background preloader

Interview Pierre Carles 2013 : Les médias alternatifs et internet

Interview Pierre Carles 2013 : Les médias alternatifs et internet
Related:  Magazines altermondialistes et numérique

Publication ouverte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On appelle publication ouverte un processus de création de contenu, qui est transparent pour les lecteurs[Quoi ?]. Ces derniers peuvent écrire une contribution ou un article et le voir publié immédiatement dans la liste des articles mis à disposition du public. Ces articles sont filtrés le moins possible pour permettre aux lecteurs d'y trouver les informations qu'ils veulent. Les lecteurs peuvent voir comment les décisions éditoriales sont prises par d'autres. En fait le terme lui-même de "décision éditoriale" peut-être contesté dans la mesure où ce processus peut être revendiqué comme étant un simple classement. le processus soit transparent, (par exemple que même la décision de classer un article "à l'écart" puisse être contestée et que l'on puisse revenir dessus),tout le monde soit invité à participer au processus. Publication ouverte et publication libre[modifier | modifier le code] Portail d’Internet

Compléments à trier Où va France Inter ? J’étais au camping GCU,campig universitaire, de Cabasson très près de Brégançon pour le pont de l’Ascension en même temps que la famille Sarkozy savez vous que les 4x4 de la gendarmerie ont circulé jour et nuit toutes les 15 mn pendant 4 jours pour surveiller une petite route qui s’appelle la route du bout du monde ! dites moi combien çà coûte tout ce remue ménage ? c’est vrai qu’à eux celà ne coûte rien, mais à nous,pas mal quand même. CQFD Pas vu pas pris (1995) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pas vu pas pris est un film documentaire français (1998), premier volet de la trilogie de Pierre Carles consacrée aux médias et plus particulièrement au fonctionnement interne de Canal+ et des grands médias nationaux. Le documentaire montre les relations étroites qu'entretiennent les vedettes du journalisme et les hommes politiques, et dénonce la « fausse impertinence de certains journalistes ». Pas vu pas pris a été diffusé sur la chaîne belge francophone RTBF les 14 et 17 décembre 2000. Histoire du film[modifier | modifier le code] C'est en décembre 1994 que la vidéo tombe dans les mains de Pierre Carles. Pas vu pas pris retrace, entre autres, l'histoire de ce reportage et de ses premières diffusions (dans des festivals et à la télévision belge). Polémique[modifier | modifier le code] Fiche technique[modifier | modifier le code] Distribution[modifier | modifier le code] Diffusion[modifier | modifier le code] Trilogie[modifier | modifier le code]

"Vive la crise" : une pédagogie de la soumission le 14 janvier 2011 - 17h51, par Alain02 Re-Bonjour (ici Alain02 qui vient tout juste de décrier sur cette même page ces « goulus de fric » aveuglés par l’appât du gain). J’ai oublié de dire, moi aussi, VIVE la CRISE ! Celle-ci devrait naturellement calmer la (sur)consommation et peut-être même limiter La tyrannie du marketing ... le 14 janvier 2011 - 14h22, par Alain02 Le « Système Madoff » (l’une des causes occasionnelles de la crise) a consisté à sur-rémunérer des placements par la collecte permanente de fonds nouveaux, et en prélevant au passage une commission. le 17 novembre 2009 - 08h46 En l’occurrence, il s’agit de lutter contre l’idée donnée par les concessionnaires qu’un véhicule était garantie uniquement si il était réparée en concession. Cela fait des années que les concessionnaires jouent sur les mots. le 9 avril 2009 - 23h48, par passer A l’action je le pense vraiment : VIVE LA CRISE Vive la décroissance et vive la crise !!!

Liste de médias de l'altermondialisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article sur les médias de l'altermondialisme recense les médias alternatifs altermondialistes ou principalement consacrés à l'altermondialisme et contient également des références de documents, dossiers, textes, vidéos, audios utiles pour l'analyse du mouvement altermondialiste ou de l'altermondialisation. Elle complète la bibliographie de l'altermondialisation qui elle ne reprend que les livres publiés. Rôle des médias[modifier | modifier le code] Le rôle des médias est très important dans l'histoire du mouvement altermondialiste : en France, c'est en décembre 1997 Le Monde diplomatique dans lequel son directeur, Ignacio Ramonet, publie un éditorial intitulé Désarmer les marchés[1], qui suscite des milliers de réponses de lecteurs qui permettront la création de l'organisation Attac. Médias de l'altermondialisme[modifier | modifier le code] Presse écrite altermondialiste[modifier | modifier le code] Radio[modifier | modifier le code]

La sociologie est un sport de combat (2001) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sociologie est un sport de combat est un film documentaire français sorti en 2001. C'est le deuxième volet de la trilogie sur les médias de Pierre Carles. Synopsis[modifier | modifier le code] La sociologie est un sport de combat montre comment Pierre Bourdieu travaille, « la pensée en action » et de quoi est fait le quotidien d'un sociologue. Fiche technique[modifier | modifier le code] Réalisateur : Pierre CarlesProductrice : Véronique Frégosi et Annie GonzalezSociété de production : C-P Productions et VF FilmsSociété de distribution : Cara M.Monteur : Virginie Charifi, Youssef Charifi, Claire Painchault et Bernard SasiaType : DocumentaireDurée : 2 h 26Date de sortie : France Distribution[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Les chroniqueurs Si je suis votre raisonnement quand Philippe MEYER et Jean-Marc SYLVESTRE doivent-ils être fusillés comme l’a été Philippe HENRIOT ? Pour moi les mots ont un sens et comparer les gens à des fachos et des nazis quand ils ne sont pas tout à fait d’accord avec vous, c’est la maladie chronique de certains intellectuels et militants de l’extrême-gauche. le 14 avril 2009 - 03h06, par Efflam Alors la suite ? le 13 avril 2009 - 19h49, par moi-même A propos du chroniqueur et de son laïus sur le lsd, on ne peut pas lui donner tout à fait tort (votre exemple n’était donc pas très bien choisi). le 13 avril 2009 - 15h19, par Nadine, Bruxelles Venise, OK, j’écoute et suis toute prête à me laisser surprendre. le 13 avril 2009 - 11h28, par Nadine, Bruxelles Oui, on aime les chroniqueurs modestes et géniaux ! Je vous recommande la chronique du 22 mars 2008... et tellement d’autres !

Altermondialisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Slogans altermondialistes lors de la manifestation au Havre contre le sommet du G8 2011 à Deauville. Les mouvements altermondialistes regroupent divers acteurs qui, opposés à ce qu'ils appellent le « mondialisme néolibéral », jugé injuste et dangereux, revendiquent la mise en place d'une autre mondialisation. Hétérogène[1], le mouvement oscille entre un réformisme (par exemple à travers la revendication d'une Taxe Tobin[2] proposée par Attac) et un radicalisme[3], mais se rassemble autour du slogan « Un autre monde est possible » ou plus récemment, « D'autres mondes sont possibles »[4]. Néanmoins, on distingue des prises de position et des revendications communes à de nombreuses organisations concernant : Historique et structure[modifier | modifier le code] L'altermondialisme se composant d'acteurs et d'organisations de différentes formes, son origine ne se rattache pas à une période bien définie. Composition[modifier | modifier le code]

Fin de concession (2009) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fin de concession est un film documentaire français réalisé par Pierre Carles. Fin de concession complète une trilogie sur les médias initiée en 1998 avec Pas vu pas pris et poursuivie en 2002 avec Enfin pris ?. Présenté en avant-première le lors du Festival de La Rochelle, puis le 16 octobre au festival « Échos d'ici et d'ailleurs » à Labastide-Rouairoux, le film est sorti en salles le 27 octobre. Synopsis[modifier | modifier le code] Fiche technique[modifier | modifier le code] Réalisation : Pierre CarlesProduction : Annie Madeleine Gonzalez, coproduit avec Elisabeth BeldameSociété de production : C.P. Distribution[modifier | modifier le code] Lieux de tournage[modifier | modifier le code] Le film est essentiellement tourné à Paris. Réception critique[modifier | modifier le code] Box-office[modifier | modifier le code] Autour du film[modifier | modifier le code] Polémiques[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

"Les nouveaux chiens de garde" - Le Film Dieu merci, nous ne sommes plus au temps de l’ORTF où le Ministre de l’Information venait à la télé présenter "sa" nouvelle formule du journal. Sorti en 1997, "Les nouveaux chiens de garde" s’est vendu à 250 000 exemplaires sans que son auteur (Serge Halimi) ait concédé le moindre passage en télé. En 1932, les chiens de garde que Paul Nizan prenait pour cible étaient les philosophes au service du pouvoir. Ceux de Serge Halimi sont les éminents journalistes et les médiacrates au service des puissances d’argent. Avec Jean Gadrey (économiste) Michel Naudy (journaliste au placard) Gilles Balbastre (réalisateur) et Serge Halimi." Programmation musicale : Keuspar : "Les media" Redbong : "Opération tempête cathodique"

Média alternatif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Difficiles à cerner précisément, une définition[1] présente qu'ils véhiculent des idées et informations habituellement peu diffusées dans les grands médias commerciaux. Aujourd'hui, les médias alternatifs peuvent revêtir des formats « traditionnels » (journaux, radio, magazine…) ou qui le sont moins : journalisme en ligne, magazines en ligne (webzine) et autres supports virtuels, multimédia dans Internet. Historiquement, les média alternatifs ont accompagné l'évolution des techniques de communication : presse alternative, radios alternatives, associatives (dès les années 1970), télévisions alternatives, Internet alternatif. Internet a également donné un second souffle aux radios libres associatives, grâce à la la technique de streaming (voir également webradio). Historique[modifier | modifier le code] Essai de synthèse théorique[modifier | modifier le code] Communication et médias alternatifs: entre polémiques et paradoxes. Usage de la technique.

Enfin pris ? (2001) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enfin pris ? est un documentaire français (2002), troisième volet d'une trilogie de Pierre Carles commencée avec Pas vu pas pris puis La sociologie est un sport de combat. Pierre Carles cherche à illustrer ce que dit Pierre Bourdieu dans son livre Sur la télévision, c'est-à-dire que la télévision ne peut pas critiquer la télévision car les conditions de production des émissions favorisent les habitués de la télévision, de façon pas nécessairement consciente, en dépit d'une volonté de neutralité affichée. Il prend pour exemple le passage de Pierre Bourdieu à l'émission Arrêt sur images et la polémique qui s'ensuivit entre le sociologue et l'animateur Daniel Schneidermann. L'aspect pamphlétaire de ce film a été critiqué, les règlements de comptes personnels étant au cœur des dénigrements à l'encontre de ce film. Fiche technique[modifier | modifier le code] Casting[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Related: