background preloader

Pocket

https://getpocket.com/

Sept façons astucieuses d'utiliser le stockage en ligne Par Benoist Fechner Mis à jour le , publié le Non, le "cloud" n'est pas ce lieu mystérieux que nous dépeignent depuis des mois les publicitaires et les opérateurs de téléphonie mobile. Derrière ce terme vaguement fumeux, qui signifie "nuage" en anglais, se cache un principe simple et finalement pas si neuf : celui du stockage en ligne, non seulement de données mais aussi de services et d'applications. Les blogs en langage simple Vous connaissez ce mot, vous avez vu les sites en question, et vous en tenez peut-être même un. Mais pourquoi parle-t-on autant des blogs ? Bienvenue dans “Les blogs en langage simple”. Pour comprendre les blogs, il faut réfléchir aux actualités et à ceux qui les rédigent. Comparons le 20e et le 21e siècle. Au 20e siècle, les actualités étaient produites par des professionnels.

16 alternatives à DropBox Une étude de janvier 2010 montre que 5% des personnes sauvegardent leurs données en ligne tandis que les 95% restant font confiance à des disques durs externes, des clés USB ou bien encore des DVD. Pourtant, en y regardant de plus près, la sauvegarde de fichiers en ligne est certainement la solution la plus simple à mettre en place. Innovation, fiabilité et rapidité ont fait de Dropbox le meilleur sur le marché. Mais en fouillant bien, vous pouvez tomber sur de très bon concurrents. J’ai fait le tour du Web pour vous et j’ai déniché 16 alternatives à DropBox… 1.

Le RSS en langage simple Bienvenue dans “Le RSS en langage simple”. Le réseau Internet a un problème : il compte plus de 50 millions de pages, et ce chiffre continue d’augmenter. Tout ça, c’est énorme. Tutoriels Dropbox et Google Drive : le cloud computing au service de la pédagogie Le SCEREN-CRDP de l’Académie de Toulouse propose un dossier complet Le cloud computing au service de la pédagogie qui explore l’utilisation de Dropbox (offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage en ligne) et Google Drive (5 Go de stockage en ligne). Que permettent ces 2 offres (comme bien d’autres) de cloud computing (informatique dans les nuages) : la notion de partage (de fichiers) et l’écriture à plusieurs mains tout comme des situations d’apprentissage qui permettent de passer de la coopération à la collaboration. Ce dossier permet de comprendre l’utilisation de Dropbox et Google Drive avec tutoriels pour des dispositifs pédagogiques pouvant être mis en place dans le cadre de l’apprendre que ce soit en formation, en initiation en EPN ou bien avec des activités menées dans le cadre scolaire ou professionnel. Dropbox au service de la pédagogie 1.

Communiqués de presse 3000 livres numériques québécois à emprunter sur le portail de BAnQ Montréal, le 19 décembre 2011 – Quelques milliers de livres numériques québécois sont désormais accessibles gratuitement aux abonnés de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) grâce à la plateforme Prêt numérique, conçue par la société De Marque pour l’ensemble des bibliothèques québécoises et lancée à l’occasion du 4e Congrès des milieux documentaires le 1er décembre dernier. Implantée dans le cadre d’un projet pilote, cette nouvelle base de données s’ajoute à celles déjà disponibles sur le portail de BAnQ (banq.qc.ca).

Cloud computing au service de la pédagogie Le cloud computing au service de la pédagogie François POULHES, Chargé des TICE & de l’Ingénierie Éducative au CDDP de l’Aveyron propose un dossier complet Le cloud computing au service de la pédagogie Le site Web : qui explore l’utilisation de Dropbox (offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage en ligne) Google Drive (5 Go de stockage en ligne) Framasoft documents : Le gros avantage des outils clouds Frama, c’est que contrairement à ceux de Google, ils ne sont raccordés ni à un service de stockage des données sur un serveur (les serveurs Google en l’occurrence) ni à une inscription, ni à l’ouverture d’un compte de messagerie . Leur usage est ouvert librement en ligne pour le bonheur de tous.

Droit à l’image et médias sociaux : être son propre paparazzi – Cyber-boom! – Simon Jodoin 24 mai 2011 13h45 · Simon Jodoin À titre de chroniqueur au BangBang, j’étais, jusqu’à tout récemment, poursuivi par Michelle Blanc, personnalité publique bien connue du web 2.0. notamment pour atteinte à son droit à l’image. En effet j’avais utilisé une photo de son visage, son « avatar » dans un montage photo afin d’illustrer un débat auquel elle avait pris part. La cause était entendue le 22 décembre 2010 à la cour supérieure du Québec. Le 13 mai dernier, je recevais le jugement qui statuait que la requête de Madame Blanc était rejetée.

Related:  PrInternetSERVICIOS DE LECTURAкуратор содержанияCollect - Read It Later ToolsRead it laterBookMarkOranizationBookmarksSocialBookmarkingTechieBookmarksDesign Insipirationa.aemyOutils pratiquesCloud storage, curating and bookmarksClouds