background preloader

Subtopia

Subtopia
Related:  WALL WAR CITY

squattercity LA PERIFERIA DOMÉSTICA maullidos:Gustave Dore's illustrations for Dante's Divine Comedy & John Milton’s Paradise Lost archatlas:Satellite Landscapes Jenny Odell spatula:(via Muller Van Severen | a furniture project by fien muller and hannes van severen) midoriblues:Ikimono Architects DE LA DISTANCIA (JUSTA) | #DECRIMENESLa distancia equivale a separación, a establecer un vacío que impida el contacto, la implicación y el compromiso. (…) El alejamiento minimiza las opciones de configuración (encuadre, punto de vista, etc.) al desvalorizar el eventual repertorio de decisiones adoptado por el operador; y, por otra parte, el alejamiento asegura una imagen más plana en la que el fotógrafo no se siente obligado a destacar nada. En la realización del documento auténtico, como hacer una fotocopia, sería absurdo pretender resaltar un fragmento sobre otro. (Joan Fontcuberta, La cámara de Pandora) palacio negro - Limit— a proposito > Personajes de ficción Pista de salto de esquí.

Critical Spatial Practice WAR CITY / QUAND LA VILLE EST NIÉE Les photos ci-dessus sont extraites d'un document intitulé "Lethal Theory" écrit par le théoricien et architecte israélien Eyal Weizman, dont je vous ai déjà parlé là et là. Son article - à la fois terrifiant et passionnant - explique comment en 2002 lors de l'assaut lancé par Tsahal contre camp de réfugiés de Balata et contre la casbah de Naplouse dans le cadre de l' opération Rempart, l'armée israélienne a refusé de s'engager dans des combats de rues, et à assurer son avance en passant à l'intérieur des maisons. Une stratégie qui a consisté à casser des murs à travers des dizaines de demeures civiles, et qui est expliquée et justifiée de façon assez stupéfiante dans cette video "Moving throug walls". Vous trouverez ci-dessous des extraits du texte de Weisman sur la tactique de Tsahal, et que vous pouvez lire en français et in extenso là sur le site boiteaoutils. (...) (...)

Tropolism Art Fag City Neighborhood Narratives FOUCAULT'S BOOMERANG Dans le cadre de la préparation de notre prochain Atelier du 6 mai intitulé : " Et si l'obsession sécuritaire changeait insidieusement nos rapports à la ville ?", je voulais vous proposer les quelques lignes ci-dessous issues de "Cities under siege - The new military urbanism" de Stephen Graham, dont je vous avais déjà parlé là, mais qui vient seulement de sortir. Dans le long extrait ci-dessous, Graham revient sur le travail de Michel Foucault qui avait montré dès le milieu des années 70, comment les stratégies de contrôle et de répression développées par les pays occidentaux dans leurs colonies au XIX et au début du XX° siècle, avaient été peu à peu importées et appliquées dans les pays colonisateurs pour mieux contrôler leur population. "The new military urbanism feeds on experiments with styles of targeting and technology in colonial war-zoness, such as Gaza or Bagdad, or security operations at international sport events or political summits. (...)

Sprawled Out: The Search for Community in the American Suburb Avert your eyes: The obscenity that is Franklin's 31st Street. At rush hour. We often hear city officials proclaim their view of the "natural" progression of a road as needing to be BIGGER and WIDER as the years go on. A few years back, aldermen in my city lobbied hard for an obscenely wide road to be built behind the Northwestern Mutual Life headquarters. After all, went the argument, it'll need to get that big eventually.... This viewpoint is deeply flawed, to say the least, and it's costing our cities an enormous amount of money. People who travel down 31st Street for the first time (most Franklin residents are unaware that it exists) are utterly shocked at its immensity. No - the smart money is on REDUCING the width of roads and streets. A growing number of metro area cities are taking a broader, greener view of street repairs.Instead of just rebuilding worn roads, cities such as Bloomington, Richfield and St.

Javierest Proboscis LES EMMURÉS Dans un très récent post, je vous renvoyais sur un article de politique fiction d'Alan Weisman décrivant comment l'arrivée massive d'immigrés africains, et notamment des réfugiés climatiques, pourrait destabiliser totalement une ville comme Le Caire - voir là. Plusieurs fois je vous ai fait part de mes réflexions sur l'évolution d'Israël comme nouvel état laboratoire d'une société que je qualifie d'hyper-apartheid (voir là, là et là). Des posts qui m'ont valu - vous vous en doutez - de nombreuses réactions, notamment de certains m'expliquant que le mur en Cisjordanie était construit contre les "terroriste palestiniens" et seulement contre eux. Avant hier, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a annoncé sa décision de bâtir un mur entre l’Egypte et Israël pour lutter contre le terrorisme (refrain connu) mais aussi contre ... les immigrés clandestins (voir là). "Mais des terroristes, il y en a moins que des immigrés. "Aujourd’hui « 50 à 60% des frontières sont déjà fermées. Et voir, là.

UNHOUSED shrapnel contemporary

Related: