background preloader

ALIMENTERRE - Festival de films documentaires

ALIMENTERRE - Festival de films documentaires

http://www.festival-alimenterre.org/

Related:  ALIMENTATION et CONSO.AlimentationDD

De la surexploitation des océans La pêche industrielle met nos océans en péril, pille leurs ressources et menace les espèces qui y vivent. L’intensification de l’effort de pêche a débuté dans les années 1990, mettant en œuvre des techniques, telles que les dispositifs de concentration de poissons (DCP), permettant de maximiser les prises des pêcheurs industriels. Les thoniers senneurs sont particulièrement friands de cette méthode de pêche. Or, elle est destructrice car non sélective. Elle mène à la capture de nombreuses espèces autres que le thon. « le Climat dans nos assiettes », concours de cuisine locale organisé par l’Espace Info->Énergie du Rhône – Métropole de Lyon Pour sa 4ème édition, « le Climat dans nos assiettes », concours de cuisine locale organisé par l’Espace Info->Énergie du Rhône – Métropole de Lyon aura lieu le dimanche 8 novembre à l’Arbresle. Le jury sera présidé par Marc Boissieux, gagnant de l’émission Masterchef 2013 ! Rendez-vous le dimanche 8 novembre à partir de 12h à la MFR de la Palma pour la dégustation ! Un événement festif, ouvert au public, où les équipes relèvent le défi de cuisiner un repas complet qui prend soin du climat, des papilles et du porte-monnaie… Le défi regroupe 5 équipes de particuliers épaulées par un professionnel de la restauration, pour expérimenter des recettes culinaires en accord avec une alimentation plus saine, sobre en énergie et en gaz à effet de serre et soutenant un développement économique local et durable.

Mois Economie sociale et solidaire Fort du succès rencontré lors de la première édition des Prix ESS en 2015, le réseau des Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) et le Conseil National des CRESS (CNCRES) renouvellent, pour la deuxième année consécutive, les Prix ESS ! Associations, coopératives, mutuelles, fondations, et sociétés commerciales de l'ESS, acteurs qui concilient activité économique et utilité sociale sur les territoires, sont invités à participer aux Prix ! L’objectif est de promouvoir et valoriser les entreprises de l’ESS, de soutenir et d’accompagner leur développement et d’identifier de nouvelles initiatives sur les territoires. 4 Prix seront décernés, lors du lancement du Mois de l’ESS, en novembre :

Cosmétiques et perturbateurs endocriniens - 66 produits analysés « Une menace mondiale pour la santé humaine et l’environnement », c’est ainsi qu’un rapport récent de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) désigne les perturbateurs endocriniens. Parabènes, phtalates, bisphénol A, dioxines… Ces substances chimiques sont soupçonnées, même à des doses infinitésimales, de perturber ou d’interférer avec notre système hormonal. D’autant qu’on les retrouve partout, tant au travers des objets que nous utilisons quotidiennement, que par le biais de l’environnement. Elles ont la propriété de mimer ou de bloquer l’action de nos hormones et pourraient être en grande partie responsables de l’augmentation de nombreux troubles et pathologies (infertilité, cancers hormono-dépendants, diabète, etc.) observés à travers le monde durant ces dernières décennies. À Que Choisir, ce n’est pas la première fois que nous tirons la sonnette d’alarme.

Alimentation bio : quel intérêt pour la santé ? Encyclopédie Par La rédaction d'Allodocteurs.fr rédigé le 23 octobre 2012, mis à jour le 24 octobre 2012 Alimentation bio : quel intérêt pour la santé ? Alimentation bio : quel intérêt pour la santé ? Chronique de David Zavaglia, du 22 octobre 2012 Les aliments les plus surconsommés par département : la carte 2014 Les Parisiens achètent trois fois plus de caviar et de soupe fraîche que la moyenne des Français mais 68% de desserts glacés en moins. Découvrez les habitudes alimentaires de votre département. Les habitants de la Sarthe (72), département où se trouve Le Mans, achètent 5 fois plus de rillettes que la moyenne des Français mais ne sont en revanche guère amateurs de conserves de viande, de pâtes fraîches ou encore... de caviar. Dans le Doubs (25), on raffole de fromage fondu et de fruits à l'alcool, mais les habitants du département consomment 58% de lait frais de moins que la moyenne nationale. Grâce aux données exclusives de notre partenaire Nielsen, le JDN a établi une carte de France interactive, actualisée en 2014, avec les 10 produits les plus surconsommés et les 10 produits les plus sous-consommés dans chaque département. Les données nous ont été fournies par Nielsen.

Réseau Idée - Malle pédagogique virtuelle sur alimentation La malle virtuelle « De mon assiette à la Planète » est une sélection d'outils pédagogiques en ligne (dossiers téléchargeables, vidéos et sites internet) pour aborder l'alimentation durable avec les 5-18 ans et adultes. L’alimentation nous concerne tous ! Chaque jour, nous nous nourrissons afin de fournir à notre corps le « carburant » nécessaire à son bon fonctionnement. SOS Loire Vivante 19.01.2015 : NON à un nouveau Chambonchard ! L'enquête publique portant sur le projet de SAGE Cher amont s'est terminée le 8 janvier dernier et SOS Loire Vivante ainsi que Loire Vivante Nièvre Allier Cher et l'Association de Protection du Confluent de la Loire et de l’Allier et de ses Environs ont transmis leurs remarques. Nous déplorons le projet de construction du barrage de la « Chaux » (capacité de la retenue de 3,95 Mm3 pour un coût estimé à 9 300 000 €), qui nous apparaît comme une résurgence des politiques du passé imprégnées de la seule hydraulique sans approche globale des masses d’eau. ° 18.01.2015 : Financement participatif NDDL : objectif atteint ! La campagne associative de levée de fonds pour financer les actions juridiques contre l'aéroport de Notre Dame des Landes s'est terminée le 16/01, nous avons collecté un peu plus que les 11 100 € espérés ! Merci et bravo aux 292 contributeurs !

Cosmétiques - Des perturbateurs dans la salle de bains N’associez pas une crème solaire à un lait corporel. Alors qu’on ne s’est jamais autant préoccupé du contenu de nos assiettes, nous sommes beaucoup moins attentifs aux effets indésirables des cosmétiques sur notre santé. Pourtant, les laboratoires y incorporent de nombreux composants chimiques : conservateurs, antioxydants, émollients, filtres solaires, etc., aux effets encore mal maîtrisés. Or, les quantités de ces produits que nous nous appliquons sur la peau au cours de notre vie sont loin d’être négligeables. Si l’on additionne le nombre de cosmétiques qu’une femme peut utiliser dans une journée, du lait de toilette au mascara en passant par la crème hydratante, le rouge à lèvres, le gel douche, le shampooing, la laque ou le fond de teint, on arrive souvent à plus de dix produits… qui contiennent plusieurs centaines de substances chimiques !

Related: