background preloader

Filmosphere

Filmosphere

http://www.filmosphere.com/

Related:  cinemablog cineblog cinema

Ces réalisateurs de cinéma qui se lancent à la télévision Qui a dit que le talent des réalisateurs de cinéma pouvait s'exporter à la télévision ? Steven Spielberg, J.J. Abrams ou James Cameron au cinéma d'accord ! En revanche sur le petit écran, c'est parfois le flop ! Le cinéma et la télévision sont deux mondes bien distincts. Les passerelles entre les deux ne sont pas rares. Spartacus – Le retour du péplum Ce blog s'est trop souvent moqué de Spartacus pour ne pas publier l'avis d'un lecteur qui a apprécié la série. Par François Etner La série Spartacus s’est achevée il y a quelques jours. Si l’accueil des spectateurs a globalement été très enthousiaste, celui de la critique a été beaucoup plus mitigé. De nombreuses raisons de ne pas regarder Spartacus ont été avancées, dont :

Blog : Need For Speed le film, l'avis de Gamergen De belles voitures, de belles poursuites, de belles filles, cela suffit-il pour faire un bon film ? Need For Speed est une licence à succès dont le premier jeu est sorti le 31 août 1994 sur console 3DO. Un an plus tard, il fit son apparition sur PC avant, encore une année après, de sortir sur Sega Saturn et PlayStation. Depuis, avec une vingtaine d'opus différents, la franchise connaît toujours un grand succès et il se serait vendue à plus de 135 millions d'exemplaires, tous titres confondus. Il aura fallu attendre presque vingt ans pour que Need for Speed inspire Hollywood et suive les traces d'autres licences comme Resident Evil, Tomb Raider, Prince of Persia, etc.

Hadopi profite au cinéma américain au détriment des films français En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... en partie ensoleillé Vent : 10km/h - UV : 2 Clôture veille : 4892.99 [CRITIQUE CINÉ #106] NOÉ Darren Aronofsky reprend ici l'histoire de l'arche de Noé et transpose cette légende biblique à travers les différentes étapes du Déluge. Il regoûte ainsi au genre de la fresque épique après avoir tenté le coup dans "The Fountain". Le réalisateur de "Black Swan" ou de "Requiem For A Dream" nous offre un film décevant aux aspects plus mythologiques que religieux. En tant qu'athée, absolument pas aguerri aux contes bibliques, je suis parti voir "Noé" la tête dans le vague, en me demandant ce qui pourrait bien m'attendre durant ces plus de 2 heures de séance. La scène d'introduction mystique a de quoi nous décontenancer, et nous met d'emblée dans l'ambiance du film. On retrouve le jeune Noé avec son père Lamech, et la scène permet d'introduire le "méchant" en la personne de Tubal-Cain, descendant de Cain, premier meurtrier de l'histoire dont les descendants peuplent la planète et affrontent Noé et sa famille, descendante d'Adam.

Need for Speed - Itinéraire d'une cinéphile "Need for Speed" m'a plu car les courses de voitures étaient filmées simplement, avec très peu d'effets spéciaux, ce qui donnait un rendu réaliste intéressant. Ce réalisme n'empêche pas les scènes de cascade d'être spectaculaires, il les rend juste crédibles. J'ai particulièrement apprécié le moment où Tobey conduit très dangereusement afin que Julia Maddon (Imogen Poots) prenne peur et descende de la voiture. De plus, j'ai adoré la scène où, piégée par plusieurs chasseurs de primes, Julia décide de foncer à toute vitesse sur celui d'entre eux qui conduit un Hummer, car elle est persuadée qu'il déviera de sa trajectoire au dernier moment.

