background preloader

Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est un organisme intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l'ONU. Il « a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue ». Historique[modifier | modifier le code] Objectifs[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d%27experts_intergouvernemental_sur_l%27%C3%A9volution_du_climat

Related:  EvénementsUNEP/PNUE

Guerres daciques de Trajan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les guerres daciques de Trajan sont deux campagnes militaires de l'empereur romain Trajan contre le royaume dace de Décébale en 101-102 et 105-106. Elles aboutissent, en l'an 106, à l'annexion du royaume dace et à la création d'une nouvelle province, la Dacie romaine. Les campagnes de Trajan font parties du conflit plus large opposant le peuple des Daces, qui occupe les montagnes des Carpates, à l’Empire romain, sous les règnes des empereurs Domitien et Trajan : les guerres daciques.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CDB. Convention sur la diversité biologique Protocole de Kyōto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le protocole de Kyoto est un traité international visant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et qui vient s'ajouter à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques dont les pays participants se rencontrent une fois par an depuis 1995. Signé le lors de la 3e Conférence des Parties à la Convention (COP 3) à Kyoto, au Japon, il est entré en vigueur le « au quatre-vingt dixième jour après la date à laquelle au moins 55 Parties à la Convention, incluant les Parties Annexe I qui comptaient en 1990 un total d'au moins 55 % des émissions de CO2 de ce groupe, avaient déposé leurs instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’accession »[1]. « Au 14 janvier 2009, 184 États avaient déposé leurs instruments de ratification, d’accession, d’approbation ou d’acceptation »[1]. Historique[modifier | modifier le code] Le GIEC a produit quatre rapports d'évaluation :

Annexions de l'Alsace-Lorraine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historiquement, le terme d’« annexion » associé à l'Alsace ou à la Lorraine, peut être utilisé pour désigner un rattachement à la France, ou un rattachement à l’Allemagne. Il peut désigner le rattachement des Trois-Évêchés, celui de l’Alsace, ou encore celui de la Lorraine ducale, à la France. Il peut aussi désigner le rattachement de l’Alsace et celui de la Lorraine « mosellane » à l’Allemagne. Un sommet de la Terre tous les 10 ans Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sommets de la Terre sont des rencontres décennales entre dirigeants mondiaux organisées depuis 1972 par l'ONU, avec pour but de définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondial. Le premier sommet a eu lieu à Stockholm (Suède) en 1972, le deuxième à Nairobi (Kenya) en 1982, le troisième à Rio de Janeiro (Brésil) en 1992, et le quatrième à Johannesburg (Afrique du Sud) en 2002. Le dernier sommet, dit aussi "Rio + 20", s'est tenu pour la seconde fois à Rio de Janeiro, en juin 2012. Preuve du développement d'une culture mondiale de respect de l'environnement, les sommets de la Terre présentent un enjeu symbolique important. Ils visent à démontrer la capacité collective à gérer les problèmes planétaires et affirment la nécessité du respect des contraintes écologiques.

Bilan carbone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le bilan carbone d'un produit ou d'une entité humaine (individu, groupe, collectivité…) est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l'énergie primaire et de l'énergie finale des produits et services. Il vise à renseigner les systèmes d'échange de type Bourse du carbone, à poser les bases de solutions efficaces de réduction de la consommation énergétique, et peut optimiser la fiscalité écologique (taxe carbone…) et certains mécanismes de compensation. Le Bilan Carbone permet également d' étudier la vulnérabilité d´une activité économique ou d'une collectivité et tout particulièrement sa dépendance aux énergies fossiles, dont le prix devrait augmenter dans les prochaines années selon les prospectivistes. Contexte[modifier | modifier le code]

1987 Rapport Brundtland Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Rapport Brundtland, officiellement intitulé Notre avenir à tous (Our Common Future), est une publication rédigée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l'Organisation des Nations unies, présidée par la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. Utilisé comme base au Sommet de la Terre de 1992, le rapport a popularisé l'expression de « développement durable » et a notamment apporté la définition communément admise du concept. Le rapport définit le concept ainsi :

Le lexique du developpement durable. Les notions et concepts pou Terminologie du développement durable Il est quasi impossible de bien comprendre les concepts du développement durable et d'en évaluer professionnellement la pertinence sans prendre soin de bien définir les termes utilisés. Ce travail préalable est profitable à tous points de vue. Notions, mots clés et étapes du développement durable Tri sélectif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bornes de tri des déchets, en Suisse. L'expression tri sélectif doit être proscrite car elle constitue un pléonasme. La notion de sélection (des déchets) dans la collecte, embrasse celle de tri (des déchets).

Récupération des déchets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La récupération des déchets est une des activités de la gestion des déchets qui, sans faire partie des trois R, contribue à la fin de vie des produits. La récupération des déchets consiste à les séparer des autres déchets avant qu'ils n'arrivent à leur traitement final.

Related: