background preloader

Bienvenue dans l'Anthropocène !

Bienvenue dans l'Anthropocène !
Related:  Environnement

Generateur discours langue de bois politique, PDG, lettre de motivation, compteur dette publique Qui sont les réfugiés climatiques ? - Vidéo Citoyenneté | Lumni Tempêtes à répétition, montée des eaux, tremblements de terre, sècheresse... Nombreux sont les cataclysmes environnementaux qui poussent chaque année des populations entières à partir loin de chez elles. Focus sur des migrants d'un genre nouveau : les réfugiés climatiques. Mais de quoi parle-t-on exactement ? On appelle migrants environnementaux les personnes ou groupes de personnes qui sont contraints, essentiellement pour des raisons liées à un changement environnemental qui influe négativement sur leur vie, de quitter leur foyer en se déplaçant à l’intérieur de leur pays ou en le quittant. En tête des catastrophes naturelles qui poussent des populations à se déplacer : les inondations (55% =102 M). Et c'est sans conteste l'Asie qui doit surmonter les plus gros bouleversements climatiques puisque le continent représentait en 2014 87% du total des réfugiés climatiques. D'ailleurs, où en est-on de la reconnaissance juridique de ce nouveau type de migrants ? Réalisateur : Maxime Chappet

Frank Fenner sees no hope for humans | Story & Education Stories FRANK Fenner doesn't engage in the skirmishes of the climate wars. To him, the evidence of global warming is in. Our fate is sealed. "We're going to become extinct," the eminent scientist says. "Whatever we do now is too late." Fenner is an authority on extinction. And his work on the myxoma virus suppressed wild rabbit populations on farming land in southeastern Australia in the early 1950s. He made the comments in an interview at his home in a leafy Canberra suburb. Decades after his official retirement from the Centre for Resource and Environmental Studies, which he set up in 1973, he continued a routine established when he was running world-class facilities while conducting research. He'd get to work at 6.30am to spend a couple of hours writing textbooks before the rest of the staff arrived. Fenner, a fellow of the Australian Academy of Science and of the Royal Society, has received many awards and honours. He retrieves some of the books from his library.

Top Journaliste.com - 1er site de France pour noter vos journalistes Formation territoriale des États-Unis Vermont Kentucky Tennessee Ohio Louisiane Indiana Mississippi Illinois Alabama Maine Missouri Arkansas Michigan Floride Texas Iowa Wisconsin Californie Minnesota Oregon Kansas Nevada Nebraska Colorado Washington Montana Dakota du Nord Dakota du Sud Wyoming Idaho Utah Oklahoma Arizona Nouveau Mexique Alaska Hawaï L'Amérique du Nordau milieu du XVIII 1er Traité de Paris Déclarationd'indépendance Traitéde Paris Ordonnancede 1787 Les États-Unisau moment de l'indépendance ThomasJefferson BenjaminFranklin Expédition de Lewis et Clark Achat de la Louisiane Les États-Unisen 1804 Guerre anglo-américaine Traité avecle Royaume Uni Les États-Unisen 1820 Traité Adams-Onis Indépendance du Méxique Les pistes vers l'Ouest DoctrineMonroe "Destinée manifeste" Guerre américano-mexicaine TraitéGuadalupe Hidalgo GadsdenPurchase Le partage de l'Oregon Accord Kansas-Nebraska Les États-Unisen 1853 États de l'UnionÉtats Confédérés Guerre civile Construction des voies ferrées transcontinentales Les États-Unisen 1880 Les États américainsaprès 1912 Immigration :le "Melting Pot"

L'Australie va-t-elle sacrifier sa Grande Barrière de Corail au gaz de schiste? Par: Caroline Albert 25/04/13 - 12h01 © photo news. L'extraction de gaz de schiste près de la Grande Barrière de Corail est au coeur du débat en Australie alors que les tensions montent sur l'impact environnemental de l'industrie pétrolière et gazière en plein essor sur le nord de la côte est. En février, le gouvernement conservateur de l'Etat du Queensland a levé un moratoire permettant aux entreprises d'évaluer si le boum que connaissent les Etats-Unis grâce au gaz de schiste pourrait être reproduit en Australie. © epa. © thinkstock. Une usine de transformation a déjà vu le jour près de Gladstone avant de décider si le développement dans de vastes zones (qui contiendraient des milliards de barils de gaz de schiste) est envisageable.

Wikivoyage Les États-Unis produisent dix fois plus de pétrole de schiste qu'en 2007 Cet article date de plus de trois ans. Publié le 20/02/2018 13:15 Durée de la vidéo : 2 min. Article rédigé par Entre 2007 et 2017, la production de pétrole de schiste a été multipliée par dix aux États-Unis. C'est une situation inédite. Son extraction est toutefois plus complexe que celle du pétrole classique. Selon plusieurs scientifiques américains, cette méthode peut entraîner localement une fragilisation des sols, voire des mini-séismes. Les États-Unis possèdent la plus grande réserve de pétrole de schiste connue au monde. Partager : actualités analyses vidéos Prolongez votre lecture autour de ce sujet tout l'univers Gaz de schiste

L’économie verte, solution magique ou néolibéralisme vert ? L’économie verte est le principal sujet à l’ordre du jour de la prochaine conférence des Nations-Unies sur le développement durable qui se tiendra à Rio de Janeiro (20-22 juin). Et celui sur lequel les controverses sont les plus fortes. Après avoir publié les vidéos Du développement durable à l’économie verte, quels enjeux ? Quelle alternative ? et Financiarisation de la nature, l’exemple des forêts, Alter-Echos (www.alter-echos) poursuit son travail d’explication en publiant une longue interview d’Egardo Lander, professeur de Sciences sociales à l’Université centrale du Venezuela qui décrypte notamment le rapport « Vers l’économie verte » du Programme des Nations-Unies sur l’Environnement, l’une des bases intellectuelles et théoriques des négociations autour de Rio+20. Alter-Echos : Le sujet principal de la conférence des Nations-Unies, dite Rio+20, est l’économie verte. Sur quels principes reposent cette transition vers l’économie verte ? Les deux, je pense.

Guide d'actions concrètes Si le Mouvement Zeitgeist revendique aujourd'hui l'instauration d'un Modèle Économique Basé sur les Ressources (MEBR), nous ne pouvons toutefois nier la présente société, ni le mode de fonctionnement périmé que cette dernière nous impose au quotidien. Il est de notre conviction que l'organisation sociale actuelle peut et doit être activement combattue, sur le fond comme sur la forme, sur tous les terrains, par l'ensemble des êtres humains soucieux de leurs semblables et de leur planète. Notre soutien individuel à un système social et économique aussi dépassé que nuisible constitue un obstacle au développement d'une nouvelle forme de cohésion, d'une nouvelle conscience individuelle et collective, d'un nouveau modèle social juste et équitable. Dans ce guide, nous souhaitons justement démontrer que la volonté individuelle de chacun(e) représente un facteur de changement vital pour et vers une nouvelle perspective de l'avenir. Le guide à télécharger sous forme de brochure

Envoyé spécial. Etats-Unis : qui sont les climatosceptiques ? Pour franceinfo, le respect de votre vie privée est une priorité

Related: