background preloader

Blog

Blog
L’un des petits plaisirs de bosser à l’atelier Mastodonte, c’est de découvrir son propre personnage dessiné par les copains, bien sûr ! <3 Jérôme Jouvray Guillaume Bouzard L’Atelier Mastodonte est une série publiée chaque semaine dans le journal de Spirou ! Des recueils sont également disponibles aux éditions Dupuis! Suite à la parution de ce strip dans les pages de Spirou, la maman d’une charmante lectrice à décidé de le censurer avant de faire lire le journal à sa fille. Chère Laurel, et chers parents soucieux de préserver leurs enfants de petits dessins gentillets de zizis, voici rien que pour vous une rustine de fin alternative. Bien à vous !! Ce bonus vous est offert par le journal de Spirou (en vente partout)

http://www.obion.fr/blog/

Related:  zigueCartoonists/Artists

LES GROS CAILLOUX Cette histoire, vous la connaissez probablement car elle est un "best seller" à l'occasion des formations, souvent racontée avec enthousiasme par les formateurs. Pourtant, je vous invite à l'écouter , à la lire avec un regard neuf. En vous mettant dans la peau de ce vieux professeur. Imaginer le. Qu'est ce qu'il peut bien apprendre ( à son âge) à tous ces jeunes et brillants chefs d'entreprises venant de toute la planète ? Saura t'il être à la hauteur ?

Parler de Charlie Hebdo à l’école : « Ils sont intelligents, mes élèves » - Rue89 - L'Obs Dans les classes, une interrogation : comment parler aux élèves de l’attentat de Charlie Hebdo ? Des profs racontent. « Je les attends. Mais je ne suis pas prête », tweetait ce jeudi matin @lonnyJ, prof en primaire. Au lendemain de l’attentat à Charlie Hebdo, qui a fait douze morts, la ministre de l’Education nationale avait appelé à respecter une minute de silence dans les établissements. Portfolio Sylvain Sarrailh Sylvain Sarrailh Portfolio Illustrateur/Animateur/2D/Post-production/3D Illustrations - 3D, vidéos et postproduction - Bandes dessinées - Contact et CV Illustrations réalisées pour diverses commandes : couvertures de romans, storyboards, concepts-art, portraits et projets personnels.

Racisme et terrorisme. Points de repères et données historiques pour aborder le massacre perpétré à « Charlie Hebdo » L’attentat contre Charlie Hebdo suscite à juste titre un électrochoc dans la société française qui ne manquera pas d’avoir de nombreuses répercussions dans les classes, plongeant parfois les enseignants dans l’embarras pour ne pas dire davantage. Faut-il pour autant tenter d’éviter le problème ? Évidemment non, au contraire. Quand j’ai commencé ma carrière d’enseignant en septembre 2001 dans un collège de « banlieue », à Chanteloup-les-Vignes, où des adolescents de plus de quarante nationalités se côtoyaient, la situation oscillait entre un soutien latent de quelques-uns à Oussama ben Laden et la crainte d’autres jeunes que l’un des nombreux avions qui passaient au-dessus de leur ville ne vienne s’écraser sur leur tour.

Barbe (dessinateur) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photo dédicacée d'André Barbe Il est connu pour ses dessins humoristiques et ses dessins érotiques. En parler Ce jeudi 8 janvier 2015 à 8 heures, quand le professeur entre dans sa classe, il sait qu’il ne pourra pas revenir sur la technique du commentaire composé, corriger les exercices de mathématiques ou exposer les causes de la Révolution de 1789. Il sait qu’il lui faut faire usage de son autorité, de son prestige peut-être, de son statut sûrement pour ouvrir le débat, inviter à la parole, rompre la pesanteur du silence. L’école, que l’on souhaite parfois sanctuariser, ne peut se montrer étrangère, aveugle et sourde au fracas du monde, aux actes meurtriers qui se déroulent à sa porte.

L’éducation aux médias et à l’information plus que jamais nécessaire Hier, journée de discussion avec des élèves. Expliquer à ceux qui ne comprennent pas l’émotion suscitée par cet acte barbare que les Français sont attachés à leur modèle de société, que la liberté d’expression est intimement liée à la démocratie et a été, au cours des siècles, un combat sans cesse renouvelé. Cabu, homme particulièrement doux, a touché toutes les générations, depuis les années 1960, du grand Duduche à Récré A2 en passant par Charlie Hebdo et Le Canard enchaîné. « Je suis très inquiet pour la situation de la liberté d’expression en France » par Kim Jong-un Désormais et à sa demande, le Chef suprême de la République populaire démocratique de Corée signera un éditorial sur la situation dans le monde. J’apprends que des choses terribles se déroulent dans votre pays, la France. J’apprends que l’on met des enfants en prison, qu’on les interroge, qu’on les maltraite, et ce, rien que pour des mots. Voilà qui me choque venant de ce qui se présente depuis toujours comme le pays de la Liberté et de l’Égalité. Je tiens ici à faire savoir mon inquiétude sur les reculs de la liberté dans votre pays. Car, si de tels reculs sont effectifs et actés, cela posera un grave précédent et obligera le reste du monde à revoir les concepts de liberté d’expression.

Cabu, un coup de crayon sans égal Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Frédéric Potet Un coup de crayon sans égal qui lui permettait de caricaturer avec une facilité déconcertante n'importe quelle personnalité du monde politique ou du show-business, un air d'éternel adolescent attardé, une allure légèrement voutée sous son imperméable, carton à dessins sous le bras, digne du Grand Duduche, le héros naïf et utopiste qui l'a fait connaître dans les années 1960. L'assassinat de Jean Cabut, dit Cabu, mercredi 7 janvier à Paris dans l'attaque armée dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo, laisse un vide béant dans le monde des dessinateurs de presse. Cabu restera comme l'un des géants du genre. L'histoire retiendra qu'il est mort, une semaine avant son 77e anniversaire, en compagnie d'un autre monstre sacré du dessin de presse, Georges Wolinski, assassiné le même jour à l'âge de 80 ans.

Johan Barthold Jongkind Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Johan Barthold Jongkind, photographie anonyme. Biographie[modifier | modifier le code] Bords de l'Isère, par l’artiste. Ce lieu de Grenoble, est baptisé quai Jongkind. Johan Barthold Jongkind est le huitième enfant d'une famille de paysans[1]. Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-ils été assassinés ? Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement. Parmi les victimes de cette attaque terroriste, deux policiers, quatre dessinateurs (Charb, Cabu, Tignous et Wolinsky) et le journaliste Bernard Maris.

Related: