background preloader

Pew Research Center's Internet and American Life Project

Pew Research Center's Internet and American Life Project

http://www.pewinternet.org/

Related:  StatistiqueStatistiques

Combien d'utilisateurs des réseaux sociaux en France de Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube, Google+, Pinterest, WhatsApp, Viadeo... Découvrez également mon blog Strasbourg et Lifestyle Nombre d'internautes en France en 2017 : 55,9 millions [Mis à jour le 26/04/2017] J'ai décidé de rédiger ce billet de blog car j'ai remarqué qu'il était difficile de connaître le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde, tels que Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube, Pinterest et WhatsApp sur une seule page web ! C'est pourquoi vous trouverez dans cet article, régulièrement mis à jour, les données sur le nombre d'utilisateurs (actifs mensuels) des réseaux sociaux sociaux en France et dans le monde, les sources utilisées pour vérifier ces chiffres et enfin la date de leur dernière mise à jour.

20 choses à savoir sur les navigateurs et Internet IllustrationChristoph Niemann Auteurs/éditeursMin Li Chan, Fritz Holznagel, Michael Krantz Directeur du projetMin Li Chan & The Google Chrome Team ConceptionFiPaul Truong DéveloppementFi Remerciements tout particuliers à au format HTML5 Pew Research Center Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Pew Research Center est un organisme qui se présente comme politiquement neutre, mais le Pew Charitable Trusts finance des projets qui ne sont pas nécessairement neutres[réf. souhaitée]. Projets[modifier | modifier le code] Le Pew Research Center accomplit sa mission à travers sept projets : Pew Research Center for the People & the Press ;Project for Excellence in Journalism ;Stateline.org ;Pew Internet & American Life Project ;Pew Forum on Religion & Public Life ;Pew Hispanic Center ;Pew Global Attitudes Project. Notes et références[modifier | modifier le code]

Les médias sociaux enrichissent le relationnel client Sur les médias sociaux, 90 % des conversations autour des marques proviennent directement des internautes (many to many). Pour les entreprises, pure players du Web ou non, écouter et intervenir (one to one to many) en fonction de ce qu’il s’y passe, génère de la valeur : acquisition, fidélisation, recommandation, etc. En revanche, il convient de participer à la conversation au bon moment, sur le bon canal et auprès du bon interlocuteur. Nouveaux outils statistiques pour Twitter, Pinterest et Instagram Les trois réseaux sociaux Twitter, Instagram et Pinterest ont dévoilé, la même semaine, leurs outils de statistiques aux marques, et parfois même au grand public. Une nouvelle qui ravira les community managers et publicitaires auparavant contraints de comparer les statistiques de leurs pages via différents outils souvent payants. Twitter sort son Analytic Depuis le 27 août, tous les utilisateurs du réseau social mondial ont désormais accès à l’outil statistique.

Nicole Cournoyer, consultante en créativité. Service de consultant et de coaching en créativité Cette section du site Créativité.net vous permettra d'observer le profil d'une personne selon les préférences des deux hémisphères du cerveau. Cette sorte de marketing de soi ou d'autoproclamation, sous un mode créatif inhabituel ou selon les normes professionnelles habituelles, est une façon différente de taquiner la planète. Nous espérons faire naître le désir de percevoir les personnes globalement, de communiquer en respectant les préférences de l'autre et d'interagir dans le respect des différences. Des bulles d'idées pétillantes, des réflexions en pleine effervescence, des jeux créatifs s'ajouteront progressivement à cette section pour remuer vos méninges. Nous espérons ainsi éveiller votre curiosité, vous initier à des techniques inhabituelles de présentation de soi et vous faire découvrir les caractéristiques d'une personne créative. Une intervenante en créativité aux multiples chapeaux

De l’internet des objets au web des objets « La promesse de l’internet des objets est de construire un réseau fluide d’appareils hétérogènes connectés ensemble pour former un dispositif unique et cohérent. Mais en fait, cette promesse est une escroquerie », attaque, bille en tête, Vlad Trifa, ingénieur à l’Institut d’informatique pervasive de l’Institut de technologie de Zurich sur la scène de Lift à Genève. Il existe déjà plus d’une quinzaine de protocoles techniques pour assurer les communications domotiques et machines à machines (M2M), mais ceux-ci demeurent largement inconnues des programmeurs qui ne sont pas spécialisés sur ces sujets. Si l’industrie a construit des normes pour contrôler l’internet des objets, elle est loin d’être parvenue à un accord. « La réalité aujourd’hui est que nous avons plutôt construit des intranets pour un grand nombre de choses qu’un internet des objets, chacun formant un îlot isolé de quelques appareils connectés qui n’ont pratiquement aucun moyen d’interagir les uns avec les autres ».

Les marques ne maîtrisent pas les réseaux sociaux "Gagner et conserver ses clients devient de plus en plus compliqué", déclare Frédérique Bonhomme, directrice de projet au sein de la Digital Factory de TNS Sofres. L’institut d’études dévoile, en exclusivité pour E-marketing.fr, les principaux résultats de l’étude internationale "Digital life" (72 000 consommateurs online interrogés dans 60 pays), qu’elle présentera avec Adobe, le 2 février 2012, à Paris. L’étude révèle que 57 % des habitants des pays développés(1) ne veulent pas s’engager vis-à-vis des marques sur les médias sociaux ; un taux qui est légèrement supérieur en France (59 %). De plus, au plan international, 47 % postent des commentaires en ligne sur les marques, alors qu’ils ne sont que 29 % en France. "Le monde du digital représente des opportunités de croissance importantes pour les marques. "De nombreuses marques ont identifié le fort potentiel d’audience sur les réseaux sociaux.

Les médias sociaux : plus présents dans le processus d'achat des Québécois L'enquête NETendances 2015 a été réalisée par le CEFRIO avec la collaboration de BIP et financée par le Mouvement des caisses Desjardins l'Office québécois de la langue française et le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Faits saillants D’année en année, les possibilités qu’offrent les plateformes sociales se multiplient et ces outils sont utilisés pour répondre à des besoins de plus en plus variés. Ce fascicule NETendances dresse un portrait de l’utilisation des médias sociaux au Québec en 2015 :

Principe de Peter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le principe de Peter, également appelé « syndrome de la promotion Focus », est une loi empirique relative aux organisations hiérarchiques proposée par Laurence J. Peter et Raymond Hull dans l'ouvrage Le Principe de Peter (1970)[1]. Selon ce principe, « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence » avec le corollaire qu'« Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité. » Internet des Objets : Objets “connectés”, objets “communicants”… ou objets “acteurs” (2/2) ? « Société européenne de l'Internet … Suite de l’article : … disponible sur le même site. La question qui m’a été posée par Pierre Métivier , suite à mon précédent article : C’est parce que les humains ont avant tout la capacité d’être “acteurs” qu’ils ont transformé le WEB 1.0 (qui était un ensemble de moyens pour échanger de l’information, souvent structurée) pour l’adapter à des usages qu’ils ont « inventé » en l’utilisant… et qu’ils ont créé le WEB 2.0 (qui n’est qu’une première étape). Ce faisant, ils ont définit de nouvelles finalités, créé des comportements inédits ainsi que des valeurs économiques nouvelles (utiles et parfois rares). Ce que j’appelle des «acteurs», ce sont des «objets complexes disposant d’une certaine autonomie» :

et après ? le marketing atomisé ? La manière de penser et de gérer le marketing a profondément évoluée en quelques années. Les outils, les canaux de diffusion, les modes d'organisation des entreprises, mais également la culture des salariés, ont modifié la façon dont la marque interagit avec ses clients. Le marketing en silos Pendant longtemps, le marketing a été organisé verticalement, par canal de diffusion. On distinguait le "media" du "hors media", les services étaient subdivisés en équipes de spécialistes, véritables experts en leurs domaines. Il faut avouer que canal exigeait une connaissance du métier et une maîtrise des fournisseurs telles qu'il était difficile d'être généraliste ; de surcroît, il n'y avait que rarement besoin d'actions transversales, chaque action, chaque campagne étant gérée de haut en bas, silo par silo. Le marketing en spirale

Infographie : hommes et femmes sur les réseaux sociaux Pinterest, c’est pour les filles, Linkedin pour les garçons… Une idée reçue ? WebProMoteurs vous a dégotté une infographie qui présente les principaux réseaux sociaux et la part de leur audience selon le sexe. De quoi vous aider à cibler le bon réseau social en fonction de votre cible ! Que l’on soit une entreprise ou un particulier à la recherche d’un emploi par exemple, il est aujourd’hui recommandé d’apparaître sur les réseaux sociaux pour développer sa notoriété. Internet des Objets : Objets « connectés », objets « communicants »… ou objets « acteurs » (1/2) ? » Société européenne de l'Internet Conseil : consulter le lien suivant avant la lecture de cet article… “Communiquer” n’est pas “partager” et, aujourd’hui, si certains moyens évolués de communication existent, ceux du “partage” ne sont pas (encore) déployés. Quand un objet “communique” avec un autre objet, de l’information en sortie alimente un autre objet en entrée afin d’initier une nouvelle transformation (mécaniste ou informationnelle). Sur la base de ces relations de cause-à-effet, le processus ainsi observé est dit “fonctionnel”.

Related:  sandralombardWeb ranks & statsSocial BusinessTheories of LearningUseful Online Resources on Social MediaDigital Literacy 2.0PBS Capstone Research