background preloader

Nanotubes de carbone : intérêt et toxicité

Facebook Twitter

CNRS Materiaux vertus nanotubesC. CNRS Materiaux Fabrication nanotubes. CNRS Materiaux Geometrie nanotubes. CNRS Materiaux Nanotubes utilisations.

Extraits Nanomonde, Roger Moret, ed. CNRS

Nanotube de carbone : définition. Observés pour la première fois en 1991, les nanotubes se présentent comme des tubes creux concentriques séparés de 0,34 nanomètre (parfois il n'y a qu'un seul tube), avec un diamètre interne de l'ordre du nanomètre et une longueur de l'ordre de quelques micromètres.

Nanotube de carbone : définition

Ces structures allongées sont éventuellement fermées à leurs extrémités par des pentagones de carbone caractéristiques des fullerènes. Un tel filament présente une résistance 100 fois supérieure à l'acier, pour un poids divisé par six, et cela avec une résistance peu commune aux hautes températures. Leur diamètre est de l'ordre du millionième de millimètre. Cette valeur est réellement difficile à appréhender pour l'esprit humain, mais pour la comprendre, il suffit de se dire qu'un nanotube de carbone d'une longueur équivalent à la distance Terre-Lune, enroulé sur lui-même, occuperait le volume qu'un pépin d'orange. Jusqu'en 1985, les seules formes cristallisées connues de carbone pur étaient le graphite et le diamant. Les nanotubes de carbone sont-ils aussi dangereux que l'amiante ? Des amas de nanotubes de carbone.

Les nanotubes de carbone sont-ils aussi dangereux que l'amiante ?

Crédit : Project on Emerging Nanotechnologies Les nanotubes de carbone sont-ils aussi dangereux que l'amiante ? - 2 Photos Découverts il y a une vingtaine d’années, les nanotubes de carbone sont des matériaux magiques aussi légers que le plastique mais plus résistants que l’acier dont les applications en électronique et plus généralement en nanotechnologie sont très prometteuses.

Toutefois, les risques potentiels pour la santé de ces nanoparticules deviennent de plus en plus évidents et des recherches sont en cours pour éviter que l’Homme n’ouvre une fois de plus la boîte de Pandore. Certains chercheurs ont remarqué que les longs nanotubes de carbone se présentent au microscope comme les fibres d’amiante dont les dangers pour la santé n’ont malheureusement été pris en compte que tardivement.

Le professeur Kenneth Donaldson, du Centre for Inflammation Research de l’université d’Edimbourg, a voulu en avoir le cœur net. Sur le même sujet. Nanotubes de carbone et amiante : mêmes symptômes - 22 mai 2008. Une révolution industrielle.

Nanotubes de carbone et amiante : mêmes symptômes - 22 mai 2008

Découverts il y a plus de vingt ans, les nanotubes de carbone sont des cylindres creux et longs, formés d’un ou plusieurs feuillets de carbone cristallisé enroulés sur eux-mêmes. Un nanotube de carbone est 100 000 fois plus petit qu’un cheveu, quelques microns de longueur pour seulement un nanomètre de diamètre (un milliardième de mètre). Petits mais costauds, ces filaments présentent des qualités d’élasticité et de conduction hors normes. Cent fois supérieure à l’acier, la résistance des nanotubes a séduit les industriels. L'Agence française de sécurité sanitaire met en garde contre les nanomatériaux.

Sommes-nous en train de jouer ave le feu?

L'Agence française de sécurité sanitaire met en garde contre les nanomatériaux

L'Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire (Anses) met en garde, ce jeudi, contre les dangers potentiels mais encore largement inexplorés des nanomatériaux. L'agence réclame, dans un nouveau rapport, une réglementation européenne plus stricte à leur égard. Les nanomatériaux sont des matériaux naturels ou manufacturés constitués de particules dont la taille se situe entre 1 et 100 nanomètres, soit 1 à 100 milliardièmes de mètre. Cette taille intermédiaire entre la taille des atomes et celle des matériaux classiques leur confère des propriétés physiques, chimiques et biologiques particulières. Un domaine de recherche scientifique et technique en pleine expansion "Les nanomatériaux représentent un domaine de la recherche scientifique et technique en pleine expansion" en raison de ces propriétés et de leurs applications industrielles, explique dans son rapport l'Anses.

Absence d'études épidémiologiques Avec Vidéos à voir sur ce thème. Du carbone au graphène. Des nanotubes de carbone plein les poumons ! NANOTUBES DE CARBONE.

Des nanotubes de carbone plein les poumons !

Prenez 69 jeunes asthmatiques âgés de 2 à 17 ans. Obtenez de leur famille l’autorisation de leur faire des lavages broncho-alvéolaires et d'en prélever des échantillons pour diagnostiquer de possibles maladies cachées par les symptômes de l’asthme. Examinez les macrophages alvéolaires ainsi obtenus par différentes techniques (microscope électronique à transmission à haute résolution, sous spectroscopie raman et à rayons X et sous microscopie à infrarouge).

Vous obtiendrez ainsi un instantané de la composition des particules fines inférieures à 2,5 microns (PM2,5) présentes dans les poumons. Et là... surprise ! Les nanotubes de carbone proviennent des pots d'échappement Un risque sanitaire encore inconnu Comme la découverte vient d’être effectuée, les scientifiques sont, pour l'heure, bien en peine d’évaluer la toxicité de ces nanotubes sur la santé humaine. En savoir plus : - Nanoparticules d'argent : quels risques pour la santé ?