background preloader

Entreprise 2.0: quand les réseaux sociaux se muent en plateformes collaboratives

Entreprise 2.0: quand les réseaux sociaux se muent en plateformes collaboratives
Faut-il interdire l'accès aux réseaux sociaux à partir des ordinateurs professionnels? Les réseaux sociaux d'entreprises connaissent-ils le même succès que les réseaux sociaux du Web? En quoi ces outils pourraient-ils rendre l'entreprise plus performante? L'engouement pour les réseaux sociaux est-il un simple effet de mode ou s'agit-il au contraire d'une révolution plus profonde des moyens de communication qui va également toucher le monde professionnel et l'entreprise? Cette question constitue un réel enjeu pour les gestionnaires des ressources humaines. Quand on parle de réseaux sociaux, il convient tout d'abord de distinguer: les réseaux sociaux communautaires: Facebook, MySpace, etc. Les réseaux sociaux sont aujourd'hui analysés sous tous les angles: protection de la vie privée, manque de productivité potentiel pour l'employeur, marketing d'entreprise, etc. Qu'est-ce qu'un réseau social professionnel interne? le portail de l'entreprise. Pour en savoir plus Les blogs Les forums Les wikis

http://www.awt.be/web/ebu/index.aspx?page=ebu,fr,foc,100,125

Communiquer en période sensible: pourquoi, comment ? La crise économique a fortement « irrité » l’environnement dans lequel les entreprises évoluent. Avec l’avènement d’internet, la société de l’information voit encore s’accélérer la dissémination des informations. Dans ce contexte, la mise en place d’une communication efficace et sereine constitue aujourd’hui une gageure pour l’entreprise. Les médias sociaux amplifient le flux communicationnel, en le distordant, avec comme corollaire une perte de maîtrise du contenu et de la qualité du message de la part de l’entreprise émettrice. On le constate quotidiennement dans les médias: une situation critique peut très rapidement dégénérer une situation de crise.

Seulement 27 % des entreprises font appel au cryptage pour proté Check Point® Software Technologies Ltd , leader mondial de la sécurité sur Internet, publie les résultats d’une étude internationale réalisée auprès de ses clients entreprises sur les dernières tendances en matière de sécurité des postes clients. Il en ressort que le nombre d’utilisateurs distants continue d’augmenter et que les entreprises ne sont pas suffisamment équipées pour assurer la protection de leurs collaborateurs nomades, de plus en plus nombreux. Selon les résultats de cette étude réalisée auprès de 224 responsables informatiques et administrateurs de la sécurité, plus de 40 % des entreprises interrogées ont observé au cours des douze derniers mois une augmentation du nombre d’utilisateurs distants se connectant au réseau de l’entreprise depuis leur domicile ou en déplacement. Il a apparaît que 77 % des entreprises interrogées – soit une nette majorité – comptent jusqu’à un quart d’utilisateurs distants réguliers parmi leurs effectifs.

Appareils mobiles et travail collaboratif : une relation évidente Recommander cette page à un(e) ami(e) Sur le blog Cloud and Go, dédié "au Cloud computing, aux Média et Réseaux sociaux, à l'Entreprise 2.0 et au Web 2.0 pour les Entreprises", a été publié en juin 2011 une série de deux billets rendant compte d'une fort intéressante étude réalisée par la société nord-américaine iPass, portant sur les usages des terminaux mobiles opérés par les salariés en utilisant au moins un à des fins professionnelles. Cette étude a été réalisée auprès de 3 700 salariés travaillant pour 1 100 entreprises de par le monde. La moitié de l'échantillon est américain, 34 % proviennent d'Europe, 10 % d'Asie.

L’entreprise 2.0 ne survivra pas sans intégrer les réseaux sociaux professionnels L’entreprise face à des salariés déjà intégrés au réseau "L'entreprise ne peut exiger la loyauté de ses salariés : elle doit la mériter" disait Charles Handy, un spécialiste de l’organisation et du management. Face à l’évolution de notre univers professionnel et l’intégration des réseaux sociaux dans le poste de travail, la nouvelle entreprise 3.0 doit converger vers les exigences et besoins de ses salariés. Le matin, en arrivant, un salarié commence par lire ses mails, s’intéresse à l’actualité, explore internet. De plus en plus, il se connecte aux réseaux sociaux professionnels : Linkedin, Twitter, SlideShare, autres blogs ou outils de curation de contenu. L’actualité est fraîche, elle le touche directement, car il a fait un filtre sur son domaine professionnel.

L'utilisation des réseaux sociaux en entreprise La plupart des entreprises ont mit beaucoup de temps avant de se lancer dans le web communautaire. Souvent elles ont décidé de ne pas s’y impliquer par manque de compréhension des outils et par manque de temps. Mais comme nous l’avons déjà vu, le contrôle de son image sur le net passe par les réseaux sociaux. Smaxblog vient d’écrire un article sur la communication des entreprises sur le web 2.0 suite à un article paru sur le site économique Les échos. Celui-ci explique que les grandes entreprises commencent à prendre très au sérieux les Facebook, LinkedIn, Viadeo ou Twitter parce qu’elles ont compris que leur e-réputation dépendait de leur présence sur les réseaux sociaux. Le «web 2.0» est aussi un moyen quasiment gratuit pour les entreprises de se faire connaître ; en effet grâce à ces outils l’entreprise pourra se créer différentes vitrines sur la toile.

Lipdub : les entreprises se mettent en scène La deuxième édition du Lipdub Festival vient de récompenser le clip musical d’une entreprise bretonne. Oui, vous ne rêvez pas. Pour assurer leur communication, certaines entreprises n’hésitent plus à proposer à leurs salariés de participer au tournage d’un clip musical dans lequel ils n’hésitent pas à danser et chanter en playback. Envie de souder vos employés en les mobilisant autour d’un projet étonnant ou envie de donner une nouvelle image – branchée, dynamique – de votre entreprise ? Les 5 (+1) forces de Porter Le modèle des cinq forces concurrentielles de Porter est un outil d’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. L’auteur, M.E. Porter, part du postulat selon lequel la “performance” de l’entreprise dépend de sa capacité à affronter, influencer et résister aux pressions de sont environnement concurrentiel. En effet, l’objectif principal d’une entreprise doit être d’obtenir un avantage concurrentiel sur son marché, ce qui se mesure in fine par sa capacité à générer du profit (sa performance). Ce modèle a pour but de permettre d’identifier les forces en présence dans l’environnement concurrentiel et leurs intensités, d’adapter sa stratégie pour obtenir un avantage concurrentiel et ainsi, de réaliser des profits supérieurs à la moyenne du secteur.

La coopération, défi de l'entreprise par temps de crise - Actualités RT Convergence le 05/07/2010, par Johanna Godet, Convergence, 1074 mots Les outils de réseaux sociaux donnent un coup de jeune aux solutions de coopération au sein des entreprises. Encore faut-il mettre en place les bons comportements. L'Université du SI organisée par Octo Technology les 1 et 2 juillet à Paris a dressé l'état des lieux des modes de collaboration par temps de crise. La collaboration est la clé du progrès de l'entreprise.

La réussite de l'entreprise 2.0 nécessite une méthodologie adaptée par @arayrole #e20 01net. le 12/03/13 à 11h00 Dans une semaine se succéderont deux événements à Paris : l'Enterprise 2.0 summit et le Salon Intranet & RSE. Si le marché des réseaux sociaux d’entreprise est en forte croissance, il est également en plein remous. Pour atteindre leurs objectifs de prise de part de marché, les éditeurs tassent les prix et offrent souvent des prestations complémentaires pour faciliter la prise en main. Plutôt agréable de prime abord pour les clients, sauf qu'il y a un retour de bâton vicieux pour les entreprises. Réguler l'accès Internet des salariés : 29 % des entreprises ont déjà rappelé à l'ordre des salariés Le surf à volonté sur Internet n'est plus vraiment au programme dans les entreprises. D'après une enquête en ligne réalisée du 18 février au 3 mars derniers auprès de 667 lecteurs du Journal du Management, l'accès Web est entièrement libre dans seulement 30 % des entreprises. 70 % des entreprises ont donc, d'une manière ou d'une autre, imposé des restrictions sur l'usage du Net chez les salariés. Pour mettre en place cette régulation, la majorité des entreprises (49 %) ont choisi de brider techniquement l'accès Internet et aux services en ligne, grâce à un choix restrictif de sites, une connexion exclusive à l'intranet, le blocage des webmails, le filtrage... Ce groupe d'entreprises, adepte de la solution technique, se répartit en trois catégories : celles qui réglementent l'accès mais laissent une souplesse selon le niveau hiérarchique (12 %) ou sur les interdictions (12 %), et celles qui régulent l'accès pour tous, sans condition (25 %).

Les stratégies de communication d'entreprise « Les dépenses publicitaires ont été multipliées par quatre depuis le début des années 80 aux États-Unis pour atteindre actuellement 200 milliards de dollars. Les dépenses en mécénat culturel ont elles aussi progressé au cours des vingt dernières années, de 42 millions à 198 millions d’euros pour donner une image plus attrayante à l’entreprise [1]. » L’entreprise communique de plus en plus pour répondre aux sollicitations de ses différentes cibles. Elle communique aussi pour développer son activité et conquérir des parts de marchés. « La communication d’entreprise est l’action volontariste d’émission, de transmission et de réception de messages, dans un système de signes qui s’échangent au sein de l’entreprise et entre celle-ci et son environnement [2]. » Cette communication, pour être efficace, doit être pensée, à travers une stratégie ; elle doit être l’aboutissement d’une réflexion, en vue de l’optimisation de l’image de l’entreprise.

2009 & e-réputation : le bilan/best of 2009 aura été une année faste pour l’e-réputation : nouveaux blogs, foultitude d’articles, agences proposant des prestations de gestion de la réputation en ligne qui ne cessent de se démultiplier, nouveaux outils… En bref, et comme je l’avais dit il y a trois mois, l’e-réputation est un concept qui monte, et 2010 s’annonce comme une année où la réputation des organisations sur le web ne cessera d’être une préoccupation majeure de nombreux responsables de la communication ou du marketing. Pour fêter l’entrée dans une nouvelle année, je vous propose un petit récapitulatif des choses qui (m’) ont marqué 2009 en matière d’e-réputation. L’idée est de vous proposer des articles, sources, outils, etc., afin que vous puissiez avoir une vue d’ensemble de cette année 2009, que vous puissiez (re)lire des articles intéressants ou (re)découvrir des sources utiles, etc. En gros, comme je ne fais pas de billet « articles de la semaine », je me permets un billet « articles de l’année » :-)

Coopération ou compétition au coeur de la 18 ème Université Hommes-Entreprises Pour la 18ème Université Hommes-Entreprises quise déroulera fin août, vous avez choisi les thèmes de la coopération et de la compétition. Pourquoi ? De nombreux décideurs croient que la compétition est le mode de relation naturelle de la société. " L'homme est un loup pour l'homme ", disait le philosophe Hobbes. Pourtant de nombreux chercheurs s'opposent à ce postulat. L'éthologue Frantz de Waal avance que le loup est beaucoup plus dans un processus de coopération que de compétition, contrairement à une idée répandue.

Les entreprises belges allergiques aux réseaux sociaux ? 97 % des entreprises belges «ne font aucun usage professionnel des plateformes de nouvelle génération alors que celles qui ont franchi le pas n’affichent en moyenne que 250 fans sur leur page Facebook, constate William Vande Wiele, fondateur d’Email-Brokers, spécialiste du marketing interactif et de l’e-mail marketing. Et si l'on en retire le Top 500 des entreprises les plus actives et renommées, cette moyenne tombe à 100 fans. Ces chiffres consternants suscitent d’autant plus d’effroi que seulement 2,4 % des entreprises belges disposent d’une page sur Facebook !» Cette situation est, selon Email-Brokers, «malheureusement banale en Europe» : «Maigre consolation, il faut avouer que la Belgique occupe la 9e place au classement des nations dont les entreprises sont les plus actives dans les réseaux sociaux avec une moyenne de 72 Amis Facebook et 14 Followers Twitter.

Related:  community managementemarcuzziI.T