background preloader

ReSTART Internet Addiction Recovery Program

ReSTART Internet Addiction Recovery Program

http://www.netaddictionrecovery.com/

Related:  internet addictionLa dépendance au numérique, une addiction ?Travail collaboratif

Présentation des consultations L’accueil est ouvert les : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 19 h Jeudi, de 12h à 19h Samedi : de 10h à 14h (fermé les samedis de juillet et août) Les nouveaux patients sont reçus : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 16 h Jeudi, de 12h à 16h Pour éviter l’attente, nous vous conseillons de prendre rendez-vous. L’hôpital Marmottan propose des consultations d’addictologie spécialisées pour les drogues (héroïne, cocaïne, cannabis, nouveaux produits de synthèses, etc.), et les addictions sans drogue (jeu d’argent, jeux vidéo, internet, cyberaddiction sexuelle, etc.) La prise en charge est globale, grâce à une équipe pluridisciplinaire : médecins, infirmières spécialisées, psychologues, assistantes sociales, éducateurs, etc…

Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans Alors que le nombre d’écrans équipant les foyers français ne cesse d'augmenter (ordinateurs, smartphones, tablettes,...) le ministère de la Jeunesse et des sports vient d’annoncer qu’une étude allait être menée par des experts des sciences neurologiques et des sciences sociales au sujet des « conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ». Même si aucun calendrier n’est évoqué, l’exécutif songe déjà à la mise en place d’un programme de prévention afin de lutter contre l'excès de temps passé devant les écrans. Interrogée par un député au sujet du développement des addictions chez les jeunes, la ministre de la Jeunesse et des sports a annoncé cette semaine l’organisation prochaine « d'une étude portant sur les conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ».

Dans la «clinique» pour cyberdrogués Actu 18.02.2015 06:00 Internet, jeux vidéo en ligne, smartphones: quand est-ce que le divertissement vire à la dépendance? Visite d’un centre de «désintoxication numérique», à Seattle, où l’on tente de soigner la génération des hyperconnectés. Texte Xavier Filliez C’est une petite maison en bois sous une grosse chape de cumulus. Autour, l’immense forêt des environs de Seattle semble l’envelopper pour l’hiver. VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude. C’est ce lundi que l’université de Nantes lance un Mooc sur l’addiction au numérique. L’occasion pour 20 minutes de faire le point sur ce fléau avec Didier Acier, professeur de psychologie clinique à l’université de Nantes.

Nomophobie : comment soigner cette addiction aux nouvelles technologies ? Qu'est-ce que la nomophobie ? Jean-Michel Rolland définit la nomophobie comme une forme d'addiction concernant « toutes les personnes qui donnent l'impression d'abuser de l'usage » des nouvelles technologies, c'est-à-dire qui utilisent les outils technologiques (ordinateur, tablette, smartphone, réseaux sociaux) dans l'excès. Le terme de nomophobie reste peu connu mais peut équivaloir à celui de cyberdépendance. Sommeil : 14% des ados accros au téléphone et à internet la nuit Un nouveau mal moderne touche les adolescents : la dépendance technologique. L'ère des ultra-connectés frappent les plus jeunes... jusqu'en pleine nuit. C'est ce que démontre une étude menée en région parisienne sur 133 collégiens en 5e et 4e, révélée par Le Monde cette semaine (*). Selon l'enquête, 14% de ces adolescents se réveillent au milieu de la nuit pour jouer à des jeux sur Internet, 32% envoient des SMS et 25% surfent sur les réseaux sociaux (type Twitter, Facebook). Ces activités nocturnes peuvent pour 13% d'entre eux les occuper plus d'une heure.

Calaméo - Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique Create a free accountJoin Calaméo to publish and share documents with the world! Rate and comment your favorite publications, download documents and share your readings with your friends. Tags L'addiction à Internet: une nouvelle maladie?  Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose. Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction? Cette question n'est pas si facile. Vidéos sur le thème de cyberdépendance Le 27 octobre 2010: "Internet et la vie familiale", C'est au programme, France 2. Voir l'émission Le 14 Mai 2010: Internet, smartphones, réseaux sociaux : chéri, débranche ! Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ? par Vincent Parizot , Sophie Aurenche Il est parfois difficile de se détacher de la spirale infernale du numérique. En 2014, 28 millions de Français possédaient un smartphone et neuf millions avaient une tablette tactile. De plus, les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter comptaient jusqu'à 32 millions d'inscrits. L'addiction au numérique frappe alors de nombreuses personnes.

Liens Internet et sites en collaboration pornodependance.com Site dédié à la pornodépendance ou sexolisme Controle-parental.net site dédié au contrôle parentale avec des idées et des astuces. Le Cap, Accro à l’écran ? Franchir un cap avec l’association Le CAP… un site pour comprendre les risques liées aux addictions, des services de prévention et de soins pour vous aider. Psychothérapie de la cyberdépendance à Paris La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance. Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud. À l’époque victorienne, il était important de savoir « se tenir », de camoufler ses sentiments, de mettre en avant le devoir et de masquer le désir : l’hystérique posait alors problème, les liens des symptômes aux organes génitaux, puis au cerveau, enfin au désir et à l’histoire du sujet devenant les grandes questions théoriques de l’époque.

Numérique : face au risque d’addiction, déconnectez ! Comment se sentir plus heureux et moins seul en un seul clic ? Facile, en se déconnectant de Facebook ! C’est en effet ce que révèle une étude danoise publiée cette semaine : après une semaine d’abstinence, les cobayes se disaient globalement plus satisfaits de leurs vies. Si les conclusions de cette étude ne font pas l’unanimité chez les spécialistes, l’envie de débrancher, de prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux et outils numériques progresse à grande vitesse chez les Français : 30 % ressentiraient ce besoin actuellement.

Related: