background preloader

Satisfaction client et qualité de service

Facebook Twitter

(Dont vidéo) France 3 Picardie - Bien-être : comment améliorer la confiance en soi. Le caractère personnel, les accidents de la vie peuvent influencer l'estime de soi.

(Dont vidéo) France 3 Picardie - Bien-être : comment améliorer la confiance en soi

Ce manque de confiance n'est pourtant pas inéluctable. Eugénie Adam, psychologue clinicienne-psychothérapeute, vous donne toutes les clés nécessaires pour évacuer vos doutes et vous affirmer. Par Gontran Giraudeau Publié le 28/11/2014 | 17:00 , mis à jour le 28/11/2014 | 16:59 © France 3 Picardie / Gontran Giraudeau. Le néo-consommateur : une espèce en voie d’apparition ou le consommateur 2.0. Le consommateur d’aujourd’hui aspire à consommer différemment.

Le néo-consommateur : une espèce en voie d’apparition ou le consommateur 2.0

Il a d’autres envies, d’autres ambitions pour lui-même et est en train d’adopter de nouvelles habitudes de consommation. En effet, si la crise économique de 2008 est à l’origine de l’émergence du néo-consommateur, celui-ci est cependant le fruit de mutations plus profondes qui ont donné naissance à de nouvelles tendances de consommation. 1. La crise économique à l’origine de l’émergence du néo-consommateur L’attention des consommateurs a toujours été focalisée sur leur pouvoir d’achat.

Cette crise de 2008 a tout d’abord entrainé une perte de repère de la part des consommateurs, qui se sont alors réfugiés dans les valeurs sûres : la recherche de prix bas, ou tournés vers de nouveaux médias pour consommer. 1.1 Une perte des repères de la part des consommateurs Trois causes à ceci : 1.2 Réaction immédiate des consommateurs : les valeurs sûres Recherche de prix bas Développement de nouvelles pratiques d’achat suite à la crise 2. Mondadori Publicité décrypte la spirale de la confiance.

Pourquoi la confiance ?

Mondadori Publicité décrypte la spirale de la confiance

"La confiance est le préalable à l'envie de consommer", répond Anne Philip, directrice marketing, communication et qualité de Mondadori Publicité, en préambule de la présentation de la sixième édition de l'étude Totem. "Surtout en ces périodes de méfiance, poursuit-elle, la confiance, qu'elle soit individuelle et/ou sociétale, est une dimension clé pour les marques et depuis toujours, le groupe Mondadori avec ses marques de presse magazine s'appuie sur la confiance pour créer le lien avec le lecteur.

" Réalisée en partenariat avec TNS Sofres et Illigo, l'étude Totem propose diagnostic et décryptage des marques à travers divers items qui étudient le chemin d'engagement du consommateur. L’art d’inspirer confiance à vos collègues, vos clients, vos équipes -Les stratégies des marques pour nous mettre en confiance. Authenticité, sécurité, qualité : c’est la devise des marques pour rassurer des clients de plus en plus méfiants.

L’art d’inspirer confiance à vos collègues, vos clients, vos équipes -Les stratégies des marques pour nous mettre en confiance

Une lente érosion… En 1992, 68% des con­som­­mateurs disaient avoir confiance dans le discours des mar­ques : ils n’étaient plus que 64% en 2008, selon une enquête du Crédoc publiée en 2010. Pas étonnant que les spécialistes en marke­ting rivalisent d’imagination pour regagner leur faveur… au prix, parfois, de petits arran­gements avec la réalité. L’Inpi ­(Ins­titut national de la propriété in­dustrielle) recense pas moins de 475 marques qui utilisent le mot «confiance» dans leurs slogans. Bien sûr, mentionner le terme ne ­suffit pas. «Pour nous rassurer, les mar­ques jouent sur nos cinq sens», relève Laurence Body, coauteure du «Mar­keting sensoriel» (Vuibert).

Boulangeries Paul : la tradition mise en scène Maison de qualité fondée en 1889”, lit-on sur les devantures noires des boulangeries Paul. L'expérience client, l'avenir du marketing ? Le club store, un nouveau parcours client qui séduit. Dans le centre commercial Les Passages de Boulogne-Billancourt (92), qui accueille quelques six millions de visiteurs annuels, le spécialiste de l'immobilier en centres commerciaux Klépierre, a particulièrement soigné son concept de club store.

Le club store, un nouveau parcours client qui séduit

Il a revisité le parcours client dans ses moindres détails : club lounge, bibliothèque participative, ascenseur littéraire, cabinets de curiosités, tapis interactifs, mobiliers ultra design, multiplication des aires de repos conviviales... Tout est fait pour surprendre et séduire le client, qui figure au centre de toutes les attentions. Ce projet remporte l'adhésion des visiteurs selon une étude de satisfaction réalisée en avril 2014.

Comment (mieux) concilier satisfaction client et rentabilité ? la vie du conseil et des études marketing. C'est bien connu, les clients veulent souvent tout, y compris l'impossible.

Comment (mieux) concilier satisfaction client et rentabilité ? la vie du conseil et des études marketing

Alors que le management de l'entreprise est précisément l'art du possible...En d'autres termes, si la mesure de la satisfaction est présente dans une très grande partie des entreprises, elle suscite souvent de la frustration, à la fois sur l'évidence du sens pour action, et sur la pertinence économique des pistes mises en avant. Comment dégager le plus clairement les compromis et solutions intelligentes, à la fois gagnantes pour l’entreprise et pour ses clients ?

Quelles sont les conditions clés à réunir pour cela côté études et au delà, dans les process et l’état d’esprit de l’entreprise ? Nous vous proposons ici une première série de réponses à ces questions avec les interviews d’Alexandre Guérin et Marie-Paule Bayol (Ipsos Loyalty), Jen-François Levionnois (LH2), Guillaume Antonietti (Côté Clients), et le point de vue de notre invité spécial : Daniel Ray, professeur à Grenoble Ecole de Management. inShare14.

Satisfaction client : comment la mesurer ?