background preloader

VendrediLecture - Partages et rencontres autour de la lecture

VendrediLecture - Partages et rencontres autour de la lecture
Related:  Reading #7

Cours de philosophie - Programme de terminale Retour des chiites sur la scène yéménite, par Laurent Bonnefoy (Le Monde diplomatique, novembre 2014) En 2007, alors que démarrait un quatrième cycle de la meurtrière guerre du Saada (1) opposant le président Ali Abdallah Saleh à certains membres de la minorité zaydite chiite (2), bien peu auraient parié que le chef des rebelles, M. Abdoulmalik Al-Houthi, deviendrait un jour l’homme fort du champ politique yéménite. Il n’était alors que le nouveau chef des houthistes, un mouvement armé portant son nom et actif dans la région septentrionale de Saada. La revendication par les houthistes de leur identité zaydite apparaissait comme marginale dans un pays qui ne se structurait plus prioritairement autour du face-à-face entre zaydisme chiite (environ un tiers de la population) et chaféisme sunnite, majoritaire. Les houthistes se sont inscrits dès 2004, et de façon de plus en plus manifeste, dans un univers symbolique explicitement chiite. Reconfiguration du camp tribal Forts de la leçon acquise avec l’éviction de M. L’offensive houthiste sur Sanaa avait pour cible principale M. M.

"Alma", récit interactif d'une dérive meurtrière Alma est une enfant des rues née dans un Guatemala dévasté par la pègre et la corruption. Pour essayer de survivre dans les quartiers défavorisés, une seule issue : s'enrôler dans les gangs et tenter de se faire une place parmi les caïds. Un pari risqué et dangereux, surtout si l'on est une fille. Pendant cinq ans, jusqu'à ses 26 ans, Alma aura tout subi, mais aussi tout osé, souvent le pire, rarement le meilleur : extorsions, tabassages, intimidations et assassinats étaient son quotidien, ponctué de séjours en prison. Aujourd'hui, Alma, rescapée, témoigne face à la caméra, avec justesse et dureté, sachant qu'elle joue une nouvelle fois sa vie avec ses mots. Autour de cette héroïne hors du commun, Arte a conçu Alma, une enfant de la violence, un projet bimédia très réussi. Ce projet n'aurait jamais vu le jour sans la ténacité du réalisateur Miquel Dewever-Plana, sans sa connaissance du terrain et ses photographies saisissantes d'un monde en bascule permanente.

Les Etats du Moyen-Orient seront-ils bientôt rayés de la carte ? Pour l’historien Pierre-Jean Luizard, l’Etat islamique progresse parce que les populations ne veulent plus subir l’ordre postcolonial. Des monstres, des nazis… En France, on ne manque pas de qualificatifs pour les islamistes de Daech, qui semblent de leur côté tout mettre en œuvre pour révulser les opinions publiques occidentales. Mais comment expliquer leur expansion fulgurante, en à peine un an, sur un territoire sunnite qui abolit la frontière Syrie-Irak tracée en 1920, à la conférence de San Remo, par ces mêmes Occidentaux ? Comment expliquer que ces « monstres » aient été accueillis en libérateurs à Mossoul (2 millions d’habitants) ? A rebours de nombre de commentateurs, l’historien Pierre-Jean Luizard décrit dans son dernier essai, Le Piège Daech, les logiques à l’œuvre depuis un siècle, et en conclut que les Etats du Moyen-Orient n’ont plus d’avenir. Pourquoi ces promesses ? Les trois guerres irakiennes ont rompu ce fragile équilibre ? Pourquoi bombarder l’Irak et pas la Syrie ?

L'actu en patates – Les dessins d'actualité et d'humeur de Martin Vidberg Prenez le temps. | L'insatiable J’ai arrêté les billets d’humeur, pourtant n’est-ce pas pour cela aussi que l’on vient sur un blog, parce que l’on ne se contente pas de donner son avis sur un livre mais que l’on montre la personne qui se cache derrière, ce n’est pas juste un catalogue d’avis ou de critiques, c’est une vie, des émotions partagées. Il fallait que je vous parle de mon obsession du moment, qui cependant n’est pas nouvelle. Le livre est devenu un objet de consommation, ce n’est pas un mot grossier, pas de honte à avoir, la société est consumériste, il est heureux que le livre ne soit pas resté en marge (pour revoir le modèle de la société et faire notre révolution, rdv dans un prochain billet, là n’est pas le propos du jour). Des livres sortent par centaines, que dis-je milliers, tous les ans, il est heureux d’avoir le choix, que tous les goûts puissent un jour trouver satisfaction. (Il pourra certes être avancé que les plus grands devenus classiques ont rarement connu le succès de leur vivant. J'aime :

Quelle santé pour demain ? La pandémie de COVID a amplifié le débat récurrent sur la réforme de notre système de santé. Des spécialistes hospitaliers et un théologien pour débattre du sujet. Médecins et soignants réclament un allégement de ce qu'ils perçoivent comme un carcan administratif pénalisant l'exercice de la médecine. Avons-nous atteint les limites d'une médecine technicienne ? Table ronde animée par Fabrice Rousselot, directeur de la rédaction de The Conversation. Cette table ronde s’inscrit dans la réflexion du séminaire La médecine confrontée aux limites sous la co-direction de p. Comment suivre le direct ?

Journal des étudiants en médecine.

Related: