background preloader

I-Road

Facebook Twitter

Un nouveau concept car (seulement à #Tokyo et à #Grenoble) dont je suis fier d'être un #Ambassadeur officiel

By:Hamo par Discovery Channel. Dans le cadre du projet commandité par Toyota auprès de la société de production londonienne Novemba Films, 1628films s'est vu confier la production déléguée locale.

By:Hamo par Discovery Channel

Le projet consiste en 3 vignettes de 90 secondes présentées par Liz Bonnin et qui seront diffusées sur Discovery channel. Le sujet ? La Toyota I-road mise en place depuis 4 mois à titre expérimental à Grenoble. Il s'agit d'un petit véhicule électrique à 3 roues proposé en libre service dans une vingtaine de stations de l'agglomération grenobloise. Lors du tournage, des images de l'I-road en action ont été réalisées, ainsi que des interviews d'utilisateurs adhérents de Citélib, de Christophe Ferrari, président de La Métro, principal partenaire de Toyota sur cette opération. En attendant les vidéos qui devraient être livrées d'ici un mois, voici quelques photos du tournage que nous devons à Lucas Stanus. Mon oncle, Paul ARZENS : considérer différement la voiture. Paul ARZENS (1903-1990), que l’on voit au début de cette vidéo de 1968, était un membre de ma famille.

Mon oncle, Paul ARZENS : considérer différement la voiture

Mon père, quand il était étudiant à Paris, l’avait beaucoup fréquenté. Quand j’étais enfant, papa me parlait souvent de ce curieux bonhomme. Adolescent, quand j’ai annoncé que je voulais devenir artiste, Paul ARZENS, qui avait vu quelques uns de mes dessins, avait encouragé mes parents à me permettre de suivre cette voie. Une seule fois dans ma vie, j’ai eu le bonheur de le rencontrer, chez lui, rue de Vaugirard à Paris. C’était dans le début des années 80 : Tandis que sa fille, Brigitte, travaillait sur un énorme métier à tisser, Paul m’avait fait faire le tour du propriétaire et notamment de son atelier, tout en verrières, situé juste en face de leur appartement.

La vidéo montre que la voiture électrique n'a guère évoluée depuis l’« Œuf » de Paul Arzens au début des années 1940. L’œuf de Paul ARZENS La baleine de Paul ARZENS. Vandalized Toyotas Stall Auto Sharing Program in France - Bloomberg Business. (Bloomberg) -- When Socialists lost a French mayor’s office to the Greens last March, the ripple effect spread as far as the Tokyo offices of the world’s biggest carmaker.

“We’re pioneers, that’s for sure,” said Pierre-Louis Goirand, a technician for an engineering company, as he got out of a bright green i-Road with his 9-year-old son Louis. “The future is going to look like this.” :-) – phase3

Toyota Motor Corp. was preparing to start its first electric car-sharing experiment outside Japan in Grenoble, a 160,000-person city at the foot of the Alps.

Vandalized Toyotas Stall Auto Sharing Program in France - Bloomberg Business

The incumbent had promised to install security cameras at all 27 planned charging stations for Toyota’s i-Road, a quirky three-wheeled electric scooter that the company says can slalom through curves like one of Grenoble’s skiers. New Mayor Eric Piolle, who had run on an anti-surveillance platform, balked at fulfilling the previous administration’s promises. After several instances of vandalism in the program’s first three months slowed its introduction, there’s hardly a sign of the vehicles in the city center. VIDEO CITELIB BY HA:MO TOYOTA I ROAD A GRENOBLE. Mercredi 24 septembre 2014 - 08:12 Le 1er octobre, 70 véhicules dont le tricycle futuriste Toyota i-Road seront disponibles en autopartage à Grenoble.

VIDEO CITELIB BY HA:MO TOYOTA I ROAD A GRENOBLE

Plus que quelques jours avant qu’une vague de véhicules électriques ne déferle sur Grenoble (38). Et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agira notamment du Toyota i-Road, un tricycle biplace conforme au concept de 2012, ultra futuriste, qui n’est même pas encore commercialisé. "Cité Lib By Ha:Mo" c’est le nom du nouveau service, est une expérience menée conjointement par la ville et le constructeur japonais, sur une période de trois ans. Au total, pas moins de 70 véhicules, 35 i-Road mais également 35 Coms, ces quadricycle électriques qui comportent un coffre à l’arrière, et 150 bornes de recharges sur 27 stations fournies par EDF, à proximité des transports en commun. Explication en image. TOYOTA I-ROAD : AUTOPARTAGE DIFFICILE A GRENOBLE.

Jeudi 15 janvier 2015 - 18:31 Le service d'autopartage grenoblois mettant à disposition les insolites Toyota i-Road a connu des débuts difficiles.

TOYOTA I-ROAD : AUTOPARTAGE DIFFICILE A GRENOBLE

En octobre dernier, Toyota et l'opérateur d'autopartage grenoblois Citélib ont mis a disposition des tricycles électriques biplaces i-Road. Des quadricycles électriques monoplaces Toyota Coms sont également proposés. Il s'agit d'un projet expérimental mis en place en partenariat avec EDF pour trois ans. Lors du lancement du service, nous avions eu vent d'actes de vandalisme sur les véhicules nippons, ce qui avait freiné le démarrage du programme. I-iRoaders de Grenoble. I-Roaders de Grenoble.

Déplacements urbains