background preloader

Expérience de Asch , le conformisme

Expérience de Asch , le conformisme

http://www.youtube.com/watch?v=7AyM2PH3_Qk

Related:  Chap. 13 - La dynamique de groupe et la cohésion2.1 phenomènes d'influenceseul contre tousThème COHÉSION/CONFLITSPsychologie Sociale

Le leadership Introduction Dans une interview, en 2008, Henry Mintzberg affirmait : « Je pense que cela a été une grande erreur de séparer le leadership du management. La conséquence en est que l’on a maintenant des leaders qui ne sont pas managers. Aussi nous avons besoin de plus de management et de le combiner avec le leadership et de surtout ne pas les séparer… ». De l'influence minoritaire à l'innovation Comment un individu ou une minorité peut-elle exercer une influence sur un groupe ou sur une majorité alors qu'ils ne jouissent pas d'une autorité suffisante et n'ont pas à priori la confiance des autres? Généralement, les individus se conforment pour éviter de se distinguer. Ils rejettent l'idée de se voir associés à un individu ou à une minorité déviante. Dans ce contexte, comment expliquer l'innovation?

Les Mendiants Des inscriptions anciennes sont portées au verso, en latin et en flamand, relatives au sujet (courage aux estropiés !) et à l'art du peintre qui rivalise avec la nature. Le sens réel de la scène avec notamment la présence des queues de renard reste obscur. "Courage, estropiés" Cinq mendiants, culs-de-jatte et autres estropiés, se traînent péniblement sur leurs béquilles, dans la cour ensoleillée d'un hôpital de briques rouges.

Généralités sur la notion d'influence On ne peut parler de l’influence sociale sans traiter de la notion de norme. En effet, malgré la diversité de nos actions et pensées, celles-ci sont en fait incroyablement régulées … La plupart de nos comportements sont très encadrés. Voir le chapitre sur les normes Dans son sens large, on peut définir l’influence sociale comme suit :« L’influence sociale concerne les processus par lesquels les individus et les groupes façonnent, diffusent et modifient leurs modes de pensées et d’actions lors d’interactions sociales réelles ou symboliques. »

Les effets de la comparaison sociale Présentation de: Les effets de la comparaison sociale Informations pratiques sur cette ressource Type : cours / présentation Notion de Groupe : La Dynamique de groupe - Psychoweb Lewin (1947, 1951) est le premier à avoir tenté d'analyser la réalité sociale d'un groupe restreint, en envisageant celui-ci, selon la vision gestaltiste, comme un champ dynamique dans lequel les relations qu'entretiennent entre eux les membres d'un groupe reposent, non sur leurs ressemblances ou leurs différences, mais bien plus sur leur interdépendance. 1. Kurt Lewin, le précurseur Pour lui, le groupe représente un tout, au sein duquel un changement dans l'état de l'un de ses éléments, qu'il s'agisse des membres du groupe, de leur statut, de leur rôle ou des normes établies, change l'état de tous les autres. C'est en appliquant un modèle emprunté aux sciences physiques, plus spécialement à l’électromagnétisme, Que Kurt Lewin définit le groupe comme un champ de forces qui s’exercent à l’intérieur d’une zone de liberté laissée par les institutions sociales.

Le Jeune Mendiant Le Jeune Mendiant est souvent appelé "Le Jeune Pouilleux" car il est en train de se débarrasser de puces. C'est la première représentation connue d'enfants des rues dans l'oeuvre de Murillo. Le peintre a sans doute été inspiré par la misère régnant dans les rues de Séville au Siècle d'or. Influencé par le courant caravagesque, Murillo insiste sur les détails sordides et peint de forts contrastes d'ombre et de lumière. Le gamin possède également une grâce propre à l'artiste sévillan.

L'expérience de Asch : la conformité ou la pression du groupe Lorsque vous êtes certain d'avoir raison, saviez-vous que vous pouvez choisir une autre option suivant ce que pense le groupe dans lequel vous êtes ? C'est ce que démontre la vidéo ci-dessous. Transcription de la vidéo (car ce n'est pas très lisible) Les effets de la catégorisation Présentation de: Les effets de la catégorisation Informations pratiques sur cette ressource Type : cours / présentation Niveau : enseignement supérieur

Grille de BLAKE et MOUTON Le modèle de Blake et Mouton est un outil qui permet de cartographier rapidement et cerner les styles génériques de management. Cette matrice s'articule autour de 2 axes : l'intérêt pour la production (ou les résultats) en abscisses, et l’intérêt pour l'élément humain en ordonnées. La grille est découpée en 9 valeurs pour chaque axe. Le résultat de cette analyse est la mise en valeur de 5 styles prédominants de manager (le premier chiffre donne la valeur pour le degré d'orientation "production", le second pour l'humain) : (1-1) "Laisser faire" : le partisan du management laxiste. Ce profil évite toute situation difficile (conflits, confrontations...). SOCIOMÉTRIE La sociométrie remonte aux travaux de J. L. Moreno, qui publia en 1934 son principal ouvrage Who Shall Survive ?

Comment s'intégrer à un groupe: 12 étapes 2 parties:En apprendre plus sur un groupeÊtre sociable Les êtres humains sont des créatures naturellement sociables et il est tout à fait normal de vouloir s'intégrer au groupe. En effet, d'un point de vue évolutionniste, c'est ce qui nous permet de survivre au fil des années.[1] Si vous venez d'entrer dans une nouvelle école ou êtes constamment laissé de côté, ne soyez pas trop dur avec vous-même : se faire des amis est une tâche difficile pour les gens de tout âge. Le groupe en psychologie sociale Creuset de la formation de l'individu, qu'il soit redouté ou recherché, le groupe reste un élément nécessaire à la socialisation. La victoire de l'équipe de France en coupe du monde, la violence des bandes dans les banlieues... La vie des groupes fait parfois les titres de l'actualité. Selon le tour que prennent ces événements, les représentations que l'on se fait du groupe seront, soit positives et idéalisées, soit au contraire négatives. Avant d'être un objet scientifique, le groupe est en effet un objet de croyances. Le nous idéal est un groupe dont l'action surmonte les impuissances individuelles - « l'union fait la force » - par la mise en commun des énergies, des enthousiasmes, des capacités, et grâce à la solidarité entre les membres.

La non-assistance à personne en danger - Les Amphis de France 5 La non-assistance à personne en danger Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires : - un film bref relatant une expérimentation concernant la non-assistance à personne en danger.- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur la non-assistance à personne en danger.La non-assistance à personne en danger est un comportement très souvent constaté. Mais les témoins d'un accident de la route qui ne s'arrêtent pas, les passants qui font mine de ne pas voir une personne affalée au bord du trottoir sont-ils tous monstrueusement égoïstes ? Comment comprendre leur comportement ? Le nombre des témoins dans ces circonstances (et dans bien d'autres) ne joue-t-il pas un rôle déterminant ?

Related: