background preloader

» Le Cloud Computing et l’éducation

» Le Cloud Computing et l’éducation
Le concept du Cloud computing consiste à externaliser les données informatiques dans des serveurs distants. Les questions de sécurité des données font encore débat, mais les gains économiques et ergonomiques ne sont contestés par personne. Le Cloud computing constitue également une opportunité pour les enseignants qui souhaitent utiliser les technologies de l’information et de la communication. Après avoir touché l’entreprise le nuage atteint l’école Les avantages du nuage sont nombreux pour la communauté éducative. Le premier concerne les questions de mobilité et d’ubiquité : un exercice entamé en classe peut se poursuivre à la maison grâce à internet, sans devoir dupliquer ou synchroniser les documents d’appui. Les économies se font au niveau de l’achat des terminaux : au fur et à mesure que les capacités de stockage et de calcul sont déportées dans les nuages, l’ordinateur à l’école a moins besoin des capacités du processeur ou du disque dur. Le nuage à la fois bénéfique et menaçant

http://www.yeswecloud.fr/cloud/le-cloud-computing-et-leducation-850.html

Related:  Cloud computing

Cloud computing au service de la pédagogie Le cloud computing au service de la pédagogie François POULHES, Chargé des TICE & de l’Ingénierie Éducative au CDDP de l’Aveyron propose un dossier complet Le cloud computing au service de la pédagogie Le site Web : qui explore l’utilisation de Dropbox (offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage en ligne) Google Drive (5 Go de stockage en ligne) Framasoft documents : Le gros avantage des outils clouds Frama, c’est que contrairement à ceux de Google, ils ne sont raccordés ni à un service de stockage des données sur un serveur (les serveurs Google en l’occurrence) ni à une inscription, ni à l’ouverture d’un compte de messagerie . Leur usage est ouvert librement en ligne pour le bonheur de tous. Que permettent ces 6 offres (comme bien d’autres) de cloud computing (informatique dans les nuages) : la notion de partage (de fichiers) et l’écriture à plusieurs mains tout comme des situations d’apprentissage qui permettent de passer de la coopération à la collaboration.

CRDP de l'académie de Besançon : Écriture collaborative #1 Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Etherpad, Typewith.me, Framapad, des outils à utiliser avec les élèves pour créer du texte à plusieurs, écrire, partager, commenter…en ligne, sans installer de fichier ou d'application sur les ordinateurs d’une salle multimédia, pas d’inscription nécessaire…mais il faut une bonne connexion Internet… La possibilité d'écrire à plusieurs de manière spontanée, aussi facilement qu'avec le papier crayon, est un atout, d'autant plus que l'on peut imaginer une utilisation sur des supports (ordinateurs, tablettes, smartphone) dans et hors des établissements scolaires. On peut aussi inviter d’autres utilisateurs, ils peuvent co-écrire et utiliser la zone de chat pour dialoguer.

Retour d’expérience avec Framapad (service libre) en Sciences de la Vie et de la Terre Article publié sur Framablog le 8 juin 2013 Licence du Framablog : Creative Commons By-Sa Il y a peu, nous publiions le billet Framapad de plus en plus utilisé dans l’éducation qui fut l’occasion d’entrer en contact avec un certain nombre d’enseignants utilisant notre libre service. Un professeur de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) de l’académie de Créteil nous livre ici son témoignage. SVT et Framapad : Retour d’expérience

Cloud computing et écriture collaborative mercredi 19 juin 2013. Un dossier publié sur le site du Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) de l’Oise recense des dossiers et des articles sur le cloud computing et l’écriture collaborative : un dossier intitulé "Le cloud computing au service de la pédagogie" et rédigé par François Poulhes, chargé des TICE et de l’ingénierie éducative au CDDP de l’Aveyron. Le cloud computing désigne l’utilisation de serveurs distants, généralement accessibles via Internet, pour traiter et/ou stocker l’information ou accéder souvent en libre-service à des ressources informatiques. Les meilleures applications pour Dropbox pour 10 usages Dropbox est mon service préféré pour sauvegarder mes données en ligne. Le service est disponible PC, sur Mac, sur mobile, sur tablette et permet de sauvegarder, de retrouver, de synchroniser et de partager ses fichiers. Dropbox est utilisé par plus de 50 millions de personnes de par le monde. Une telle popularité et la mise à disposition d'une API ont permis la création d'applications et de services complémentaires pour ajouter des fonctionnalités à Dropbox. Voici une sélection des meilleures applications à adjoindre à Dropbox pour en faire encore un meilleur service.

Dropbox Les grands principes du Cloud Computing. DROPBOX et GOOGLE DRIVE font partie de ces outils dits du "Cloud Computing". Dans ce dossier nous n’allons parler que de ces deux incontournables.Le service offert consiste à stocker vos données sur serveur externe appartenant à ces sociétés. Si cela ne vous parle pas, vous pouvez vous représenter son fonctionnement sous la forme simplifiée d’une clé USB (ou d’un disque dur externe) que vous auriez à disposition quelque par sur Internet, accessible depuis n’importe quel ordinateur.Le service Dropbox propose une offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage. Bien sûr, il existe de nombreuses autres solutions de stockage de données en ligne.

Tutoriels Dropbox et Google Drive : le cloud computing au service de la pédagogie Le SCEREN-CRDP de l’Académie de Toulouse propose un dossier complet Le cloud computing au service de la pédagogie qui explore l’utilisation de Dropbox (offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage en ligne) et Google Drive (5 Go de stockage en ligne). Que permettent ces 2 offres (comme bien d’autres) de cloud computing (informatique dans les nuages) : la notion de partage (de fichiers) et l’écriture à plusieurs mains tout comme des situations d’apprentissage qui permettent de passer de la coopération à la collaboration. Ce dossier permet de comprendre l’utilisation de Dropbox et Google Drive avec tutoriels pour des dispositifs pédagogiques pouvant être mis en place dans le cadre de l’apprendre que ce soit en formation, en initiation en EPN ou bien avec des activités menées dans le cadre scolaire ou professionnel. Dropbox au service de la pédagogie 1. Utilisation de Dropbox Comment créer un compte Dropbox ?

Google Drive Il existe une différence importante et non des moindres entre Dropbox et Google Drive.Google Drive, va vous proposer non seulement un espace de stockage (5 Go) sur ses serveurs, mais aussi des outils Full Web d’édition de texte, de présentation, de dessin, de formulaires.Vous disposez en ligne des mêmes outils que ceux de votre suite bureautique installés en local sur votre poste de travail mais bien davantage...Jugez plutôt : Les Googles Documents créés par l’intermédiaire de Google Drive peuvent se modifier dans une utilisation simultanée par plusieurs personnes connectées. Les formulaires Google prévus au départ comme des outils de planification (Ex. : réunions) ou de prospection (Ex. : Enquêtes, sondages, questionnaires ...) peuvent aisément se détourner en QCM, quiz et autres fiches évaluatives que nous utilisons volontiers dans nos séquences pédagogiques. Les nombreux "possibles pédagogiques" qu’offrent ce travail en ligne ne font aucun doute.

Levez le voile sur le « Nuage » Cloud computing ATTENTION : Votre hébergeur cloud va-t-il durer dans le temps ? Avec le Cloud computing vous stockez vos informations sur un serveur externe à votre établissement, ne pas omettre des sauvegardes régulières. Le cloud computing au service de la pédagogie François POULHES, Chargé des TICE & de l’Ingénierie Éducative au CDDP de l’Aveyron propose un dossier complet Le cloud computing au service de la pédagogie Le site Web : qui explore l’utilisation de Dropbox (offre d’appel gratuite de 2 Go de stockage en ligne) Google Drive (5 Go de stockage en ligne) Framasoft documents : Le gros avantage des outils clouds Frama, c’est que contrairement à ceux de Google, ils ne sont raccordés ni à un service de stockage des données sur un serveur (les serveurs Google en l’occurrence) ni à une inscription, ni à l’ouverture d’un compte de messagerie .

Related: