background preloader

Statistix

Statistix
Related:  statistiques %

Flambée de virus sur les mobiles équipés du système Android Le nombre de virus informatiques s'attaquant aux smartphones et autres appareils équipés du système d'exploitation Android de Google a augmenté de manière exponentielle, indique mercredi l'entreprise de télécoms américaine Juniper Networks. Le nombre de nouveaux virus a été multiplié par près de cinq (+472%) depuis le mois de juillet, selon une étude de Juniper. Pour un peu plus de la moitié, ces programmes malveillants sont des logiciels-espions ou «espiogiciels», («spyware» en anglais), conçus pour dérober les informations personnelles des utilisateurs. Le reste est majoritairement constitué de programmes envoyant à l'insu des utilisateurs des messages depuis leurs téléphones portables vers des numéros payants facturés à prix d'or. «La principale raison de cette épidémie de programmes malveillants est la différence d'approche entre Google et Apple quant à la gestion de leurs parcs d'applications», explique Juniper.

La démocratie, objet d'étude mathématique Introduction : La démocratie ? Quelle démocratie ? Le dilemme des Alliérins Suite à une révolution, le département de l’Allier est devenu indépendant ! L’Allier Carte de l’Allier montrant les trois villes et les distances les séparant. Si la Constitution dit bien que c’est par une élection démocratique que doit être désignée la capitale, elle ne précise en revanche pas quelle méthode électorale doit être suivie. Méthode A : Chaque électeur vote pour une ville ; la ville qui reçoit le plus de suffrages gagne. Diantre, que de possibilités ! Suivant la méthode A, N gagne par 40 % des suffrages contre 35 % pour Y et 25 % pour S. Notez qu’ici les méthodes C, D et E donnent la même vainqueuse, mais qu’elles auraient pu aboutir à des vainqueuses contradictoires pour une autre répartition des électeurs entre les trois villes... Or, dès lors qu’il s’agit de rendre rigoureuse l’étude d’un concept, on entre dans le terrain de jeu des mathématiciens... Cadre de cet article Les hypothèses Allan Gibbard

За нормальное распределение Des élections législatives ont eu lieu en Russie le 4 décembre dernier, remportées largement par le parti de Vladimir Putin. Avant hier, samedi 10 décembre, des dizaines de milliers de manifestants se sont réunis dans le centre de Moscou pour dénoncer les résultats. Parmi les banderoles, des symboles mathématiques ! Sur celle-ci, on peut lire « Pour la loi normale ! Et sur celle-ci, « On ne peut pas tromper Gauss ! Parmi les slogans : « Nous croyons Gauss, nous ne croyons pas Churov ! Quelques explications graphiques. Pour chaque élection, on peut tracer une courbe. Voici les quatre courbes (de gauche à droite) pour les élections législatives au Mexique en 2009, au deuxième tour des élections présidentielles polonaises en 2010, aux élections législatives bulgares en 2009 et suédoises en 2010. On retrouve de braves courbes en cloche de Gauss, comme on devait s’y attendre. Voici la courbe correspondant aux élections législatives récentes en Russie. Bien différent.

Les déchiffreurs de l’éducation | Collectif …. Quelle sécurité des données personnelles dans le cadre du plan numérique de l’Education nationale ? « Les Déchiffreurs de l’Education ont depuis leur création exercé leur vigilance sur les conditions de production et d’usages des fichiers statistiques et administratifs. Mais aujourd’hui, un nouveau domaine pose de sérieux domaine : il s’agit ... Lire la suite → Budget 2016 : l’entourloupe des assistants d’éducation ! A en croire Najat Vallaud-Belkacem, l’Éducation nationale va bénéficier en 2017 des 60 000 postes promis par François Hollande lors de sa campagne présidentielle : D’après elle, en effet : « Cette année, ce sont 11 711 nouveaux postes qui ... Lire la suite → Dans le débat sur les 60 000 postes, essayons de prendre le point de vue de l’élève Dans le débat actuel sur la question[1], débat dans lequel la plupart des intervenants ont raison, en ne retenant que les nombres qui arrangent leur démonstration, essayons d’y voir clair, en envisageant les différents points ...

faut-il croire les sondages ? Les sondages sont un élément omniprésent de notre vie démocratique, mais quelle est la place de la statistique dans les sondages politiques ? En quoi notre enseignement peut-il permettre d’éduquer dans ce domaine ? Que se cache-t-il derrière les mots « quotas », « stratifié », « représentatif », « 95% de confiance » ... ? Tâchons d’apporter quelques réponses (et quelques autres questions supplémentaires...). Répondre à la question... par un sondage ! Extrait du Canard enchaîné du 28/03/07 : « Quelle est l’opinion des sondés sur... les sondages ? Réponse : selon l’IFOP, 59 % des personnes interrogées pensent qu’ils influencent le scrutin. D’autre part, 47 % des cobayes pensent que les sondages se trompent. De l’urne de Bernoulli à l’intervalle de confiance de Neyman... Quelques repères historiques · 1713 : publication (posthume) de l’Ars conjectandi de Jacques BERNOULLI, dans lequel est démontrée la « loi des grands nombres », à propos de la fameuse « urne de Bernoulli ». · 1912 : Ronald A. 1.

application fluctuation 2nde 1 – Étude de la fluctuation d’échantillonnage Un minimum de « théorie » pour avoir le recul nécessaire Pourquoi la formule [p – 1/Ön , p + 1/Ön] ? Lorsqu’une urne contient une proportion p de boules rouges et que l’on prélève n boules avec remise dans cette urne, la variable aléatoire correspondant au nombre de boules rouges obtenues (nombre de « succès ») sur cet échantillon de taille n suit la loi binomiale de paramètres n et p. On montre que l’espérance de cette loi binomiale vaut np et l’écart type Ö(n p (1 – p)). Si l’on s’intéresse non pas à l’effectif des boules rouges dans l’échantillon, mais à leur fréquence, il faut diviser par n les résultats précédents. Pour obtenir l’intervalle de fluctuation des fréquences, centré sur p, dans 95 % des cas, on utilise la loi normale (car il est plus simple de calculer avec la loi normale qu’avec la loi binomiale). [ p – 1,96 , p + 1,96 On peut donner une version simplifiée de cet intervalle (celle du programme de seconde), en le majorant. a. b.

Related: