background preloader

La science dissèque les Anonymous

La science dissèque les Anonymous
L'anthropologue Gabriella Coleman, spécialiste reconnue des Anonymous, a été la première à suivre le phénomène. Dans cet article fleuve, elle dresse le portrait de ces nouveaux activistes. Dans cet article, initialement paru en anglais et que nous rééditons, l’anthropologue Gabriella Coleman synthétise ses découvertes et ses analyses sur le mouvement des Anonymous. Chercheuse en sciences humaines à l’Université de New York, elle est actuellement l’une des plus fines observatrices des activistes d’Occupy Wall Street. Pris dans son ensemble, le concept d’Anonymous désigne une réalité vaste et complexe ; ce nom prend actuellement tout son sens dans un monde dans lequel son rôle est de coordonner une série d’initiatives décousues, lesquelles vont du trolling aux revendications politiques. Partant de là, la difficulté découle du fait que le concept d’Anonymous est délibérément nimbé d’un certain mystère. Hackers Genèse politique Cinq jours plus tard, une autre vidéo était mise en ligne.

Anonymous (collectif) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avec la popularité grandissante des imageboards, l'idée qu'Anonymous soit un collectif d'individus non nommés est devenue un mème internet[8],[9]. Le 25 novembre 2006, plusieurs mentions de la communauté Anonymous sont faites dans le manifeste « Rules of the Internet »[10] édité sur 4chan. La notoriété du nom a réellement débuté en 2008 avec le Projet Chanology (une série d'attaques informatique visant l'église de scientologie). Anonymous représente largement le concept de chacun et tous comme un collectif sans nom. Selon Chris Lander, du Baltimore City Paper datant du 2 avril 2008, « Anonymous est la première superconscience construite à l'aide de l'Internet. Ayant participé à certains aspects du printemps arabe et au lancement du mouvement Occupy Wall Street, Anonymous rejoint certaines revendications de ces derniers[N 2],[12]. Mais les Anonymous n'agissent pas que sur le web. Membres d'Anonymous, New York, à l'occupation de Wall Street.

WikiLeaks – Anonymous et associés Les dernières fuites orchestrées par WikiLeaks laissent augurer une évolution dans l'histoire de l'organisation. Les cinq millions d'e-mails de l'entreprise de renseignement privée Startfor ont été obtenus par un groupe d'Anonymous puis confiés à WikiLeaks. Une coopération de nature à donner des sueurs froides aux responsables de la sécurité informatique. Les dernières publications de WikiLeaks, plus de cinq millions d’e-mails dérobés sur les serveurs de l’entreprise de renseignement privé Stratfor, marquent un nouveau départ pour l’organisation d’activistes de la transparence. Plus précisément, l’opération a été menée par le groupe Antisec, une sous-section d’Anonymous qui s’est spécialisée dans ce genre de piratage et dans les attaques par déni de service (DDOS). Insomnies Sur Twitter, des comptes liés aux Anonymous ont publié des déclarations confirmant le don de ces e-mails à WikiLeaks : Rats for donavon. Blocage financier Hackers très qualifiés Impératif moral

Anonymous surveillés depuis huit mois Trois supposés Anonymous ont été arrêtés par les services de renseignement français cette semaine. OWNI a reconstitué les huit mois de surveillance coordonnés par le Parquet de Paris pour traquer ces militants engagés dans une opération visant le nucléaire. Une manifestation numérique écolo, nom de code "Green Rights" qui trouve ses racines en Italie et qui s'attaquait à EDF. Les personnes soupçonnées d’avoir coordonné une attaque de déni de service (DDOS) contre le site Internet d’EDF, les 20, 23 avril et 2 juin 2011, s’apparentent à des hacktivistes – c’est-à-dire des militants qui utilisent ou détournent les technologies de l’information pour défendre leurs idées. Sur les trois personnes interpellées, deux hommes ont été déferrés devant un juge de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. L’un deux, Pierrick Goujon, alias Triskel, a livré hier son témoignage chez OWNI. “L’investigation durait depuis plusieurs mois”, assure-t-on au Parquet de Paris. Fukushima

L'histoire d'Anonymous et leurs faits d'armes « Nous sommes les Anonymous. Nous sommes légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Vous allez nous voir. » Cette devise martiale est celle d’un groupe d’activistes organisé et agissant sur Internet, les Anonymous. Ces hackers, qui militent notamment pour la liberté d’expression, se sont illustrés par des actions médiatisées contre l’Eglise de scientologie, les services de paiement Paypal, Mastercard ou Visa ou encore la censure du Web tunisien mise en place par le régime de Ben Ali. L’infographie ci-dessus revient sur leurs récentes menaces contre Facebook et remonte aux origines de ce groupe, qui a choisi comme emblème le masque grimaçant d’un personnage du film « V pour Vendetta ». Infos pratiques Les anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Frédéric Bardeau, Nicolas Danet, Cyril Fievet et Martin Wolf

Source scientifique n1 Les anonymous. Pirates informatiques ou altermondiaslites numériques ? Disponible chez votre libraire ou sur Anonymous. Pirates ou altermondialistes du numérique ? De Frédéric Bardeau et Nicolas Danet illustration de couverture : Martin Wolf Prix public TTC : 19,50 Broché : 208 pages Éditeur : FYP Éditions Collection : Présence / Monographie critique Mots clés : Questions de société / Actualité / Politique / Internet EAN 13 : 978-2916571607 Les Anonymous… Ce nom intrigue, dérange ou fascine. Biographie des auteurs : Frédéric Bardeau est diplômé en sciences politiques et en intelligence économique (Science-Po Paris et Saint-Cyr). Gilles Boenisch, « Frédéric Bardeau, Nicolas Danet, Anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Ils s’intéressent au « projet hacker » (pp. 16-23) à travers deux textes fondateurs : « Le Manifeste du Hacker » de 1986, puis la médiatique « Déclaration d’indépendance du cyberspace » de 1996. La « murmuration », le banc de poissons, c’est ça.

Cracker (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cracker. Un cracker est une catégorie de pirate informatique spécialisé dans le cassage des protections dites de sécurité (ex: protection anticopie) des logiciels[1] , notamment des partagiciels (qui nécessitent des clés d'enregistrement). Les pirates du cyberespace Si l’on s’en tient à une typologie basique des actes de cyberpiraterie, on pourrait présenter le phénomène selon leur finalité stratégique telle que : 1/ la cyberpiraterie frauduleuse (spams, scams, phishing) ; 2/la cyberpiraterie de renseignement (intrusions dans les systèmes d’information et communication ennemis) ; 3/la cyberpiraterie stratégique ou cyberguerre (altération ou destruction des réseaux adverses). La cyberpiraterie frauduleuse postcoloniale Dans le premier cas, la dimension géopolitique n’est pas nécessairement évidente. Ce type de cyberpiraterie peut en effet relever exclusivement de la fraude financière mais il peut également prendre une ampleur qui engendre des conséquences géopolitiques ou bien être motivé par des rivalités de pouvoir géopolitiques. Les arnaques sur Internet en sont le meilleur exemple. Il existe principalement deux types d’arnaques sur Internet : celles qui sont réalisées via des sites d’enchères en ligne et celles qu’on appelle « scams ».

Fabriquez votre masque « ANONYMOUS » Hello La forme ? En ce moment, il y a pas mal de choses qui bougent (crise, Europe, Grèce…), de mouvements spontannés (Occupy Wallstreet ou encore Occupy Defense ces derniers jours…) et autres choses parfois menées par Anonymous. Pour résumer rapidement, Anonymous est un groupe de hackers actif étendu sur Internet, représentant le concept de plusieurs communautés formées d’internautes agissant de manière anonyme dans un but particulier. Lorsque des individus apparaissent en public en tant qu’Anonymous, ils portent souvent le masque de Guy Fawkes rendu célèbre par le livre et le film V pour Vendetta. Ce masque, je vous propose aujourd’hui de le « fabriquer » en papier, tout simplement avec ce petit montage réalisé par Kimpix Bref, pour ce faire, il vous faut télécharger le fichier zip ci-dessous, des ciseaux de la colle et un peu de patience Parfait pour une après-midi travaux pratiques télécharger la source Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

si le jeux est la cause, c'est encore meilleur :p by agir Feb 21

Sa reste assez complexe de définir les anonymous, certains voient sa comme un jeu, d'autres comme une cause .... by informatique Feb 21

Related: