background preloader

Lire : La fabrication du consentement, de Noam Chomsky et Edward Herman (un extrait)

Lire : La fabrication du consentement, de Noam Chomsky et Edward Herman (un extrait)
Présentation de l’éditeur « Dans cet ouvrage, désormais un classique outre-Atlantique (1988, rééd. 2002), les auteurs présentent leur « modèle de propagande », véritable outil d’analyse et de compréhension de la manière dont fonctionnent les médias dominants. Ils font la lumière sur la tendance lourde à ne travailler que dans le cadre de limites définies et à relayer, pour l’essentiel, les informations fournies par les élites économiques et politiques, les amenant ainsi à participer plus ou moins consciemment à la mise en place d’une propagande idéologique destinée à servir les intérêts des mêmes élites. En attendant de proposer ici même une présentation plus détaillée, on se bornera à ajouter que La fabrique du consentement propose une modélisation de la propagande – ce que les auteurs appellent « Le modèle de propagande » - qui repose sur l’identification de cinq filtres : 1. Extrait (sous-titres d’Acrimed) Chapitre I. 3. Des sources officielles Des médias subventionnés Des experts

The Big Brother State Les haines de l’avant-garde intellectuelle parisienne : Noam Cho Couverture tauromachique de Formes Vives Éditorial de Lapin Blanc, consultant en retards divers et guide dans Alice au pays des merveilles « A la poursuite d’O. R. », portrait d’un marchand sommeil, par Jean-Baptiste Bernard Dessin d’Hector de la Vallée « Tendance et savoir-vivre, les conseils personnalisés de la rédaction » « Occupations & réquisitions : D’Ivry à Saint-Denis, les fous aux commandes », reportage d’Émilien Bernard Entretien croisé avec A et Z, assistantes sociales en Seine-Saint-Denis : « Gérer les flux et reflux d’usagers ? Poster de Camille Lavaud [½] « En attendant que ça saute... », propos de Thierry Pelletier recueillis par Émilien Bernard Dessin de Roméo Julien « Je ne sais pas », nouvelle inédite de Sergio Bianchi à propos des Années de plomb, traduite par Serge Quadruppani, illustrée par Gala Vanson « Champagne 1911 : les raisins de la colère », chronique d’Anne Steiner « On est des ibu, et basta ! « Paysage américain », dessin de Benoît Guillaume Dessin d’Edmond Baudoin

Noam Chomsky Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Chomsky. Noam Chomsky[1] né le à Philadelphie, est un linguiste et philosophe américain. Professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière[2], il a fondé la linguistique générative. Il s'est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l'étranger[3], par son parcours d'intellectuel engagé de sensibilité anarchiste[4],[5]. Chomsky a commencé à développer sa théorie de la grammaire générative et transformationnelle dans les années 1950 en cherchant à dépasser aussi bien l'approche structuraliste, distributionnaliste que comportementaliste dans l'étude du langage naturel. Les recherches de Chomsky ont joué un rôle crucial dans ce que l'on appelle la « révolution cognitive ». En 1992, d'après l'Arts and Humanities Citation Index, Chomsky est plus souvent cité qu'aucun autre universitaire vivant pendant la période 1980–92.

La «mouvance pro-palestinienne» Hier, Gilles Paris, rédacteur en chef adjoint du service International du Monde, répondait à cette grave question (que personne ne se pose pourtant): «Qui sont les Français pro-palestiniens?». Poser ainsi la question, c'est introduire l'idée d'un oxymore, comme si «Français» et «pro-palestiniens» étaient deux termes contradictoires. L'image accompagnant l'article montre d'ailleurs une jeune femme au teint très mat et aux cheveux noirs, le visage masqué par sa pancarte, et dont on ne voit que les yeux très maquillés. Genre orientale. «La mouvance pro-palestinienne en France repose essentiellement sur la gauche, l’extrême gauche et les écologistes, ainsi que sur un réseau dense d’associations et d’organisations.» Ce résumé est détaillé dans l'article et se termine par la mention d'une association «interdite aux États-Unis»: Les motivations des partis politiques «pro-palestiniens», tels qu'exposées, sont assez navrantes: Quant aux Verts, c'est encore pire: À noter:

Walter Lippmann Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lippmann. Portrait de Walter Lippmann en 1914 Jeunes années[modifier | modifier le code] Harvard[modifier | modifier le code] Lippmann est né à New York dans une famille juive aisée qui avait l’habitude de faire un voyage annuel en Europe. Herbert Croly et le New Republic[modifier | modifier le code] En novembre 1914, Walter Lippmann, avec notamment Herbert Croly et Walter Weyl, participe à la fondation du New Republic, un journal « assez à gauche du consensus libéral pour être stimulant » (Steel, 1980, p. 75). Des Quatorze Points au Traité de Versailles[modifier | modifier le code] Assez rapidement, en septembre 1917, il est nommé secrétaire général de l’Inquiry, une commission de spécialistes formée par Woodrow Wilson et le colonel Edward Mandell House afin d’étudier les problèmes des nationalités en Europe et de réfléchir sur la façon dont pourrait être redessiné le paysage européen après-guerre.

Crimes et délits du banquier "La banque de détail a représenté près de 65% du Produit Net Bancaire total des banques françaises. " C'est sur ce constat, qui devrait faire prendre conscience au client que c'est lui le patron, que débute le dernier rapport de l'UFC-Que Choisir sur l'explosion des frais bancaires dont le client est le dindon. Un rapport qui donne envie de faire du pâté de banquier à la machette : Abus de la fragilité financière des clients, arnaques sur tarifs opaques, création de produits délirants, frais de découvert dépassant le taux d'usure et au mépris de la loi... Comme dirait notre monarque : il faut en finir avec cette racaille qui prospère en faisant ses petits business en marge du droit et en toute impunité. Nous avons à faire a un réseau de délinquants de grande envergure bien implanté dans nos villes et nos villages. 1 / les classiques de l'escroquerie : - Création de "packages" prétendument "indispensables" : +25% pour le client. 3 / Petites violences et faits-divers... Oui.

Edward Bernays Pour les articles homonymes, voir Bernays. Bernays en 1917 Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Famille[modifier | modifier le code] Ascendance d'Edward Bernays Edward Bernays est né dans une famille juive autrichienne en 1891. son père, Ely Bernays (1860-1923), est le frère de Martha Bernays (1861-1951), la femme de Freud,sa mère, Anna Freud[n 1] (1858-1955) est l'une des sœurs de Freud[3]. Son arrière grand-père paternel, Isaac Bernays (1792-1849), était le grand rabbin de Hambourg. Son grand-oncle, le philologue Jacob Bernays (1824-1881), fut « le premier juif pratiquant à être nommé sur un poste proprement universitaire dans l'Allemagne du dix-neuvième siècle. »[4] Il a été marié à l'écrivaine et activiste féministe juive Doris E. Il est le grand-oncle paternel de Marc Randolph (en) (né en 1958), le co-fondateur et premier PDG de Netflix[5]. Formation[modifier | modifier le code] Carrière[modifier | modifier le code] Mode de vie américain[modifier | modifier le code]

La revue de clics de Dominique Noam CHOMSKY: Mais pourquoi tant de haine (des médias)? Vous avez peut-être entendu parler de sa venue à Paris fin mai. Si vous ne le connaissez pas encore, voici un aperçu de sa contribution, essentielle, à la critique des médias, paru sur l'excellent site Acrimed. Quelques minutes de lecture... Naturellement, à l'occasion de cette visite, Noam Chomsky est une fois de plus « assassiné » par un journal, connu comme « le quotidien vespéral de réVérence ». Le plus souvent complices de la presse dans l'effort des possédants pour manipuler les citoyens, les instituts de sondage. Un autre sondage, qu'il faut aller débusquer aussi sur le Net, et en v.o, montre que l'enfumage, même aux States, a ses limites : USA: 43% des jeunes adultes considèrent le socialisme comme une valeur positive. Le genre de titre qu'on a peu de chance de trouver en Une.

Committee on Public Information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Affiche produite dans le cadre de la commission Creel. Le Committee on Public Information (CPI), également appelée la commission Creel du nom du journaliste qui l’a dirigée, George Creel (en) (1876-1953), est une commission mise en place par le président des États-Unis Thomas Woodrow Wilson en 1917 afin de convaincre l'opinion publique américaine de soutenir l'effort de guerre. Elle réunit des publicistes et des journalistes et met sur pied une véritable stratégie de communication qui se fonde sur la diffusion de tracts, films, affiches, caricatures (canaux que l’on classerait aujourd’hui dans la communication média en marketing) ainsi qu’un nombre impressionnant de communiqués de presse, traduits en plusieurs langues, la commission ayant des bureaux à l’étranger. L'exemple le plus célèbre des créations de la commission Creel est l'affiche de l'Oncle Sam accompagnée du slogan « I want you for US Army »[réf. souhaitée]. Propagande

Principes élémentaires de propagande de guerre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principes élémentaires de propagande de guerre, (utilisables en cas de guerre froide, chaude ou tiède...) est un livre de Anne Morelli paru en 2001. Les dix « commandements » que propose Anne Morelli dans cet ouvrage sont avant tout une grille d’analyse qui se veut pédagogique et critique. Elle n’a pas pour but de prendre parti, ou de prendre la défense des « dictateurs », mais de constater la régularité de ces principes dans le champ médiatique et social. « Je ne tenterai pas de sonder la pureté des intentions des uns ou des autres. Anne Morelli réactualise, grâce à ce petit manuel du citoyen critique, des formes invariables pour des contenus divers. Nous ne voulons pas la guerre[modifier | modifier le code] Le camp adverse est le seul responsable de la guerre[modifier | modifier le code] Le chef du camp adverse a le visage du diable (ou « l'affreux de service »)[modifier | modifier le code]

Related: