background preloader

La maison autonome sans factures

La maison autonome sans factures
Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! Ici, on est complètement autonome, on se débrouille tout seul pour produire l’électricité dont on a besoin et on pompe l’eau en fonction de sa consommation. La vie de cette famille de 4 personnes est-elle pour autant pavée de sacrifices, de privations et de restrictions ? Non pas du tout ! 4 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Dans la cuisine ?

http://nature-construction.com/carnet-de-voyage/france/une-maison-autonome-et-sans-factures/

Related:  Maison autonomeHabitat écologiqueAlternatifphilo69MAISON

Les constructions en bois, un choix judicieux pour la planète! Un choix environnemental Bien qu’elles soient un peu plus couteuses au départ, ces maisons représentent un bon investissement à long terme considérant l’énergie qui y sera économisé non seulement lors de sa fabrication, mais aussi à long terme, compte tenu de ses besoins minimes en électricité pour le chauffage ou la climatisation. Laissez un commentaire : Votre commentaire (min. 40 caractères) Le Village Vertical, une alternative écologique et solidaire face à la crise du logement Et si l’on reprenait en main son habitat ? C’est le pari lancé par le Village Vertical, une coopérative d’habitants située à Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise. Dépassant les conceptions classiques de propriétaire et de locataire, la coopérative invite les habitants à mutualiser leurs ressources pour concevoir, construire et gérer collectivement leurs futurs logements. Un reportage en partenariat avec DIY Manifesto, webdocumentaire présentant des initiatives en France et dans le monde pour répondre à la crise économique.

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie Cet article n’est pas de moi mais je partage 4 décembre, 2013 Posté par Benji sous Écologie, environnement et animaux, Se préparer pour "après" 2 commentaires Je dépoussière un peu ce sujet mis il y a près de 1 an sur le blog suite au succès rencontré par l’article sur la création d’une maison en terre crue, près de 60 000 « likes » sur Facebook, exceptionnel! Et donc, les derniers arrivés ayant pu passer à côté de certains articles comme celui-ci, vont pouvoir y découvrir quelques solutions pratiques qui pourront leur être utiles dans l’avenir en cas de « problème »…

H2O Infinity, la micro-station d'épuration Réagissez : Partagez : Le manque d’eau devient un problème récurrent ces dernières années et le problème n’est pas près de s’arranger avec le réchauffement climatique. L’eau de pluie ou le retraitement de eaux usées peuvent constituer des alternatives appréciables, d’autant que cela permet de préserver les nappes phréatiques quand elles sont asséchées par les besoins agricoles. OOLUX » OOLUX – Kit d’éclairage solaire OOLUX est un kit solaire complet et prêt à l’emploi. Grâce à ses deux lampes LED puissantes dotées de câbles de 5 mètres, OOLUX vous permet d’éclairer deux zones ou pièces différentes durant plus de 16 h avec une seule charge. Sa PowerBox performante munie de deux sorties USB permet la recharge de téléphones portables ou autres appareils USB. Le kit est présenté dans un emballage pratique et contient tous les accessoires nécessaires à son fonctionnement. Pour éclairer votre chalet de montagne, votre bateau ou votre jardin, pour recharger votre téléphone en randonnée ou en camping, ou tout simplement comme lumière d’appoint, le kit OOLUX répondra à tous vos besoins grâce à l’énergie solaire.

La fosse à roseaux - La fin de la crise GénéralitéPour épurer les eaux usées de notre écollectivité, nous allons utiliser la phytoépuration et la phytoévaporation. La phytoépuration consiste à faire consommer la matière organique et chimique polluante contenue dans l'eau usée (y compris des toilettes!) par des plantes aquatiques. La phytoévaporation consiste à faire "disparaître" l'eau usée, la matière organique étant consacrée à la croissance des plantes, et l'eau pure étant évaporée par les feuilles. Toutes les plantes aquatiques peuvent faire l'affaire avec des performances variables. Le champion toute catégorie de la dépollution est le bambou.

Cette ville de bambous pourrait voir le jour en 2023 Pour contrer le problème de la congestion des grandes villes, la firme d’architecture Penda a dévoilé les plans d’un tout nouveau genre de ville, entièrement faite de bambous. (Photo : Penda) Chercher à renouveler les sensations urbaines, et construire une ville durable : c’est le défi que Penda, une firme pékinoise et viennoise, cherche à relever, avec des structures en tiges de bambou, fermement entrelacées, et des bacs de béton pour accueillir des plantes. Les co-fondateurs Dayong Sun et Chris Precht utilisent le bambou depuis leur premier projet, un portail pour un parc en Chine, qui les a incités à penser en grand. Guide de transition Ville saturée, hyper-urbanisée (au détriment notamment des terres cultivables) et connaissant de nombreux pics de pollution tout au long de l’année, Grenoble et son agglomération sont aujourd’hui des modèles de ce qu’il ne faut pas faire en terme d’urbanisme. Or, à l’heure des bouleversements climatiques et de la crise écologique multiforme, il existe pourtant un risque non négligeable de voir par exemple de nouveaux projets routiers rendus compatibles avec le ScoT et de constater que l’obligation « d’intégrer l’empreinte écologique » peut faire l’objet d’interprétations pour le moins réductrices... Au reste, le film rappelle que les occasions ne manquent pas pour les décideurs locaux de se passer de l’avis de la population dans la mise en oeuvre de grands projets (Minatec).

Tesla Edison, le courant ne passe pas Paris 1882. N.Tesla, jeune ingénieur d’origine Austro hongroise travaille pour la Continental Edison company. Brillant, il met déjà au point son premier moteur à induction lors d’un passage à Strasbourg. Très vite remarqué pour ses capacités et déçu du peu d’intérêt européen pour ses travaux, il accepte l’invitation d’Edison pour venir travailler aux USA. Permaculture et construction naturelle : la terre crue de A à Z Une importante partie du sous sol français est composé de terre argileuse, une aubaine en permaculture car il s’agit d’un des meilleurs matériaux de construction, durable et naturel. La terre est composée de sable, de limons et d’argile. Il faut généralement creuser à 20 ou 30 cm de la surface, sous la terre végétale, pour trouver de la terre utile à la construction. On note la différence de terre par un changement de couleur net. Pour faire une analyse basique de la terre dont on dispose, on utilise un bocal.

La construction en paille souffre du cliché des trois petits cochons Lancé en 1999, www.univers-nature.com est le 1er site Internet à s'intéresser à l'environnement et l'écologie. Depuis près de 15 ans, Univers Nature propose un contenu clair et précis chaque jour à un large public : 1,2 millions de visiteurs uniques par an, 130 000 abonnés à la newsletter bi hebdomadaire, Plus de 3000 fans et followers sur Facebook et Twitter.

Une école 100 % écologique qui apprend aux enfants le développement durable Alors que les équipements scolaires viennent cruellement à manquer en Uruguay et que les déchets s’accumulent, l’association TAGMA a pris en charge la construction d’une école 100% durable. Construite essentiellement à base de déchets et autosuffisante en énergie, elle apprendra aux enfants à mieux recycler et consommer. Depuis janvier, la petite ville de Jaureguiberry s’affaire. Dans ce village uruguayen de 400 habitants, plus de 200 bénévoles venus du monde entier œuvrent à la construction du tout nouvel équipement public : l’ « Escuela Sustentable ».

A Bagnaia, on partage tout, la propriété a disparu, et ça marche Sur la terre rouge de Sienne, la Comune di Bagnaia est un projet hors du commun, et presque utopique. En trente ans, un réel exemple d’expérience de vie sociale basée essentiellement sur l’autonomie, la collectivisation de la richesse, l’égalité et la solidarité, a été mis en place. Bagnaia, c’est aussi une ferme, menée selon les principes de l’agriculture biologique, atypique de par ses objectifs de production et son fonctionnement. Fortement imbriquée dans le projet de la Comune, son premier objectif est de produire non pas pour générer un revenu mais pour nourrir les habitants du lieu. La Comune ou le « Vivere assieme » (Vivre ensemble)

*Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** Via LES-CABANES.COM Site spécialiste des cabanes en France ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.***

Related:  Exemple de maisons autonomebaseautodurableun autre monde possible ?pixeldeath*