background preloader

REDE1236612C

REDE1236612C
La présente circulaire vise à réaffirmer les principes mis en œuvre par l'école quant à l'organisation de la scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés. Elle abroge la circulaire n° 2002-100 du 25 avril 2002 relative à l'organisation de la scolarité des élèves nouvellement arrivés en France.Les modalités d'inscription et de scolarisation des élèves de nationalité étrangère sont fixées par la circulaire n° 2002-063 du 20 mars 2002. La scolarisation des élèves allophones relève du droit commun et de l'obligation scolaire. Assurer les meilleures conditions de l'intégration des élèves allophones arrivant en France est un devoir de la République et de son École. L'École est le lieu déterminant pour développer des pratiques éducatives inclusives dans un objectif d'intégration sociale, culturelle et à terme professionnelle des enfants et adolescents allophones. 1. 2. 3.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=61536

Related:  Accueillir des élèves allophonesScolarisation des élèves allophones/primo-arrivantsAllophonedourygEcole inclusive

Scolariser les élèves allophones et les enfants des familles itinérantes - Ressources pour les EANA Accueillir les élèves et les parents nouvellement arrivés en France L'obligation d'accueil dans les écoles et les établissements s'applique de la même façon pour les élèves allophones nouvellement arrivés en France que pour les autres élèves. Cet accueil commence par une information claire et accessible qui présente le système éducatif français, les droits et devoirs des familles et des élèves ainsi que les principes qui régissent le fonctionnement de l'École. Diversité Dispositifs et classes pour les nouveaux arrivants allophones Etat des lieux Claude CORTIER, anciennement chargée de recherche (UMR, ICAR et INRP), est actuellement attachée de coopération à l'ambassade de France à Alger et responsable de l'École doctorale algéro-française Un état des lieux des conditions, contextes et dispositifs de scolarisation des élèves allophones ainsi que des formes et modalités d'intégration de ces élèves dans les classes ordinaires1. Les résultats des enquêtes conduites en collaboration avec des établissements scolaires et/ou des équipes d'enseignants associés à l'Institut national de recherche pédagogique (INRP) ont permis de constater dans ces classes une "centration sur l'apprenant" beaucoup plus marquée que dans les classes ordinaires ; cela se traduit dès l'accueil par la passation d'évaluations diagnostiques adaptées et se poursuit par une prise en charge individualisée grâce à un repérage des "besoins" de l'apprenant, la mise en place d'une pédagogie différenciée et la prise en compte de paramètres psycholinguistiques. (21) Cf.

Une École inclusive : enjeux et démarches pour l’accueil et la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) , des élèves issus de familles itinérantes ou de voyageurs (EFIV) Résumé Après avoir situé son propos dans la logique de son activité professionnelle à l’interface entre recherche, formation et pratique, Marie-Odile Maire Sandoz pose la complexité de la diversité des situations scolaires non réductibles à des typologies d’élèves pour lesquelles il y aurait des réponses calibrées. Elle rappelle que l’École est aussi constituée d’une communauté d’enfants, de jeunes et d’adultes qui apprend à accueillir et à reconnaître à chacun une place. Puis l’intervenante aborde en trois points ce qui est ou pourraient être les leviers de d’actions : l’accueil de l’élève et des ses parents, l’entrée dans la forme scolaire, les apprentissages linguistiques des EANA et des EFIV.

REDE1236614C La présente circulaire vise à définir les missions et l'organisation des centres académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (Casnav).Elle abroge la circulaire n° 2002-102 du 25 avril 2002 relative aux missions et à l'organisation des centres académiques pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage.Le Casnav est une structure d'expertise auprès du recteur et des directeurs académiques sur le dossier des élèves allophones nouvellement arrivés en France et des élèves issus de familles itinérantes et de voyageurs. Cette expertise porte sur l'organisation de la scolarité des publics concernés, sur les ressources pédagogiques, sur la formation des enseignants et des cadres. Il participe également aux réflexions sur les politiques linguistiques.

Scolariser les élèves allophones et les enfants des familles itinérantes - CASNAV Missions des Casnav Les principales missions des CASNAV sont les suivantes : Une mission d'expertise pédagogique qui apporte sa contribution au pilotage, aux organisations et au suivi des dispositifs académiques, ainsi qu'au suivi statistique des EANA, en lien avec la DEPP ;Une instance de coopération et de médiation entre les services académiques et départementaux, les communes, les services sociaux, les associations et les familles ;Un centre de ressources et de formation pour les personnels, les écoles, les établissements à travers l'animation d'actions de formations initiale et continue, la coordination de groupes de travail pédagogiques, la publication et la diffusion de documentations pédagogiques. Contacts

CASNAV Le Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux arrivants et des Voyageurs (CASNAV) organise la scolarité des Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (EANA) et des Enfants issus de Familles Itinérantes et de Voyageurs (EFIV) Le 24 mai, à l'Athénée Municipal (place St Christoly à Bordeaux) une conférence de Claire Mestre, ethnopsychiatre, qui promet d'être passionnante sur le thème de l'immigration et la parentalité. Bienvenue à tous. Les dernières statistiques des élèves allophone en France Plateforme de formation continue Dispositifs pour les Elèves Nouvellement Arrivés en France Les dispositifs pour les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) sont destinés à accueillir des élèves provenant de pays étrangers. Les cours dispensés aux élèves sont axés principalement sur le français, mais aussi sur les mathématiques, voire sur les autres disciplines. L’académie de Grenoble accueille les élèves au sein des établissements scolaires, dans des dispositifs ajustés aux réalités locales (géographiques, démographiques et pédagogiques) qui visent à accompagner les élèves dans leur intégration en classe ordinaire. On y dispense un enseignement de français langue étrangère (FLE), langue seconde (FLS) et langue de scolarisation (FLScol) : langue d’apprentissage et langue des disciplines scolaires. Ces dispositifs prennent des formes et des noms différents suivant les départements.

Année scolaire 2014-2015 : 52 500 élèves allophones scolarisés dont 15 300 l'étaient déjà l'année précédente Auteurs : Juliette Robin et Mustapha Touahir, DEPP-B1 L’infographie Proportion d’élèves allophones au sein des effectifs scolaires (en %) La répartition des élèves allophones sur le territoire est contrastée. L’Île-de-France (académies de Paris, de Créteil et de Versailles) accueille à elle seule trois élèves sur dix. En province, les principales académies concernées se trouvent plutôt à l’Est de la France : la région Rhône-Alpes (académies de Lyon et de Grenoble) est le point d’arrivée pour 13 % des élèves ; le pourtour méditerranéen (Aix-Marseille, Nice, Montpellier) pour 12 % ; et, enfin, l’Alsace et la Lorraine (Strasbourg, Nancy-Metz) pour 7 %.

L'amélioration de la scolarisation des enfants allophones La refondation de l'École fait sa rentrée. Parmi les nouveautés de la rentrée 2013 : l'amélioration de la scolarisation des enfants allophones. Retrouvez toute l'information sur la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés, le renforcement de l'inclusion dans les classes ordinaires en assurant une prise en charge pédagogique adaptée, l'amélioration des conditions d'apprentissage et du climat scolaire, l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, la scolarisation des Roms migrants, la scolarisation des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs. Le droit à l'instruction a déjà été consacré. La loi pour la refondation de l'École de la République réaffirme sans ambiguïté la nécessité de promouvoir une école inclusive et de mettre effectivement en œuvre ce droit. La scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés

Le CDI comme levier de réussite des élèves de 3e UPE2A Agnès Tempesta, enseignante documentaliste, LP Maria Deraismes (Paris, XVIIe) Le lycée professionnel Maria Deraismes accueille des classes de filières tertiaires, ainsi qu'une 3e prépa pro et une 3e UPE2A. Ce dispositif pour élèves allophones vise à intégrer au plus vite les élèves dans une classe ordinaire. Leur scolarisation répond à une urgence scolaire, d'autant que certains ont un parcours assez chaotique. L'équipe pédagogique a une année, parfois deux, pour les familiariser à la langue française, la culture scolaire, et les aider dans leur parcours personnel et professionnel. Elle doit aussi faire le lien entre la culture d'origine et la culture d'accueil.

Des ressources pour les enseignants Cette rubrique est la vôtre : vous y trouverez des ressources mais vous pouvez aussi partager vos actions, les réalisations de vos classes, vos recherches. N’hésitez pas à prendre contact avec le Casnav pour vos publications sur ce site ce.casnav@ac-bordeaux.fr. Rapport 2009 de l'inspection générale, 09/2010, La Documentation française. (Enaf -> chapitre 5, p 89 à 137 ; Enfants du voyage -> chapitre 6, p 139 à 159) 1.

Accueil d'un EANA en classe ordinaire ou dispositif temporaire spécifique : intégration, insertion ? - CASNAV Accompagner un élève en maternelle Faut-il "enseigner" la langue française à un enfant nouvel arrivant en maternelle ? Comment s’y prendre ? Présentation Les Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) privilégient les moments d'inclusion en classe ordinaire et proposent simultanément des aides personnalisées en fonction des besoins individuels, même si certains élèves non ou très peu scolarisés antérieurement (NSA) nécessitent une prise en charge renforcée (UPE2A-NSA). En fonction de leur profil scolaire et de leur niveau de maîtrise du français, les EANA sont pris en charge pour un enseignement personnalisé du français langue seconde (FLS) associant travail individualisé et regroupements par besoins. Ce principe fondamental d'inclusion en classe ordinaire, lié à l’organisation de dispositifs d’enseignement-apprentissage du FLS en contexte scolaire, a été énoncé par la circulaire ministérielle de mars 1986 puis fortement réaffirmé par les circulaires d’avril 2002 et octobre 2012. 1. Accueillir Procédures d’accueil et outils associés (fiches de liaison) à destination des établissements.

Related:  Accueil des allophonesELEVES ALLOPHONESAllophonesmigration, transculturalitéUPE2A Famille