background preloader

Global Voices · Les revues de blogs du monde entier

Global Voices · Les revues de blogs du monde entier

http://fr.globalvoicesonline.org/

L'April soutient la déclaration "Non à la privatisation du domaine public par la Bibliothèque nationale de France !" L'association April apporte son soutien à la déclaration "Non à la privatisation du domaine public par la Bibliothèque nationale de France !" dont voici le texte : Paris, le 18 janvier 2013 — Le ministère de la Culture a annoncé hier la conclusion de deux accords, signés entre la Bibliothèque nationale de France et des firmes privées, pour la numérisation de corpus de documents appartenant pour tout (livres anciens) ou partie (78 et 33 tours) au domaine public. Les fonds concernés sont considérables : 70 000 livres anciens français datant de 1470 à 1700, ainsi que plus de 200 000 enregistrements sonores patrimoniaux. Ces accords, qui interviennent dans le cadre des Investissements d’avenir et mobilisent donc de l’argent public, vont avoir pour effet que ces documents ne seront pas diffusés en ligne, mais uniquement sur place à la BnF, sauf pour une proportion symbolique.

Aller au travail, c'est mortel ! Chaque jour, faute de moyens de transport suffisants, des habitants qui vivent loin de Jakarta risquent leur vie en s'agrippant au toit de trains bondés afin de rejoindre la capitale où ils travaillent. Ansori Bejo, 45 ans, raconte son expérience de "surfeur" sur les toits des trains de la ligne économique qui relie Bogor à Jakarta [une cinquantaine de kilomètres] avec des centaines d’autres passagers : "Entre 6 et 8 heures du matin, c’est l’heure de pointe. Les trains ne passent pas tout le temps, si bien qu’ils sont pleins à craquer. On n'a pas d’autre choix que de grimper sur le toit pour ne pas être en retard au travail." Surfer sur les toits des trains n’est pas de tout repos. Il faut éviter les mouvements brusques et savoir s’allonger rapidement à plat ventre quand le train passe au-dessous d’une ligne à haute tension.

Yonhap, agence de presse coréenne Nouvelle édition, entièrement mise en jour en janvier 2014 et augmentée de près de 150 pages ! Vivre la Corée est un guide pratique qui veut donner toutes les informations nécessaires à ceux qui habitent ou souhaitent habiter dans le pays. Il a été écrit par une équipe de journalistes qui résident en Corée depuis plusieurs années. Ils ont voulu faire partager leur expérience du quotidien. Louer un appartement. Payer son téléphone.

CQFD, dix ans, toutes ses dents mais plus un rond ! « Il reste 217 dollars dans les caisses de l’État zimbabwéen », annonçait récemment le site d’informations d’un journal de banquier. Voilà qui nous situe à peu près sur l’échelle globalisée de la fortune : CQFD est aussi riche, à quelques dizaines de dollars près, que le trésor public du Zimbabwe. Les sous qui nous restent ne suffiront même pas à payer l’impression du prochain numéro. Si nous vivions dans un monde raisonnable, les Zimbabwéens se la couleraient douce, les banquiers feraient la manche au feu rouge et CQFD triompherait. Mais nous vivons dans un monde déraisonnable où les flibustiers de la presse libre crèvent la gueule ouverte. CQFD, qui ouvre la sienne depuis dix ans, risque bien cette fois de devoir la fermer, et pour de bon.

Liens Sites ou pages que les politiciens devraient connaître avant de se présenter aux élections! Politiques: encore un petit effort! Certaines formations politiques (peut-être par opportunisme?) commencent à parler de la souveraineté monétaire, c'est bien mais cela ne suffit pas. Forum du 30.07.2012 L'économiste américain Peter Schiff prédit une crise d'ampleur inégalée aux Etats-Unis. [BARTEK WRZESNIOWSK - AFP] "Un krach va se produire aux Etats-Unis. En 2013, 2014 ou plus tard... Cet effondrement fera passer celui de 2008 pour une balade dans un parc".

Photo non contractuelle mars 28th, 2013 Posted in Images, indices Un intéressant cas de propagande par l’image avec l’illustration d’une tribune publiée par Slate, sur laquelle je suis tombé à la faveur d’une discussion sur mon nouveau blog, Castagne. La problématique de l’article, signée par deux juristes, est de chercher les moyens légaux qui auraient permis le licenciement « pour faute grave » de la directrice adjointe de la crèche qui, revenue d’un congé parental de plusieurs années, avait refusé de se séparer de son hijab, son voile islamique. Oublions le débat sur le bien-fondé de l’affaire, sur le sens du voile (aliénation, sexisme, liberté,… ?), déjà discuté ailleurs. Je trouve surtout intéressant de me pencher sur la question de l’illustration.

Même réformée, la retraite des députés reste très avantageuse Faites ce que je vote, pas ce que je fais. Ou comment les députés, contraints de réformer leur régime (très) spécial de retraites, ont accepté hier de l’aménager, mais sans renoncer totalement à leurs avantages. Une réforme approuvée par l’ensemble des partis représentés au bureau de l’Assemblée, à l’exception du Vert François de Rugy. Mesure phare qui existait jusqu’ici pour les représentants du peuple: le système de double cotisation lors des trois premiers mandats, puis d’un et demi sur le suivant. Technologies et coopération Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes).

Délibération en cours sur le pourvoi en cassation de Timochenko édité par: Anthony Fino 21/08/12 - 16h09 Source: belga.be © belga. La Cour de cassation ukrainienne a commencé mardi à délibérer sur le pourvoi en cassation de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko contre sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir, une procédure qui peut prendre plusieurs semaines, a annoncé un des avocats de la prévenue. © reuters. Les trois juges chargés de l'affaire Timochenko ont entendu le dernier représentant de l'accusation, qui a plaidé en faveur du maintien des jugements précédents, avant de partir délibérer. "La date de l'annonce de la décision sera communiquée ultérieurement", a déclaré le juge Stanislav Michtchenko.

Google et la presse négocient toujours leur arrangement financier Les discussions entre Google et les éditeurs de presse se poursuivent toujours ce vendredi matin, alors que François Hollande avait annoncé son intention de faire adopter une Lex Google par le parlement dès le mois de janvier 2013, créant un droit supérieur aux droits d'auteur sur les contenus de la presse, si aucun accord n'était trouvé d'ici la fin de l'année. Depuis, les négociations se poursuivent. La médiation a d'abord été prolongée une première fois d'un mois fin décembre, afin d'encourager l'entreprise américaine et les médias français à s'entendre, ce qui éviterait ainsi au gouvernement de présenter un projet de loi qui aboutirait à un nouveau droit voisin pour la presse, afin de la rémunérer sur la base des contenus indexés par le moteur de recherche. L'AFP précise aujourd'hui que le mois supplémentaire accordé aux négociations n'a pas suffi. Les discussions se poursuivent encore ce vendredi, signe qu'un nouveau a été accordé.

Guimarães, la culture comme sortie de crise Ancien haut lieu de l’industrie textile, Guimarães mise sur le statut de capitale européenne de la culture 2012 pour sortir du marasme dans lequel l’a plongée le démantèlement des manufactures, il y a plus de 20 ans, raconte El País. Iran-Israël : la guerre a-t-elle déjà commencé ? - tsr.ch - émissions - geopolitis Si elle n’est pas ouverte, c’est bien une forme de guerre que se livrent la République islamique d’Iran et l’Etat d’Israël. Une guerre qui se pratique dans l’ombre ou presque… Accusé de soutenir le Hamas et le Hezbollah, ennemis d’Israël, l’Iran développe un programme nucléaire dont on suspecte que sa vocation civile dissimule des objectifs militaires. La menace est trop inquiétante pour Israël qui, aux dires de certains, chercherait à enrayer le programme nucléaire iranien par le biais d’assassinats ciblés de scientifiques iraniens et d’attaques cybernétiques. Une guerre qui prend aussi la forme de démonstrations de force et pourrait se transformer en guerre ouverte. L’Iran et Israël sont-ils déjà en état de guerre ?

Related: