background preloader

Crimes & Criminels Nazis

Facebook Twitter

Ce que sont devenus les criminels nazis. Catégorie:Procès de Nuremberg. Catégorie:Nazi condamné ou exécuté. Catégorie:Criminel de guerre nazi. Catégorie:Personne condamnée pour crimes de guerre commis pendant la Seconde Guerre mondiale.

René Bousquet

Encyclopédie multimédia de la Shoah. Docteurs de la mort,expériences de guerre. Vidéo LA TRAGEDIE DE LA FORET DE KATYN, vidéo LA TRAGEDIE DE LA FORET DE KATYN, vidéo Histoire et conflits Seconde Guerre mondiale de pacifique84800 (Musique - pacifique84800. Le massacre de Katyn. Le massacre de Katyn Pour les Polonais Katyn symbolise la politique criminelle du système soviétique envers le peuple polonais.

Le massacre de Katyn

Aktion Reinhard. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aktion Reinhard

Aktion Reinhard ou Opération Reinhard en français est un nom de code qui désigne l'extermination systématique des Juifs, des Roms, des Sintis et des Yéniches du Gouvernement général en Pologne pendant la période du Troisième Reich. C'est dans le cadre de l'Action Reinhard qu'ont été exterminés plus de deux millions de Juifs entre mars 1942[1] et octobre 1943 ainsi que près de 50 000 Roms des cinq districts du Gouvernement général (Varsovie, Lublin, Radom, Cracovie et en Galicie) dans les trois camps d'extermination de Belzec, Sobibor et Treblinka (voir Shoah).

Cette opération a été baptisée « Aktion Reinhard » peu après l'assassinat de Reinhard Heydrich, chef de l'Office de Sécurité du Reich, en charge, jusqu'à sa mort le 27 mai 1942, de la Solution Finale[2]. Crimes de guerre nazis en Union soviétique. Carte animée : génocide SGM. Cette carte fait partie d’un ensemble de 15 cartes animées portant sur La Seconde Guerre mondiale 1939-1945 L’antisémitisme d’Hitler et de son régime se radicalise au cours de la Seconde Guerre mondiale et, dans la terminologie nazie, le mot Entfernung (éloignement) qui désigne le projet d’expulser les populations juives est remplacé par le mot Endlösung (solution finale).

Carte animée : génocide SGM

L’occupation qui suit l’invasion de la Pologne au mois de septembre 1939 est d’une extrême brutalité : les élites polonaises sont massacrées de façon planifiée et les communautés juives sont progressivement confinées dans des ghettos. Le premier est créé à Piotrkow dès le moi d’octobre 1939, puis leur nombre se multiplie rapidement. Les plus grands sont créés à Lodz et Varsovie dans le courant de l’année 1940, puis à Cracovie et Lublin au début de l’année 1941. A l’intérieur de ces ghettos polonais sont également confinés des dizaines de milliers de Juifs déportés depuis la partie ouest du Grand Reich.

LES POGROMS. Le maire actuel de Jedwabne, Stanislaw Maichalowski, 48 ans, a entendu parler de l'histoire pour la première fois quand il avait 8 ans, mais il n'y a jamais vraiment réfléchi.

LES POGROMS

Et puis il a lu le livre de Gross. «Comprendre ce qui s'est passé ici, confie-t-il, c'est écrasant.» Ses administrés ne sont pas tous du même avis. L'édile reçoit lettres et coups de téléphone anonymes. Beaucoup d'habitants - et le curé du village - lui reprochent de parler aux journalistes. Le livre de Gross est paru en Pologne au printemps 2000. Débarrassée du régime communiste et de son historiographie officielle et plus critique, aussi, envers l'Eglise, autrefois toute-puissante, la Pologne, longtemps perçue par ses habitants comme un vénérable «Christ parmi les nations», apprend à se regarder dans les yeux, quitte, parfois, à se faire peur.

Marc Epstein, publié dans le journal "l'Express" le 12/04/2001. Antisémitisme. Dessin de 1915 d'Abel Pann (1883–1963) dénonçant le populisme des dirigeants désignant « le Juif » comme « bouc émissaire et mouton noir » de l'Europe.

Antisémitisme

L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial[1]. Il s'agit, dans son acception originelle telle qu'elle a été formulée vers la fin du XIXe siècle, d'une forme de racisme à prétentions scientifiques dirigée spécifiquement contre les Juifs (et non contre les peuples sémites, groupe linguistique)[2]. Le terme est le plus souvent utilisé aujourd'hui pour qualifier tous les actes d’hostilité anti-juive, que leurs fondements soient raciaux ou non. Les motifs et mises en pratique de l'antisémitisme incluent divers préjugés, des allégations, des mesures discriminatoires ou d’exclusion socio-économique, des expulsions, voire des massacres d’individus ou de communautés entières. Origine et définitions Étymologie Origine Définitions.