background preloader

La représentation du poilu dans les cartes postales

La représentation du poilu dans les cartes postales
Aller au contenu principal Trésors d'archives > Carte Postale > La représentation du poilu dans les cartes postales BibliothèquesArchives La représentation du poilu dans les cartes postales Cette sélection de cartes postales provient du fonds de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC). Elle porte sur la représentation du poilu dans la carte postale 1914-1918. Verdun : Halte-là. © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine Pour faire un poilu. Langage du poilu. La lettre du poilu. Entre deux victoires. Baromètre des tranchées Carte illustrée. Fêtes des tranchées. Inquiétude. La cagna "Au bon samaritain" (voir l'article de Pierre Loti dans L'Illustration). La guerre 1914-15. Guerre 1914-1915. La journée du poilu. Pêche miraculeuse. Guerre 1914-1915. Système D mis en pratique par nos poilus ? La Toilette avant la bataille. Le barbier du front. En campagne : le tailleur. Les bons moments : la fabrication des bagues au front. informations Mots-clés

http://centenaire.org/fr/tresors-darchives/carte-postale/la-representation-du-poilu-dans-les-cartes-postales

Cartes postales - 14-18 - Destructions Lundi 12 octobre 2009 1 12 /10 /Oct /2009 16:22 Une série de cartes postales illustrant les villes et villages détruits par les ravages de la guerre ou par la barbarie des hommes... Albert (Somme) ruines autour de l'église. Tag : 14-18 , Albert, ruine, première guerre mondiale, 1914 1918 Arras. Une collection de vieilles cartes postales de la première guerre mondiale Une collection de vieilles cartes postales françaises datant de la première guerre mondiale, destinées aux soldats et combattants sur le front. Des cartes postales retrouvées par Pilllpat. Magnifique. Cartes postales de marraines de guerre Claudia et Léonie Laroche ont été marraines de guerre pendant la première guerre mondiale. Elles correspondaient avec deux soldats au front et ont contribué à maintenir leur moral. Au gré des échanges épistolaires, sur plus de trois ans, les soldats ont nourri pour leurs marraines de tendres sentiments qui contrastait avec ce qu'ils vivaient au front. Nous n'avons que les cartes des soldats dont nous ne connaissons que les prénoms et nous ignorons si les protagonistes de ces échanges de courriers se sont rencontrés après la guerre. Les cartes présentées ici sont toutes des cartes galantes et romantiques qui masquent la vérité de ce que les soldats ont vécu au front. Les marraines de guerre de François Moulin (L'Est républicain du 2 novembre 2008).

Cartes postales 14 18 Samedi 23 octobre 2010 6 23 /10 /Oct /2010 19:52 La Grande Guerre reste incontestablement l'âge d'or de la carte postale. En effet, pendant plus de quatre années, ce sont des millions de cartes qui seront échangées entre les combattants et leurs proches de l'arrière. Couvrant presque tous les aspects de la guerre, ces représentations sont le miroir d'une époque où l'illustration photographique était pratiquement absente dans la presse. Chacune de ces cartes postales nous fait vivre la guerre dans sa dimension humaine, avec ses souffrances, ses joies, ses angoisses et ses espérances. Cartes satiriques à travers l’histoire Ces cartes qui oscillent entre la satire et la caricature permettaient de montrer de manière humoristique les relations souvent ambiguës entre les pays. Elles étaient particulièrement utilisées en temps de guerre car elles permettent de visualiser les forces en présence facilement.

Les cartes postales « de guerre », reflet des imaginaires collectifs ? Certains objets ont peu intéressé les historiens. C’est le cas des cartes postales, pourtant omniprésentes pendant la Première Guerre mondiale : 80 000 modèles différents, 4 à 5 milliards de cartes produites et diffusées en France pendant toute la durée du conflit, plusieurs dizaines de milliards supplémentaires si l’on prend en compte l’ensemble des pays belligérants. C’est dire la popularité de ce médium, dont l’utilisation est favorisée par les autorités militaires dès les premiers jours de la Guerre. La Chanson de Craonne - Collège de Saint Saulge Chanson d’auteur anonyme, la Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Elle est chantée sur l’air de Bonsoir m’amour de Charles Sablon. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (Jean-Pierre Jeunet, 2004).

Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale Les cartes postales satiriques pendant la Première guerre mondiale - Etude comparée des représentations de l’ennemi en France et en Allemagne. Par Pierre BROULAND, Maître de conférence, Faculté des relations internationales, Université d’Economie de Prague. Voir l'ouvrage de Pierre Brouland et Guillaume Doizy, La Grande Guerre des cartes postales, Hugo images, 300 p., 19,95 euros. 300 illustrations + 10 cartes détachables. Affiches de guerre La collection de gravures de la division des livres rares et collections spécialisées comporte quelque 250 affiches canadiennes des deux guerres mondiales. Ces affiches sont accessibles aux chercheurs dans la salle de lecture Lande de la division. Une aide écrite à la recherche est disponible auprès du responsable de la salle de lecture. Ce site Web contient des descriptions sommaires et des images de chaque affiche.

Photographier la Grande Guerre Au moment où éclate la Première Guerre mondiale, la photographie est encore considérée comme le meilleur moyen de s'approcher de la réalité. On parle d'objectivité irréfutable et, à ce titre, on estime que l'image instantanée est parfaitement adaptée pour rendre compte du nouveau conflit moderne. Ainsi, pendant toute sa durée, un nombre incalculable de clichés sont pris, à l'aide d'appareils de formats divers, par des photographes professionnels ou de simples amateurs, en l'occurrence des soldats partis avec leur propre matériel. Toutefois, parmi les différents sujets traités, les photographies représentant des scènes de bataille sont extrêmement rares et souvent incomplètes ou imparfaites. La charge d’une section de Zouaves sur le plateau de Touvent.

Related: