background preloader

Addiction

Addiction
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance, ou addiction (qui est un anglicisme), est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire. Le sujet se livre à son addiction (par exemple : utilisation d'une drogue, ou participation à un jeu d'argent), malgré la conscience aiguë qu'il a — le plus souvent — d'abus et de perte de sa liberté d'action, ou de leur éventualité. L'anglicisme addiction est au sens courant souvent synonyme de toxicomanie[1] et désigne tout attachement nocif à une substance ou à une activité. Le terme d’assuétude, également noté bien que peu utilisé, a un sens similaire sans toutefois être aussi négatif (assuétude au chocolat mais dépendance à la cocaïne). Les problèmes engendrés par une addiction peuvent être d'ordre physique, psychologique, relationnel, familial et social. Étymologie et introduction[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Addiction

Related:  Addiction

Anthropologie de l’addiction Qu’est-ce que la toxicomanie et comment s’en guérir ? À partir de quand est-il possible de parler de rétablissement ? Dernièrement, Serge Brochu, directeur du centre de recherche et d’expertise en dépendance de l’université de Montréal, s’est interrogé, avec une trentaine de chercheurs, sur la méthode de désintoxication la plus efficiente. Dépression (psychiatrie) Mise en garde médicale La dépression, également appelée dépression caractérisée, dépression clinique ou dépression majeure, est un trouble mental caractérisé par des épisodes de baisse d'humeur (tristesse) accompagnée d'une faible estime de soi et d'une perte de plaisir ou d'intérêt dans des activités habituellement ressenties comme agréables par l'individu. Cet ensemble de symptômes (syndrome, individualisé et anciennement classifié dans le groupe des troubles de l'humeur par le manuel diagnostique de l'association américaine de psychiatrie), figure depuis la sortie du DSM-5 en mai 2013 dans la catégorie appelée « troubles dépressifs ». Le terme de « dépression » est cependant ambigu ; il est en effet parfois utilisé dans le langage courant pour décrire d'autres troubles de l'humeur ou d'autres types de baisse d'humeur moins significatifs qui ne sont pas des dépressions proprement dites.

Addiction aux jeux - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé publié le11.06.10 mise à jour29.08.16 La loi n° 2010-476 du 12 mai 2010 permet l’ouverture à la concurrence du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne et en organise sa régulation. Ce texte prévoit également un dispositif de prévention et de prise en charge des addictions de type jeux pathologiques. Qu’est-ce qu’une addiction ? 1. Présentation générale L’addiction se caractérise par : Jeux en ligne : un risque fort d’addiction Le jeu en ligne semble créer une forte dépendance. Les joueurs en ligne seraient plus accros que les joueurs traditionnels et 17 % des personnes à risques de forte dépendance sont des joueurs sur internet. D’après le rapport 2012 de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (Ofdt) et l'Observatoire des jeux (Odj), « 3,7 % des personnes âgées de plus de 18 ans, soit environ 2 millions de personnes, déclarent avoir joué à un jeu d’argent et de hasard (JAH) en ligne au cours des 12 mois précédant l’enquête».Beaucoup de joueurs en ligne Un quart de ces joueurs jouent exclusivement sur internet.

Homo Addictus ADDICTIONS - "Sexe en excès"; "shoot de pixels" (jeux en ligne); "l'achat pathologique"; "le workaholisme" (addiction au travail); "le sex addict"; "la tanorexie" (bronzage excessif); "la malbouffe"; "la cyberdépendance"; "l'addiction à l'exercice physique"... Neuf comportements addictogènes répertoriés par Dr Laurent Karila, psychiatre, addictologue et Annabel Benhaiem, journaliste, dans leur récent ouvrage, Accro. Conçu comme "un guide ludique" pour le plus grand nombre, jeunes et adultes, cet ouvrage, agrémenté de témoignages et de cas cliniques vise à informer, sensibiliser, prévenir et guérir d'un "nouveau mal moderne": l'addiction comportementale. D'étymologie latine addictus, le terme addiction signifie "esclave pour la dette".

Anorexie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anorexie (du grec ancien : ἀνορεξία / anorexía, « manque d'appétit »)[1] est un symptôme qui correspond à une perte de l'appétit. Lorsque la perte d'appétit est partielle, il conviendrait plutôt de parler d'hyporexie[2]. Dans les faits, le terme est très souvent abusivement utilisé pour désigner exclusivement l'anorexie mentale qui est un trouble psychopathologique complexe et spécifique, au cours duquel il n'y a pas de perte de l'appétit mais au contraire une lutte active contre la faim et l'absorption d'aliments. Le terme est également souvent employé lorsque l'individu conserve son appétit mais ne peut pas manger en raison de sensations de type nausée ou de dégoût de la nourriture ; le terme dysphagie semblerait alors approprié mais sa définition médicale est plus restrictive même si l'on parle parfois de dysphagie capricieuse en cas d'origine émotionnelle.

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent Le jeu est une activité humaine essentielle. Le jeu est universel, il apporte plaisir et récompense. La grande majorité des joueurs a une pratique « sociale » ou « récréative ». En quoi la société favorise les addictions ?  Du petit café du matin à la cigarette de la pause déjeuner en passant par l’achat compulsif du samedi, nous sommes tous accro à quelque chose. Et ce n’est pas anodin. Toujours plus, tout de suite, n’importe où: notre monde moderne est un monde d’addicts. C’est le point de vue défendu par plusieurs psychologues et philosophes, dont Cynthia Fleury, également psychanalyste. «Se dire addict, c’est d’abord souvent une manière d’amoindrir le problème. “Toxico”, “drogué”, ce serait tout de suite plus violent.

Folie La folie est une notion extrêmement polysémique. Elle désigne le plus souvent des comportements jugés et qualifiés d'anormaux. Selon le contexte, les époques et les milieux, la folie peut désigner la perte de la raison[1] ou du sens commun, le contraire de la sagesse, la violation de normes sociales, une posture marginale, déviante ou anticonformiste, une impulsion soudaine, une forme d'idiotie, une passion[2], une lubie, une obsession, une dépense financière immodérée. La folie peut être passagère ou chronique, latente ou foudroyante, héréditaire ou provoquée. Elle peut être l'expression d'une démesure comme « la folie des grandeurs », ou un simple penchant, comme « la folie douce ». Elle peut être « guerrière » ou qualifier un sentiment aussi fort que « l'amour fou ».

Wikipedia, derniére modification mars 2015, dernière date de consultation le 6/4/2015, Disponibilité et accès: Commentaire : Source à utilisée avec discernement car le contrôle de l'information est effectué selon une méthode collaborative mais surtout cet article est signalé comme ne citant pas assez ses sources. Difficultés pour évaluer l'information au delà du simple bon sens : manque de critères objectifs. Enfin, la bibliographie est aussi signalée comme trop large ce qui nuit à sa pertinence.. by benhamou_groupe1_psy Apr 7

Related: