background preloader

Cloud computing : risques, menaces & vérités

Cloud computing : risques, menaces & vérités
Le cloud computing est un concept consistant à exploiter des solutions ou des services à l’aide de ressources physiques accessibles grâce au Net. Attention car un concept est une représentation générale et souvent abstraite de la réalité. Méfiance. Ne vous y trompez pas, le mot clé dans la définition donnée plus haut est le mot « physique ». Qui sont les acteurs de ce marché ? On peut grossièrement définir deux catégories de solutions ou d’éditeurs. D’un côté, certains font « du neuf avec du vieux ». Outre Office 365 (serveur de messagerie et suite bureautique), les acteurs du marché proposent aujourd’hui des solutions de proxy, d’authentification forte, d’analyse anti-virus / anti-malware ou encore de wifi d’entreprise, toutes basées sur le cloud.Ces solutions sont fiables et peuvent être mises en place, même dans les environnements les plus critiques. Doit-on faire confiance à tout le monde ? Comment choisir la bonne solution ? Related:  Risques

Cloud computing : connaître les risques et savoir l'utiliser - Le Cloud computing Cloud computing : quels risques pour la sécurité de nos données ? Le cloud computing constitue une nouvelle technologie d’hébergement de données par des prestataires externes. Très en vogue depuis quelques mois, notamment grâce à l’amortissement des coûts qu’il induit auprès des entreprises, certains commencent pourtant à pointer du doigt la sécurité du système. Le cloud computing se présente aujourd’hui comme une réponse satisfaisante à la problématique de stockage et de calcul des données rencontrée par les entreprises. Il propose d’assurer le traitement et l’hébergement de leurs informations numériques via une infrastructure entièrement externalisée ce qui permet aux utilisateurs de bénéficier de nombreux services en ligne sans avoir à se soucier des aspects techniques de leurs usages, tout en amortissant les coûts générés par la prise en charge de toutes ces données. Les accidents de Cloud pleuvent Au sujet du regroupement il faut rester conscient des risques encourus lorsqu’on choisit de placer toutes ses informations sur un même serveur.

Cloud Computing et PME françaises : tout roule ? D’après une étude réalisée par le cabinet Markess International, et sponsorisée par Completel, Eurécia et OVH, le marché du Cloud (SaaS, IaaS et PaaS) pour les PME (moins de 250 salariés) a de beaux jours devant lui. Il devrait ainsi enregistrer une croissance à deux chiffres sur les prochaines années, passant de 480 millions de chiffre d’affaires en 2012 à 700 millions en 2014. Une hypothèse de croissance qui suppose un conséquent développement de l’adoption des services Cloud par les PME. Adoption oui, mais auprès des entreprises ouvertes au Cloud Pour l’heure, en 2012, une PME française sur cinq utilise au moins une solution de Cloud computing, Cloud dont la définition englobe aussi bien les logiciels en mode SaaS que le PaaS et l’IaaS. VMWare, plus (trop) optimiste encore, voyait 66% de PME européennes dans le Cloud en 2011. Des freins encore trop souvent sans réponse L'économie de coût : un argument en faveur du Cloud ? Résultats complets baromètre Cloudwatt - TNS Sofres

Sécurité : 91 % des services Cloud présentent un risque Plus de 9 services Cloud sur 10 utilisés par les entreprises en Europe font peser des risques de sécurité moyens à élevés sur ces organisations. Une étude choc qui tombe à pic pour Thierry Breton (Atos) et Octave Klaba (OVH). Co-pilotes du Cloud à la française, ces derniers préconisent dans leur rapport la création d’un label européen « Secure Cloud ». À l’heure où les chefs de projet du plan Cloud français préconisent la création d’un label européen « Secure Cloud », une nouvelle étude de Skyhigh Networks, spécialiste américain de la sécurité des services hébergés, témoigne de la porosité des services Cloud utilisés par les entreprises en Europe. Pour cette étude, les usages de plus de 40 organisations (1 million d’utilisateurs), du secteur financier à l’industrie, ont été analysés. Des services à hauts risques Malgré les révélations sur l’étendue de la surveillance pratiquée par la NSA américaine, les données sont stockées aux États-Unis dans 72% des cas, d’après Skyhigh. Lire aussi T.

Information et formation aux risques chimiques La formation et l’information des travailleurs sont une des obligations de l’employeur en matière de prévention. Réalisées en langage simple, elles permettent aux salariés de ne plus ignorer les risques mais d’agir en conséquence et en connaissance. Elles sont adaptées aux risques chimiques identifiés dans l’entreprise lors de l’évaluation des risques. Elles revêtent une importance particulière dans le cas d’exposition à des produits cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction. La formation et l’information des salariés font partie des obligations de l’employeur en matière de prévention des risques chimiques. Elles répondent à 2 principaux objectifs : donner aux salariés travaillant une représentation la plus juste possible des risques chimiques qu'ils encourent et les former à la mise en œuvre des mesures de prévention collective et individuelle adaptées. Leur contenu doit être modulaire et adapté au public et aux conditions particulières de l’entreprise. Formation

Cloud Computing : le Patriot Act s'applique aussi en Europe par Stéphane Larcher, le 06 décembre 2012 14:52 Les données européennes stockées dans le cloud sont accessibles aux autorités américaines malgré les lois européennes protégeant les données, affirme une étude néerlandaise. Le Patriot Act, une loi votée en 2001, permet aux autorités américaines de contourner les lois et institutions locales pour accéder directement aux données cloud appartenant à des particuliers et à des entreprises non américaines en dehors des Etats-Unis. Un rapport intitulé « Cloud Computing dans l’éducation supérieure et les instituts de recherche et le Patriot Act américain » accessible à cette adresse rédigé par des experts juridiques de l’Université d’Amsterdam vient d'être rendu public. Il confirme de précédents rapports qui indiquaient que théoriquement l’application de la loi américaine du Patriot Act pouvait conduire au contournement des lois européennes sur la vie privée afin d’obtenir des données sur des citoyens européens. Notion d'extra-territorialité

Le cloud computing, l'informatique de demain ? Déjà lancés par Amazon, les services de stockage et de calcul en ligne pourraient révolutionner l'informatique d'entreprise d'ici à moins de cinq ans. Google et IBM sont sur le pont, et les DSI pourraient faire leurs valises. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment à la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par un réseau, tel Internet. Les utilisateurs du nuage pourraient ainsi disposer d'une puissance informatique considérable et modulable. Le cloud computing, un produit commercialisable ? Oui, cette technique est en passe de devenir un business. Quels sont les avantages pour l'utilisateur ? Le cloud computing, fin de la DSI ?

GERER LE RISQUE CLIENT: 3 CONSEILS PRATIQUES Dans un contexte de crise, comme nous le connaissons aujourd'hui, la gestion des créances clients est l'un des postes de l'entreprise à surveiller de très près. Il n'est pas inutile de rappeler que le poste clients représente plus de 40% de la valeur des actifs des entreprises françaises ; le poste client est donc à optimiser. La loi de modernisation de l'économie du 4 Août 2008 a fixé un délai maximal de 45 jours fin de mois ou 60 jours date d'émission de la facture. Par cet encadrement législatif, elle tente à réduire fortement le risque d'insolvabilité des créances. Parallèlement à cette loi, plusieurs outils et méthodes sont à votre disposition. Nous vous présentons ci-après quelques conseils pratiques qui vous seront utiles dans votre gestion des risques clients. Détecter les risques de crédit 1 Connaître son client ou futur client Meilleure est la connaissance de la personne avec laquelle on traite, meilleure sera la gestion du risque. Des informations de nature commerciale 2 La facture

Le Cloud Computing va-t-il réellement créer de l’emploi ? Pour Patrick Starck, le président de Cloudwatt, le Cloud Computing est un nouveau cycle technologique dans lequel la bataille économique face aux américains n’est pas perdue. Fleur Pellerin, la ministre en charge du numérique défendait hier la stratégie du gouvernement en faveur de ce secteur. De cet investissement dans le Cloud, la France espère bénéficier de retombées économiques qui profiteraient à l’emploi. Le mirage de l'emploi comme levier de lobbying ? Ces chiffres, ou équivalents, on les retrouve dans un certain nombre d’études sponsorisées par des éditeurs et fournisseurs de solutions Cloud. Le rapport « Cloud Dividend » d’EMC/CEBR évoquent ainsi 2,4 millions d’emplois (directs et indirects) en Europe d’ici 2015. Mais les deux nouveaux entrants français du marché du Cloud, financés par l’Etat, que sont Numergy et Cloudwatt, s’ils annoncent bien des créations d’emplois, ont néanmoins des objectifs dans ce secteur qui s’annoncent modestes.

Cloud Computing : offres, conseils, témoignages Le Cloud Computing permet d'accéder à des logiciels en ligne, sous forme d'abonnement, dans de nombreux domaines : ERP, CRM, et autres applications métiers... Mais aussi à des services de stockage et de calcul accessibles par Internet. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment avec la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par Internet. L'ensemble de la puissance de calcul et de mémoire, conçu comme un outil et proposé comme un service à des clients par une entreprise est annoncé par certains professionnels du secteur IT comme l'ultime étape de l'industrialisation des centres de données.

Construire un diagramme d'Ishikawa et savoir l'utiliser Qualifiez l'effet Il s'agit couramment du problème que vous cherchez à résoudre. Exemple : une baisse de marge, une démotivation chez vos collaborateurs, de fréquentes ruptures de stock, un besoin en fonds de roulement en constante évolution...Des dysfonctionnements, mais pas seulement. Il est également fort intéressant d'user et d'abuser de cette méthodologie dans la recherche de leviers sur lesquels s'appuyer pour atteindre un objectif . Décrivez l'effet de manière factuel. Pas d'opinion ni de jugement . Adoptez une description simple, chiffrée. Pour chaque branche, recherchez les causes racines si ces dernières n'ont pas été découvertes.

Cloud Computing : le Patriot Act s’applique aussi en Europe Cloud Computing : le Patriot Act s’appliquerait aussi en Europe Source linformaticien.com Le Patriot Act, une loi votée en 2001, permet aux autorités américaines de contourner les lois et institutions locales pour accéder directement aux données cloud appartenant à des particuliers et à des entreprises non américaines en dehors des Etats-Unis. Un rapport intitulé « Cloud Computing dans l’éducation supérieure et les instituts de recherche et le Patriot Act américain » rédigé par des experts juridiques de l’Université d’Amsterdam vient d’être rendu public. Il confirme de précédents rapports qui indiquaient que théoriquement l’application de la loi américaine du Patriot Act pouvait conduire au contournement des lois européennes sur la vie privée afin d’obtenir des données sur des citoyens européens. [...] [...] ce rapport met en relief l’ardente nécessité de trouver des solutions nationales et européennes pour le stockage en Cloud des données les plus sensibles. Télécharger l’étude :

Related: