background preloader

Mémoire et histoire - Mémoire des génocides et prévention des crimes contre l'humanité

Mémoire et histoire - Mémoire des génocides et prévention des crimes contre l'humanité
Une journée européenne Réunie à Cracovie, du 15 au 17 octobre 2000, pour sa 20ème session, la Conférence permanente des ministres de l'éducation européens a recommandé aux États membres de prendre "les mesures éducatives notamment dans la formation des enseignants qui peuvent permettre de prévenir la répétition ou la négation de crimes contre l'humanité tels que l'Holocauste et l'épuration ethnique qui ont marqué le XXème siècle par leurs violations massives des droits de l'homme et des valeurs fondamentales défendues par le Conseil de l'Europe". S'appuyant sur une proposition du Secrétaire général du Conseil de l'Europe, les ministres sont également convenus à cette occasion de consacrer, dans les établissements scolaires, une "journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité" (consulter le texte intégral de la déclaration). Des manifestations et des actions pédagogiques Textes officiels Articulation avec les nouveaux programmes d'enseignement

http://eduscol.education.fr/cid45608/memoire-des-genocides-et-prevention-des-crimes-contre-l-humanite.html

Related:  Mémoire des génocides et prévention des crimes contre l'humanité70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-BirkenauParcours citoyen / EMC

Actualités - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol Le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques de l’Armée rouge entrent, au hasard des opérations militaires, dans les camps du complexe d’Auschwitz : ils y découvrent 7 650 hommes, femmes et enfants ; quelques jours plus tôt, le 18 janvier 1945, près de 56 000 détenus ont été évacués des camps par les SS. La date du 27 janvier a été choisie par la France et l’Allemagne depuis 2003 commela Journée de la mémoire des génocides et de prévention des crimes contre l'humanité dans les établissements scolaires. Pour traiter de cet événement, 70 ans après, de nombreuses ressources pourront intéresser les enseignants. Dans le cadre du concours national de la Résistance et de la Déportation 2014-2015 portant sur le thème « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire », le portail du CNRD

Commémoration de l'Holocauste2015 19h30 Jusqu’au dernier, la destruction des Juifs d’Europe, une série documentaire de William Karel et Blanche Finger En partenatiat avec France 2 Une série produite par Pawel Rozenberg, Céline Nusse, coproduite par Zadig Productions et Looks Film Textes lus par Yvan Attal, Lambert Wilson et Rut El Yuvi. Mémoire et histoire - Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions Le 10 mai Le 10 mai a été choisi en référence au 10 mai 2001, jour de l'adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité (loi n° 2001-434 du 21 mai 2001). Cette loi a notamment instauré le Comité pour l'histoire et la mémoire de l'esclavage, un organisme composé de personnalités qualifiées parmi lesquelles des représentants d'associations défendant la mémoire des esclaves. Le comité est chargé de proposer, sur l'ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations. La circulaire du premier ministre du 29 avril 2008, adressée notamment aux recteurs et vice-recteurs d'académie, rappelle en outre que plusieurs autres dates commémoratives, aux champs géographiques et aux thématiques variés, favorisent une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur la question de l'esclavage. Au niveau local

Dossier 27 janvier : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité Le 27 janvier a lieu la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. Chaque année, le ministère chargé de l'éducation nationale invite la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires. Elle pourra également rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver au risque de leur vie. L’histoire ne manque pas d’offrir aux jeunes de notre pays des modèles qui incarnent, face à la barbarie et à la violence, les valeurs positives de l’humanité, la solidarité, le courage et l’engagement.

Sur education.gouv.fr Le 27 janvier a lieu la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. Chaque année, le ministère chargé de l'éducation nationale invite la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires. "Enseigner l'histoire de la Shoah" Le Mémorial de la Shoah a réalisé, en 2012, avec le soutien du ministère de l'éducation nationale, un site internet intitulé "Enseigner l'histoire de la Shoah". Il est destiné aux enseignants de l'école élémentaire, du collège et du lycée. S'appuyant sur les programmes scolaires, il met à la disposition des équipes pédagogiques de nombreuses ressources, directement utilisables en classe, relatives à l'histoire de la Shoah et à son enseignement.

70e anniversaire de la libération d’Auschwitz › Temps forts A l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, ARTE propose une sélection de documentaires qui présentent quelques facettes des atrocités commises par les nazis et leur influence sur la vie des survivants et la poursuite de notre histoire. Printemps 1945 – Mardi 13 à 20h50 Rien n’est plus comme avant, en Allemagne, en Europe, dans le monde. Il ne semble plus y avoir de futur, seulement un présent incertain. Plein d’espoir pour les uns, d’angoissepour les autres. Retour sur ces quelques mois suivant la libération des uns, la défaite des autres, qui ont profondément marqué les témoins de cette époque.

La libération du camp d'Auschwitz-Birkenau Résumé Le camp d'Auschwitz-Birkenau est libéré par l'offensive de l'Armée rouge le 27 janvier 1945. Un million de juifs sont morts dans les chambres à gaz. Éduquer contre le racisme et l’antisémitisme La semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme L’école et ses partenaires se mobilisent en faveur de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Dans ce cadre, Réseau Canopé propose sur une plateforme dédiée un ensemble de ressources pour comprendre les principales notions, agir en classe contre les discriminations et accompagner la mise en œuvre de partenariats et de projets. En savoir plus sur la semaine du 21 mars Les actions de la semaine

Images de la libération des camps Au printemps 1945, à Londres, le producteur Sidney Bernstein découvre les images tournées à Bergen-Belsen par l’armée britannique lors de la libération du camp. Des informations ont déjà filtré sur la politique d’extermination nazie, mais cet immense charnier à ciel ouvert, filmé par de jeunes opérateurs militaires, en révèle aux Alliés l’insoutenable réalité. Bernstein propose à son gouvernement de réaliser un documentaire pour établir “à jamais” la vérité des faits, à partir des rushes que les troupes alliées transmettront au fil de leur avancée.

9 décembre 1905 - Séparation des Églises et de l'État Le 9 décembre 1905, le député socialiste Aristide Briand (43 ans) fait voter la loi concernant la séparation des Églises et de l'État. La loi s'applique aux quatre confessions alors représentées en France : le catholicisme, la confession d'Augsbourg (les protestants luthériens), les réformés (les protestants calvinistes) et les israélites. Elle clôture 25 ans de tensions entre la République et l'Église catholique, l'un et l'autre se disputant le magistère moral sur la société. Une loi de conciliation

Related:  EMC