background preloader

Phénomènes Atmosphériques

Facebook Twitter

Atmospheric Optics. Les phénomènes naturels-1. Veuillez patienter pendant le chargement des nombreuses images...

les phénomènes naturels-1

Lors des cinquante dernières années, parmi les centaines de milliers de rapports sur les OVNI, les chercheurs qui se sont donnés la peine d'étudier le phénomène reconnaissent entre 5% et 30% de cas dits "résiduels". Mirage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mirage

Il est possible de classer les mirages en 3 catégories : les mirages supérieurs, inférieurs et les Fata Morgana, mirages plus complexes composés de plusieurs images superposées l'une à l'autre. Historique[modifier | modifier le code] « C'est là aussi ce qui fait qu'en mer, les cimes des promontoires paraissent plus élevées, et que les dimensions de tous les objets augmentent quand souffle le vent du sud-est.

C'est encore ce qui se produit pour les objets qui paraissent à travers des brouillards ; par exemple, le soleil et les étoiles, quand ils se lèvent ou qu'ils se couchent, semblent plus grand que quand ils sont au milieu du ciel. » Ce passage fait partie d'un chapitre traitant de la réfraction de la lumière et de l'explication du phénomène d'arc-en-ciel[1]. Phénomènes lumineux transitoires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phénomènes lumineux transitoires

Pour les articles homonymes, voir TLE. Les différentes formes de phénomènes lumineux éphémères Farfadet lors d'un orage, observé par l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) américaine. La couleur provient de la pression du diazote Historique[modifier | modifier le code] L'existence des phénomènes lumineux transitoires, moins couramment appelés phénomènes lumineux éphémères ou éclairs de haute atmosphère, a été envisagée dans les années 1920 par le physicien écossais C. Altocumulus lenticularis. LES OVNIS ET LES NUAGES. Suite au billet paru sur le site Ufoetscience où Sylv1 nous rappelle de ne pas voir des ovnis partout et que les nuages ne sont souvent que des phénomènes naturels, j’aimerais rappeler qu’il y a parfois des cas troublant où les ovnis se servent des nuages pour se camoufler.

LES OVNIS ET LES NUAGES

Voici deux articles intéressants que j’ai trouvés sur le Site Ovnis-Usa : Les ovnis et les nuages – première partie Le 29 Mars 2010 – Site Ovnis-Usa De multiples observations de nuages en forme d’ovnis ont été rapportées au cours des quatre derniers mois. Des photos et vidéos ont été prises à Moscou, en Roumanie et en Indonésie montrant ces nuages mystérieux, et ils partagent tous des caractéristiques similaires.

Le 20 Janvier 2010, un grand nuage en forme de disque a été filmé sur l’Indonésie. Une autre formation nuageuse surplombée par un trou circulaire dans les nuages a été filmée dans le ciel au-dessus de la Roumanie en Octobre 2009. GEIPAN: Un bolide. Un BOLIDE ?

GEIPAN: Un bolide

L'OBSERVATION d'un BOLIDE peut durer quelques secondes. On appelle BOLIDE le phénomène produit par la rentrée dans l’atmosphère d’un « gros » météoroïde ("caillou" de plus de 100g, c'est-à-dire de quelques centimètres à 1m) : ce sera une grosse traînée lumineuse, capable d’illuminer le paysage pendant plusieurs secondes, avec quelquefois un sifflement, voire un bang semblable aux bangs supersoniques.

Les météores - Traces lumineuses et anomalies. L'observation visuelle des météores Les traces lumineuses et les anomalies (I) Certains météores issus d'essaim tel que celui des Léonides, des Orionides ou des Perséides, du fait de leur grande vitesse géocentrique comprise entre 60 et 72 km/s, laissent souvent des traces lumineuses persistantes et traversent le ciel en ligne droite.

Les météores - Traces lumineuses et anomalies

Au plus le météore est brillant au plus longtemps sa trace sera visible. Si la plupart des météores laissent une trace éphémère, de nombreux rapports ou photographies font état de traînées persistantes ou colorées, de trajectoires sinueuses, en spirale, d'explosion en cours de chute ou encore de bruits associés au passage du météore. Bolide, meteorite, meteore, fireball en video et photo : Page Pincipale. Bolide. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bolide

La trainée lumineuse d'un bolide. On appelle bolide ou météore un météoroïde de masse importante, produisant un phénomène lumineux intense lors de sa rentrée atmosphérique, phénomène constitué d'un disque lumineux (correspondant à la combustion du solide) et d'une traînée lumineuse (sillage de gaz ionisé, le plasma), visible jusque dans la stratosphère. Définition[modifier | modifier le code] En fonction de sa dimension, de sa densité et de sa trajectoire, un objet extraterrestre pénètrera plus ou moins profondément l'atmosphère terrestre. La lumière émise par un bolide est produite par deux mécanismes différents : la roche en fusion et l'atmosphère autour qui entre en incandescence.

Un bolide peut être de différentes couleurs, les témoins parlent de lumière allant du bleu au rouge. Rentrée atmosphérique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rentrée atmosphérique

Pour les articles homonymes, voir Rentrée. La rentrée est une étape délicate mais pourtant essentielle de tout voyage spatial. Elle peut être balistique, si le vaisseau n'est pas piloté mais tombe librement dans l'atmosphère (comme dans le cas des capsules américaines Mercury), ou contrôlée si le vaisseau utilise sa portance d'une manière ou d'une autre pour s'orienter pendant la descente (comme dans le cas de la navette spatiale ou, dans une certaine mesure, des capsules Gemini et Apollo). Dans tous les cas, l'objectif est de réduire la vitesse du vaisseau. Lorsqu'il est en orbite basse autour de la Terre, sa vitesse de rentrée est d'environ 7 500 mètres par seconde (environ 27 000 kilomètres par heure), qu'il doit réduire à moins de 100 mètres par seconde (soit 360 kilomètres par heure) pour la navette spatiale ou avant l'ouverture des parachutes pour une capsule spatiale.

Le rôle de la trainée[modifier | modifier le code]

Videos