background preloader

La Finlande sera le premier pays européen à introduire un revenu de ba...

La Finlande sera le premier pays européen à introduire un revenu de ba...
Le gouvernement finlandais a l’intention d’implémenter un projet pilote de versement d’un revenu de base. Ce projet figure dans la déclaration de politique générale du nouveau gouvernement de centre droit dirigé par le Premier ministre Juha Sipilä, qui a pris les commandes du pays le mois dernier. La Finlande serait ainsi le premier pays européen à introduire un revenu de base inconditionnel. Les détails de ce plan ne sont pas encore connus, mais tous les citoyens auraient le droit de recevoir le même revenu, sans que l’on tienne compte de leur âge, de leur état de santé ou de circonstances sociales. Tout le monde recevra le même montant, qui devrait être suffisant pour vivre modestement. Les citoyens qui souhaiteront avoir un niveau de vie plus élevé pourront compléter ce revenu de base en gagnant un salaire au travers d’un emploi salarié, ou de l'entrepreneuriat. Tous les partenaires de la coalition, cependant, ne semblent pas être complètement conquis par ce projet. Related:  Revenu de base / Salaire à vieWarCAH good news

Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base A partir des diverses options proposées par les philosophes, divers économistes ont proposé des schémas de financement. Vous trouverez ci-dessous les principales propositions que l’on peut énumérer. Nota : Le Mouvement Français ne se positionne pas quant à ce que serait la meilleure proposition de financement parmi celles existantes Approche A : Le financement d’un revenu de base par l’impôt sur le revenu Cette proposition s’appuie sur le travail de Marc de Basquiat dont on peut trouver un résumé de la thèse en cliquant ici (pdf). Il s’agirait de mettre en place un revenu de base financé par un impôt proportionnel qui viendrait remplacer le système actuel du RSA, de la prime pour l’emploi et des exonérations de cotisation patronales (réductions Fillon). Le financement par un impôt proportionnel donne une réponse aux sceptiques du revenu de base qui demandent souvent « Mais pourquoi le distribue-t-on aussi aux plus riches ? Approche B : regarder la part d’autofinancement Crédit image :

Grèce : Washington ne permettra pas qu’un gouvernement indépendant se lève en Europe Comme le démontre l’entretien ci dessous [1], la BBC s’est excitée sur lui. Le pire est à venir. De plus, si le nouveau gouvernement grec est capable de rester ferme et d’empêcher la poursuite du pillage horrible du peuple hellène, l’assassinat de ceux qui, parmi eux, assurent la direction n’est pas impossible. Washington ne permettra pas qu’un gouvernement indépendant se lève en Europe. BBC, le média presstitué [néologisme de PCR, NdT], a remplacé ce qui devait être une entrevue par une incrimination. [1] Interview du ministre des finances grec (vidéo en anglais) Paul Craig Roberts Traduit par Lionel, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone + Jacques Sapir : Les Etats-Unis se mêlent des affaires politique en Grèce

VIH: Cuba devient le premier pays a éliminer la transmission du sida par la mère Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur. En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés.

En Finlande, travailler pourrait devenir un choix Dans sa déclaration de politique générale, le premier ministre finlandais a expliqué vouloir expérimenter un revenu universel. Une allocation de base versée à tous les citoyens qui devrait atteindre 1000 euros. Jusqu'ici, l'idée ressemblait surtout à une lubie utopiste réservée aux stricts milieux intellectuels. Si l'on ne connaît pas encore les détails exacts du projet de loi présenté par le premier ministre finlandais, Juha Spilä, on en connaît les contours. Le gouvernement de centre droit entend tester dans les prochains mois l'idée d'une allocation de base pour tous les citoyens du pays, sans distinction d'âge, de situation sociale ou de santé. L'expérimentation devrait être réalisée dans un premier temps dans une région du pays fortement impactée par le chômage servant de laboratoire. Le projet énoncé est soutenu majoritairement en Finlande où selon les premiers sondages, 79% de la population approuve cette idée alors que la réforme est également bien reçue par 69% des députés.

"âme" finnoise ? Child psychologists have long argued that changing the approach we take to education would help many children learn to love school rather than hate it. We’ve all heard pre-schoolers talk about how they can’t wait to sit at their school desk and run to their next lesson with their rucksack over their shoulder. In fact, we probably remember that feeling of excitement ourselves the first time we went. But right from the first days of school, many children feel a huge sense of disappointment with what they encounter. At the Saunalahti school in the city of Espoo, Finland, they’ve found a brilliant way to overcome this problem. Starting just with the school building itself, you’d look at it and never think it was a school. Across its 10,500 square kilometres, there’s a primary school, a secondary school, a kindergarten, a youth club, theatre, cafetira, library, gym and many other things. The cafeteria is where both students and teachers meet as part of the learning process.

Un revenu de base pour tous ? Oui. C'est une mesure révolutionnaire, la preuve par 6 Avis d'impôt sur le revenu et feuille de salaire, illustration (G.MICHEL/SIPA) Le revenu de base est une idée à la fois simple, pacifique, et foncièrement révolutionnaire. Cela revient à changer de société, en bien, sans la bouleverser brutalement ni tirer un seul coup de feu. 3 façons de mettre en place le revenu universel Le concept est simple. C’est un revenu. Cette proposition est tout sauf farfelue. En France, l’idée a en outre été portée par des personnalités politiques ayant exercé des responsabilités gouvernementales majeures : par exemple Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, ou Arnaud Montebourg, ancien Ministre de l’économie. En fonction du porteur de la proposition qui s’exprime, le revenu mensuel brut de base peut aller de 400 euros par mois à 850 pour les plus généreux. 1. 2. 3. Courir après l’argent deviendrait un choix - le montant étant identique pour tous sans condition, la fin du problème de trop-perçu des aides sociales actuelles ;

Une loi pour museler la population en Espagne Demonstrators with their mouths taped sit outside the Spanish parliament during a protest against Spanish government's new secur Juan Medina © Reuters Dans quel pays imaginez-vous que l’on puisse promulguer une loi pour museler la population ? Certainement pas l’Espagne. De quoi s'agit-il ? Pour ses détracteurs, cette loi ne serait en réalité qu’un moyen, à peine déguisé, de juguler toutes les tentatives de protester contre la politique de rigueur, mise en place par le parti conservateur. Le texte est même tellement ambiguë que tout et n’importe quoi peut désormais tomber sur le coup de cette loi. Et puis ce n'est pas tout, car l’entrée en vigueur de cette loi va également de pair avec une double modification du code pénal, lequel entraîne un glissement de la sphère judiciaire à la sphère administrative. Interrogé par PUBLICO, un juge ne dit pas autre chose : il estime que cette loi n’a rien à voir avec la sécurité des citoyens. Par Thomas CLUZEL

Le Vatican reconnaît l'Etat de Palestine par un accord historique Le Saint-Siège a signé ce vendredi 26 juin un accord historique avec l'Etat de Palestine. Le texte achevé en mai après quinze ans de négociations porte sur les droits de l'Eglise catholique dans les territoires palestiniens et constitue la première reconnaissance formelle d'un Etat palestinien par le Vatican. Le Saint-Siège a signé, ce vendredi 26 juin, un accord sans précédent avec l'Etat de Palestine. Le texte a été ratifié au Palais Pontifical par le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki ainsi que par le secrétaire du Vatican pour les relations avec les Etats, l'évêque britannique Paul Richard Gallagher. Quinze années de négociations avaient été nécessaires pour mettre au point le texte de ce traité achevé par une commission bilatérale le 13 mai dernier et élaboré à partir d'un accord de base conclu en 2000 entre le Vatican et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Plus qu'historique, ce traité revêt un caractère symbolique et diplomatique fort.

Le revenu de base, qu'est-ce que c'est ? Voici la définition du Mouvement Français pour un revenu de base: Le revenu de base est un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement. Quelles seraient les conséquences de la mise en place d’un revenu de base ? La subsistance garantie pour tous, les exclus, les artistes, les indépendants, les jeunes entrepreneurs, les militants associatifs, les bénévoles, les citoyens investis dans la vie de leur quartier, les développeurs informatiques, les jeunes – étudiants, en recherche d’emploi ou de formation -, etc. Une nouvelle manière d’aborder le travail Le travail se réduit-il aux activités dont on peut tirer une rémunération ? C’est aussi un moyen pour que chacun puisse aborder le travail de façon plus sereine, sans peur du chômage.

"âme" finnoise ? La valeur travail aurait-elle fait long feu ? Ou face au chômage endémique de nos sociétés, le travail est-il tout simplement un facteur en voie d’extinction ? Tout laisse à penser que la seconde option est la bonne. Face à la « robolution » annoncée – les machines plus économiques et productives que l’Homme le remplaceront à mesure de leurs évolutions dans les entreprises – une solution qui aurait été encore peu présentée comme utopiste germe en Europe. Plus précisément en Finlande. > Vrai-faux : Les robots vont-ils détruire nos emplois ? L’idée : pourvoir chaque citoyen, quel que soit son âge ou situation sociale d’un revenu minimum estimé à 1 000 euros, de quoi assurer une vie modeste. Comment financer le revenu de base ? Un programme économique finalement déjà existant en France ou dans de nombreux autres pays riches, avec par exemple le Revenu de solidarité active (RSA) mais à une échelle supérieure. Le revenu universel, bientôt en France ?

Related: