background preloader

Une collection de vieilles cartes postales de la première guerre mondiale

Une collection de vieilles cartes postales de la première guerre mondiale
Une collection de vieilles cartes postales françaises datant de la première guerre mondiale, destinées aux soldats et combattants sur le front. Des cartes postales retrouvées par Pilllpat. Magnifique. via / via

Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale - Etude comparée des représentations de l’ennemi en France et en Allemagne. Par Pierre BROULAND, Maître de conférence, Faculté des relations internationales, Université d’Economie de Prague. Voir l'ouvrage de Pierre Brouland et Guillaume Doizy, La Grande Guerre des cartes postales, Hugo images, 300 p., 19,95 euros. 300 illustrations + 10 cartes détachables. Site dédié aux cartes postales de la Grande Guerre : Apparue en 1869 en Autriche, la carte postale connut un essor rapide. Au début du XXe siècle, elle était devenue à la fois un moyen de communication de masse et un objet de collection. Le déclenchement de la guerre, loin de ralentir la production, provoqua au contraire une demande accrue. Souvent le marchand en plein vent de cartes de géographie se double d'un vendeur de cartes postales, dessins et photographies. Les hommes politiques sont rares. «Vos bombes ont porté ?

Cartes postales - 14-18 - Destructions Lundi 12 octobre 2009 1 12 /10 /Oct /2009 16:22 Une série de cartes postales illustrant les villes et villages détruits par les ravages de la guerre ou par la barbarie des hommes... Albert (Somme) ruines autour de l'église. Tag : 14-18 , Albert, ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Arras. Bataille de £Verdun, village de Bras (à Bras raccourçi) Tag : 14-18 , Bras, Verdun ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Buzancy dans l'Àisne, le 4 août 1918 Tag : 14-18 , Buzancy ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Les tours du Mont Saint-Eloi Tag : 14-18 , Arras Saint-eloi, bombardement, ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Neuville-Saint-Vaast (Pas de Calai) maison en ruine face à l'abreuvoir Tag : 14-18 , Saint Vaast, ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Bataille de la Marne, Revigny. l'église. Soissy au bois village incendié par les allemends (les barbares). Albert (Somme) ruines autour de l'église. Partager l'article ! inShare

Cartes postales de marraines de guerre Claudia et Léonie Laroche ont été marraines de guerre pendant la première guerre mondiale. Elles correspondaient avec deux soldats au front et ont contribué à maintenir leur moral. Au gré des échanges épistolaires, sur plus de trois ans, les soldats ont nourri pour leurs marraines de tendres sentiments qui contrastait avec ce qu'ils vivaient au front. Nous n'avons que les cartes des soldats dont nous ne connaissons que les prénoms et nous ignorons si les protagonistes de ces échanges de courriers se sont rencontrés après la guerre. Les cartes présentées ici sont toutes des cartes galantes et romantiques qui masquent la vérité de ce que les soldats ont vécu au front. Les marraines de guerre de François Moulin (L'Est républicain du 2 novembre 2008). La mission des correspondantes était de soutenir le moral des combattants. Petites annonces :des journaux prendront le relais, publiant des milliers de petites annonces : un « marché » juteux pour les quotidiens.

La représentation du poilu dans les cartes postales Aller au contenu principal Trésors d'archives > Carte Postale > La représentation du poilu dans les cartes postales BibliothèquesArchives La représentation du poilu dans les cartes postales Cette sélection de cartes postales provient du fonds de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC). Elle porte sur la représentation du poilu dans la carte postale 1914-1918. Verdun : Halte-là. © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine Pour faire un poilu. Langage du poilu. La lettre du poilu. Entre deux victoires. Baromètre des tranchées Carte illustrée. Fêtes des tranchées. Inquiétude. La cagna "Au bon samaritain" (voir l'article de Pierre Loti dans L'Illustration). La guerre 1914-15. Guerre 1914-1915. La journée du poilu. Pêche miraculeuse. Guerre 1914-1915. Système D mis en pratique par nos poilus ? La Toilette avant la bataille. Le barbier du front. En campagne : le tailleur. Les bons moments : la fabrication des bagues au front. informations Mots-clés

L'aviation à Verdun - Vidéo Ina Les cartes postales « de guerre », reflet des imaginaires collectifs ? Certains objets ont peu intéressé les historiens. C’est le cas des cartes postales, pourtant omniprésentes pendant la Première Guerre mondiale : 80 000 modèles différents, 4 à 5 milliards de cartes produites et diffusées en France pendant toute la durée du conflit, plusieurs dizaines de milliards supplémentaires si l’on prend en compte l’ensemble des pays belligérants. C’est dire la popularité de ce médium, dont l’utilisation est favorisée par les autorités militaires dès les premiers jours de la Guerre. La mobilisation générale (2 août en France) implique en effet un arrachement brutal de centaines de milliers de jeunes hommes à leur milieu social, familial et professionnel. On pense alors nécessaire d’offrir la possibilité aux soldats mobilisés de communiquer avec l’arrière. A ces cartes « officielles » et étatiques s’ajoute la production privée. Evolution de l’iconographie Fin 1915, les représentations de l’ennemi et les scènes de combats (totalement fantasmées) se raréfient.

Guerre et conflit | Marraines et filleuls La guerre de 14-18 vit apparaître une nouvelle figure : celle de la marraine de guerre, représentée sur les cartes postales d'époque comme une jeune femme au doux regard. Elle avait pour mission d'apporter son soutien par courrier aux soldats sans famille ou blessés ou de confectionner pour eux des colis et des vêtements. Une sorte d'infirmière de l'âme, doublée d'une bonne couturière. C'est au début de l'année 1915 que fut créée « La famille du soldat », une première œuvre destinée à venir en aide aux combattants. Cette association, fondée entre autres par Mesdemoiselles de Lens et de Vismes, fut parrainée par des personnalités de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie catholique et conservatrice. Sous la bannière de l'Union sacrée, du nationalisme et de la religion, cette première œuvre encouragea les marraines à entretenir des correspondances avec les hommes du front afin de remuscler le moral de la troupe. Mal vues par l'armée Petites annonces « Femme libre » François MOULIN

Cartes postales 14 18 Samedi 23 octobre 2010 6 23 /10 /Oct /2010 19:52 La Grande Guerre reste incontestablement l'âge d'or de la carte postale. En effet, pendant plus de quatre années, ce sont des millions de cartes qui seront échangées entre les combattants et leurs proches de l'arrière. Couvrant presque tous les aspects de la guerre, ces représentations sont le miroir d'une époque où l'illustration photographique était pratiquement absente dans la presse. Chacune de ces cartes postales nous fait vivre la guerre dans sa dimension humaine, avec ses souffrances, ses joies, ses angoisses et ses espérances. Curieux depuis ma tendre enfance de ce conflit qui a bouleversé le monde et jeté les bases d'une nouvelle ère, j'ai souhaité créer un blog dédié à ces images imprimées. J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à les contempler et à les analyser. Stéphane Par OverBlog - Publié dans : Cartes postales 14 18 3 Vendredi 22 octobre 2010 5 22 /10 /Oct /2010 22:13 Jeudi 21 octobre 2010 4 21 /10 /Oct /2010 22:40

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18 Contexte historique Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meurtriers n’a pas épargné les populations civiles. En Belgique, qu’ils ont envahie malgré sa neutralité, les Allemands ne s’attendaient à aucune résistance, mais les Belges ralentissent la progression de l’ennemi, qui exerce des représailles sur la population : 200 civils sont tués dans l’incendie de Louvain, 400 otages sont exécutés à Tamines, 200 à Andenne, 670 à Dinant, hommes, femmes et enfants confondus. Pendant quatre ans, l’ennemi occupe totalement ou partiellement une dizaine de départements français du Nord et de l’Est, et y prélève l’essentiel des ressources et de la main-d’œuvre dont il a besoin. Analyse des images Les deux photographies sont extraites de ce fonds Anne Morgan et ont été prises dans des villages proches de Soissons. Interprétation

Quelle était la vie quotidienne en France en 1914 ? Il y a un siècle, la France avait un visage tout autre. Un habitant sur deux travaille dans les champs (3% aujourd'hui), mais cela ne garantit pas l'opulence. Avant la guerre déjà, l'exode rural a commencé, les jeunes hommes partent tenter leur chance dans les grandes villes, dans les usines, tandis que les femmes travaillent, déjà, souvent dans la maison des plus riches, à leur service. L'essor industriel est en marche. Ici, Slate s'est amusé à faire une revue de presse des voeux du nouvel an en 1914. Dans le reportage qui suit, dautres repères et souvenirs de 1914 avant la guerre... Et si vous voulez continuer cette exploration temporelle, allez par ici pour découvrir des photos de Paris du tout début XXème sicle en couleurs... © Tuxboard

Related: