetoa, « Où est l’étincelle« , ce papier tente d’apporter des réflexions sur nos fonctionnements au sein de la société à travers plusieurs filtres, dont certains parallèles au concept développé par Noam Chomsky : la fabrique du consentement. Concept qui rejoint celui d’un auteur plus ancien, la Boétie, qui lui, développa le concept de la servitude volontaire. Le sujet avait été abordé partiellement par le biais du fonctionnement de la propagande. Il n’est bien entendu pas question d’apporter ici une réponse à la question posée par l’article de kitetoa, mais plutôt d’amener des pistes de réflexions. Du besoin de se sentir libre Nous sommes tous convaincus d’être libres, par la pensée, l’action, la réflexion, l’échange, les choix que nous effectuons.

Savez-vous repérer ces 10 erreurs de raisonnement? En dialectique (l’art de raisonner par le dialogue), il arrive souvent que l’un ou l’autre des deux interlocuteurs essaie de prendre le dessus en utilisant une illusion logique. Le raisonnement semble correct, mais il est faux. Par exemple : “Il est borgne, donc c’est un bandit”. Lorsque cette erreur de raisonnement est utilisée intentionnellement comme un stratagème pour prouver qu’on a raison, on appelle cela un sophisme. Mais on peut aussi le nommer paralogisme si c’est involontaire.

Les Dessous du Neuromarketing Pour interagir efficacement avec votre environnement, votre cerveau doit traiter en permanence de nombreux stimuli plus ou moins complexes. Cependant, votre cerveau ne dispose pas de ressources illimitées. Pour cette raison, il est nécessaire de sélectionner les informations les plus pertinentes en fonction de votre besoin et de l'action que vous voulez accomplir. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Les comportements qui surviennent lorsqu'un être humain est effrayé sont très semblables d'un individu à l'autre et ce, même pour différentes cultures. En effet, si quelque chose nous effraie, disons un bruit strident, notre première réaction est d'arrêter ce que nous étions en train de faire. Presque aussitôt, nous nous tournons généralement vers la source du bruit et tentons d'en évaluer le danger réel. Tout cela se fait très vite, de manière réflexe, et ne nécessite pas l'intervention de la conscience ou de la volonté. Si la source du bruit semble effectivement menaçante, nous figeons sur place et tentons d'évaluer s'il y a une possibilité de fuir ou de se cacher.

Neuromarketing : votre cerveau les intéresse Le neuromarketing est une technique nouvelle et puissante de persuasion, à travers l’identification des mécanismes cérébraux qui interviennent lors d’un achat ou face à une publicité. Michel Desmurget, docteur en neurosciences, nous dit dans son ouvrage « TV Lobotomie » : « Depuis quelques années, le neuro-marketing s’érige en nouveau graal manipulatoire. Son credo : aller chercher les failles les plus intimes de notre cerveau pour asservir, à notre insu, nos comportements, nos désirs, nos peurs, nos pulsions, nos représentations, nos décisions. » Pour vous frapper au porte-monnaie, les grandes marques ont une arme infaillible : manipuler votre cerveau en le bombardant d’émotions positives — effluves agréables diffusés dans les restaurants, rires provoqués par les messages publicitaires, cadeaux offerts dans les menus « enfant »… Ainsi stimulé — et leurré —, le cerveau du consommateur produit de l’endorphine, l’hormone du plaisir.

Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi Petit recueil de non plus 18, mais 20 moisissures argumentatives à utiliser sans modération lors des concours de mauvaise foi. Ont été intégrés les plurium et l’argument de l’exotisme. Nous avons découpé ces moisissures argumentatives en trois grandes catégories : les erreurs logiques, les attaques, et les travestissements. Télécharger en pdf la mise en page magnifique du graphiste Francois-b. 1. La généralisation abusive Emotions Définition générale L’émotion est un processus dynamique dans le temps. Elle est générée par un objet ou un événement qui peut être à la fois interne (par exemple nos pensées et expériences) ou externe (par exemple notre environnement physique et social). Une fois déclenché, l’émotion se manifeste à travers plusieurs composantes : la cognition, la physiologie, les tendances à l’action, l’expression motrice et l’expérience subjective (Scherer, 2000). Les émotions sont considérées comme modulables et donc sujette à la régulation.

La segmentation du tourisme et le comportement du touriste Segmentation touristique (la segmentation du tourisme)IV- La segmentation du tourisme et le comportement du touriste 1- Les catégories de segmentation utilisées dans le domaine du tourisme On essaye actuellement de faire apparaître des segments relativement homogènes qui s’expliquent en termes quantitatifs (prix, taux d’occupation, durée de séjour), qualitatifs ordonnés (tranches d’âges, de revenus, de dépenses), ou qualificatifs quelconques (nationalités, voyages en groupes et individuels). Ces différents critères permettent d’établir une segmentation en termes de “besoins et avantages recherchés” en respectant un équilibre entre les valeurs objectives, les symboles et les signes qui prévalent chez le consommateur considéré. En fait, on distingue plusieurs catégories de segmentation utilisées par les chercheurs dans le domaine du tourisme :

Attribution causale WIKI Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En psychologie sociale, le concept d'attribution causale désigne un processus par lequel les personnes expliquent et jugent autrui et l'environnement dans lequel elles évoluent en inférant les causes des comportements et des évènements. Le psychologue américain Fritz Heider en est le fondateur. Molly Crockett: Attention au neuro-nawak Les cerveaux sont omniprésents dans le marketing contemporain : les titres affirment que les sandwichs au fromage aident à prendre des décisions, alors qu'une boisson "neuro" affirme réduire le stress. Il y a juste un problème, dit la neuroscientifique Molly Crockett : les bénéfices de ces "neuro-améliorations" ne sont pas prouvés scientifiquement. Dans ce talk qui va droit au but, Crockett explique les limites de l'interprétation des données neuroscientifiques, et pourquoi nous devrions tous en être conscients.

2. Système limbique - Aphysionado Anatomie fonctionnelle du système limbique Le système limbique consiste en un ensemble d'aires corticales et de structures sous-corticales qui contrôlent de nombreux comportements dans lesquels les processus émotionnels tiennent une place très importante (plaisir, peur, agressivité, comportement alimentaire, sexuel...). Le système limbique met en jeu des expériences sensorielles de tous types (somesthésiques, visuelles, auditives, olfactives, gustatives...) passées et/ou présentes, des réflexions internes (souvenirs ou processus cognitifs présents) et des modes d'expression variés somatomoteurs (mouvements, paroles, cris, pleurs) et végétatifs (tremblement, tachycardie, transpiration, rougeur...).

» Comment se segmente la clientèle touristique mondiale? Du 17 au 19 avril 2013 se tenait à Dublin la conférence de la Travel and Tourism Research Association (TTRA). À cette occasion, Luc Durand, président d’Ipsos au Québec, présentait une étude intitulée «World and Tourism Outlook». Entre 2010 et 2012, des individus âgés de 16 ans ou plus et originaires de 24 pays différents ont partagé leur vision du voyage.

En phase. J'irai faire à l'occasion un tour sur votre site. p.s. 1/ : ok sur le "complotisme" p.s. 2/ : l'inconscient, c'est votre conscient tel que vient vous l'expliquer autrui... :-)) by reel Jul 28

Merci encore pour ces compléments :) Il est évidemment nécessaire de toujours garder un oeil critique sur ce que l'on peut voir un peu partout aujourd'hui. Et il est toujours bon de le rappeler. Pour ce qui est de la manipulation, c'est un sujet d'actualité qui prend des proportions énormes tant les théories du complot prennent de la place sur le net. Certains la voient de partout, d'autres ne veulent pas y croire. J'ai cru bon de partager ce documentaire pour confirmer aux premiers que la manipulation est partout, et appuyer sur le fait que quand je dis partout, c'est aussi dans leurs sources "complotistes" extrémistes, et aussi pour montrer aux second qu'ils subissent toutes sortes de manipulations, au quotidien. Bien sûr, quand on donnent un bonbon, il n'y a pas forcément une intention de manipuler, mais la manipulation, même inconsciente, existe tout de même à ce moment là (à moins que la définition de la manipulation ne me contredise en stipulant que la manipulation doit être un acte volontaire?). Toujours est-il que ces techniques de manipulations sont utilisées dans le marketing, les techniques de ventes, les divers discours professionnels que l'on peut donner ou dont on peut être spectateurs etc... Et font donc parti de notre quotidien. Qu'on se le dise ;) En tout cas, je partage ce documentaire et ces opinions sans qualités professionnelles en la matière et je suis très heureux de recevoir des commentaires bien plus pointus que les miens ne sauraient l'être. PS: J'invite toutefois tous ceux et celles qui liront ces commentaires à en vérifier l'exactitude dans le respect du même principe de regard critique sur l'information que l'on reçoit. by sebtag Jul 28

Attention car le commentaire a été écrit en accéléré (le style en atteste). a/ j'ai été alerté par le "franc" avec lequel un des acteurs de la vidéo paye (au restaurant) : c'était en décohérence avec l'ensemble et je suis allé finalement visionner la vidéo en totalité: * il s'agit du franc =suisse=, ce qui est confirmé par le contenu de la vidéo (Wagner est universitaire à Fribourg, en Suisse et non en France). On s'en rend compte d'ailleurs à la 6ème minute (je n'ai lu que cinq minutes au départ). * si le commentaire n'est par conséquent plus valide pour la France, il aggrave sérieusement la situation constatée : s'il n'y a plus la loi de protection dite "Huriet", les "sujets" d'expérience, ou plutôt maintenant "spécimens" comme l'on s'exprime en Suisse, les "expérimentés" n'ont plus (?) cette protection. C'est vraiment plus grave encore que l'on puisse penser qu'en Suisse, pays de la "votation", les citoyens "spéciments" ne doivent pas être moins protégé qu'en France. En tout cas il faut l'espérer... b/ J'ai été leurré, momentanément, par la présence de Joule, qui a dominé pendant une vingtaine d'années, avec Beauvois et Monteil la psycho sociale expérimentale en France. "Dominé" en particulier en s'appuyant sur les presses universitaires de Grenoble. C'était le maelstrom des sciences cognitives qu'ils ont pris au vol (démarré en France en 81-82 je crois, quand le "manifeste" cognitif version française est sorti dans la revue Intellectica, suite au rapport Lentin. Cela date et ce mouvement, excellent, réussite d'une sorte de "vraie" transdisciplinarité scientifique s'est englué dans des trucs comme l'"individuation subjective" avec des relents de gangue métaphysique derrière). c/ Je reprécise que je suis fortement favorable à l'expérimentation, surtout dans la psychologie sociale, c'est-à-dire à des essais à petite échelle, avant de transposer à échelle plus grande. Et je ré-appuie sur l'idée qu'elle doit être accompagnée d'une critique sérieuse (au sens d'esprit critique, pas forcément démolisseur). d/ Le courant de l'expérimentalisme social en France (un "isme" donc) a balayé toutes ces questions mais a été submergé par l'importation massive de concepts nord-américains (par ailleurs remarquables il est vrai), qui n'ont pas laissé vivre les quelques niches de recherche originales qui essayaient de survivre et qui sont en voie d'extinction... Il est vrai qu'elles étaient "plombées" par la notion d'"utopie" (on dit aujourd'hui "point inimaginable"), récupérée et retournée aujourd'hui par le vocabulaire de l'hyper-marquetique, si tant est que l'on puisse introduire ces néologismes. Et dont on subit aujourd'hui la cascade de conséquences : les "innovations" de rupture, d'il y a cinq ans, avec "incubateurs" pour entreprises, etc. Véritables pompes à finances des crédits étatiques, c'est-à-dire des impôts citoyens. d/ La part des choses dans ces techniques de manipulation est à faire. Je n'ai pas développé les aspects positifs de la vidéo (ce serait beaucoup plus long que deux commentaires). J'ai surtout voulu mettre l'accent sur le besoin de visionner en gardant son esprit critique... En version "suisse" du premier commentaire, j'en conclus, certainement de manière beaucoup trop hâtive, que les "spécimens" d'expérimentation sont moins protégés qu'en France. e/ > Attention car je m'entraîne à écrire de manière accéléré, au "feeling", c'est une écriture "au brouillon, la plus rapide possible, réactionnelle, qui a pour but d'être ensuite (éventuellement) d'être décantée et mise en forme. C'est un vrai "brouillon". :-£ p.s. : sur l'"expérimentalisme social", j'ai mis en ligne un rappel. Je n'ai pas le permalien sous la main. C'est dans =team512=, team510 je crois, dans "bodycard 0510" (ou dans le labo° à l'intérieur, je ne l'ai pas en mémoire. C'est dans "zoum faible". Attention aux numéros d'équipe car cela change périodiquement. Relever les permaliens est plus judicieux mais, comme les documents (textes, sons et images, fixes ou animés) sont déplacés tout aussi périodiquement, c'est plutôt du "fluctualien" que du permalien... > Restant entendu sur le fond 'en matière de "manipulation", il convient de ne pas trop vivre dedans non plus. Pour revenir à la vidéo, elle peut être certainement utile "pédagogisée", mais de là à en faire un moyen utile d'observer les pratiques de la vie courante, il y a un pas que personnellement je ne franchis pas. On peut offrir quelques bonbons s'en avoir forcément l'intention de manipuler. :-)) by reel Jul 28

Merci pour les précisions, très intéressant !! by sebtag Jul 28

J'ai regardé le début de cette vidéo (pendant 5mn sur une heure) : 2 réactions, au débotté : 1/ dièze : un côté excellent car elle amène à faire fonctionner son esprit critique 2/ bémol : un côté imprudent et maladroit car elle masque la démarche réelle psycho Sans porter aucun jugement de valeur et en se limitant au point 2/ : * la séquence du vin : il saute aux yeux dans cette partie qu'on n'a pas demandé aux participants leur "consentement éclairé" comme l'impose désormais la loi Huriet* pour toute expérimentation sur l'être humain. C'est-à-dire, qu'en principe on n'a pas le droit de "leurrer" les "sujets" d'expérience, vieille pratique des psychos qui, toutefois, dans leur débriefing post-expé, expliquaient qu'ils avaient dans un premier temps menti aux "sujets" (donc avaient manipulé...) pour ne pas fausser les résultats d'expérience. Les buts des expériences n'étaient pas en effet exposés avant leurs déroulements. On leur "mentait" pour la bonne cause, que la "vérité" scientifique soit le moins possible faussée par l'interprétation possible de la situation par les intéressé(e)s. Toutes ces expérimentations reposant intégralement sur la prémisse que les participants "gobent" au départ la présentation de l'expérimentateur. Cela restait très béhavioriste, d'observation plutôt externe. On faisait semblant d'ignorer que les "sujets" avaient un cerveau et pouvaient analyser la situation dans laquelle ils se trouvaient placés. * la séquence restau où le serveur poste la main sur l'épaule de la femme qui a dû, en principe, se mettre en plus sur son 31 pour la négociation en cours : on peut douter qu'une femme se laisse mettre ainsi la main sur l'épaule sans réagir, ne serait-ce qu'à l'égard de sa robe. Un serveur, surtout dans ce type de restaurant, ramène ou aide à ramener les plats en cuisine et on n'est jamais certain qu'il n'ait pas gardé sur les mains des traces de reliefs... En tout cas on a la confirmation que la vidéo date, l'interlocuteur de la dame paye en francs. > Je passe sur la séquence de cinéma où le personnage qui présente la scène parle de "spécimens", jargon d'approche statistique. Mais bon, la suite de la vidéo explique peut-être la technique d'expérimentation consistant à mettre, sur la base d'un plan d'expérience, inséré dans une théorie, des hypothèses à l'épreuve des faits, dans un environnement contrôlé (variables indépendantes-dépendantes). Si ce n'est pas le cas, on gagera à lire en complément un bon petit livre, ils abondent, sur la présentation de la méthode expérimentale. * sur la loi Huriet : elle gagne à être connue, surtout par ceux qui on des enfants à l'école, surtout qu'elle est faussée par exemple avec le détournement de l'excellente démarche le la "main à la pâte" (20 ans je crois) qui fait entrer les chercheurs des labos de sciences cognitives dans les écoles pour expérimenter (sous couvert du lien école-université). Si on la connaît on peut réfléchir sur ce qu'est ou a été l'expérimentation sur êtres humains dans les Centres Hospitaliers Universitaires (C.H.U). mis en place, testant les protocoles médicamenteux des nouveaux produits de l'industrie pharmaceutique... p.s . : fortement favorable à la méthode expérimentale, par sa volonté de soumettre les idées à l'épreuve des faits, je plaide pour une discussion non moins forte sur la façon dont elle peut être appliquée pour obtenir des connaissance sur l'être humain. Espérons par ailleurs que les psychos de la vidéo (dont R-V Joule) , n'ont pas omis d'apprendre à leurs étudiants que, lorsqu'ils ont un résultats, ils doivent recommencer 60 fois et faire une moyenne et qu'ensuite ils doivent calculer un écart-type pour vérifier l'homogénéité de la population sur laquelle ils ont "expérimenté". :-)) by reel Jul 28

Related:  A Classer