Ouf, les spectateurs sont revenus dans les salles de cinéma... mais certains films ont souffert Après les attentats du 13 novembre, la fréquentation des salles de cinéma a évidemment chuté. A priori, la situation est redevenue normale, mais au passage, de nombreux films font beaucoup moins d'entrée que ce qu'espéraient leurs producteurs. Près de deux semaines après les attentats du 13 novembre, les cinéphiles semblent avoir repris le chemin des salles. Bien qu'il soit évidemment trop tôt pour en tirer des conclusions fiables, c'est l'analyse que livre Eric Marti, directeur général de Ciné Chiffres, organisme qui depuis 40 ans, publie quotidiennement les données de fréquentation des salles sur Paris-Périphérie (toutes les salles parisiennes et une très large couverture sur les départements limitrophes) et sur 95 % du territoire. « La fréquentation est sans aucun doute affectée à la baisse, principalement sur “Paris-Périphérie”, du fait de la fermeture de la majorité des cinémas parisiens le samedi 14 et de nombreux cinémas à Paris et en périphérie le week-end entier.

[Critique] Noé Noé, sortie le 9 avril 2014 Un film de Darren Aronofsky avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins, Emma Watson, Ray Winstone, Logan Lerman Bande-annonce: Avis Ciné : Need for Speed Adapter un jeu vidéo au cinéma est un exercice périlleux, le gros avantage de Need for Speed est l’absence de scénario puisqu’il s’agit d’un jeu de course. Le seul épisode vidéo-ludique ayant mis en avant son scénario (The Run) n’a pas rencontré son public. Scott Waugh, un ancien cascadeur, réalise ici sont troisième film : son ancienne activité professionnelle est clairement un atout pour ce type de film. Mais revenons au scénario : Tobey Marshall ne parvient pas à gagner sa vie avec son garage, il décide de s’associer avec Dino Brewster, son rival. Tout ne se déroule pas prévu et Tobey se retrouve derrière les barreaux. De Leon, la plus célèbre course automobile clandestine, sera peut-être l’occasion pour Tobey de prendre sa revanche et de prouver son innocence.

Knight of Cups : "Les tournages de Terrence Malick sont très organisés" - News films Interviews Par Maximilien Pierrette ▪ mercredi 25 novembre 2015 - Il y a 4 heures et 24 minutes A l'occasion de la sortie de "Knight of Cups", le producteur Nicolas Gonda revient avec nous sur la méthode de travail de Terrence Malick, avec qui il collabore depuis "Le Nouveau monde". On le dit ingérable. Plus intéressé par un aigle que dans le ciel ou le vent qui caresse des hautes herbes que la scène qu'il est supposé tourner. Et si toutes ces rumeurs sur lesquelles la légende Terrence Malick s'est construite étaient fausses ?

Critique Cinéma - Noé (Darren Aronofsky) - The Wild Production Crédits photo : © images tirées du film En cinq long métrages, le cinéaste américain Darren Aronofsky est désormais une figure majeure du XXIème siècle. Initiée avec Pi en 1996, son projet de fin d'étude développé avec seulement 60 000 dollars, sa filmographie a pour thème récurrent l'obsession, qu'elle soit liée à la drogue dans Requiem for a Dream, à la recherche d'un remède dans The Fountain, au catch dans The Wrestler ou à la quête de la perfection dans Black Swan. Critique Need for Speed, le film Synospis Tobey Marschall est un pilote hors normes mais son garage ne tourne pas assez bien et les factures s'entassent. Il est contraint d'accepter un partenariat avec son rival de toujours Dino Brewster, pilote des beaux quartiers. Le partenariat tourne mal pour Tobey qui finit en prison.

La vie d'Adèle, Orange Mécanique, Love... quand la justice française censure le cinéma (22 PHOTOS) Massacre à la tronçonneuse, Mad Max, Love, Saw 3D, Orange Mécanique... et plus récemment La vie d'Adèle : tous ces films ont pour point commun d'avoir subi les foudres de la justice française. Visa d'exploitation retiré, interdiction aux moins de 18 ans... si les raisons étaient différentes, ces longs métrages ont fait parler d'eux avant, pendant ou après leurs diffusions en salles. >>> Saw, Nymphomaniac, Love, La vie d'Adèle ... : interdiction aux moins de 18 ans ou visas d'exploitation annulés, quand la justice s'en mêle ! (Diaporama)

Critique Ciné : Noé, L'Arche d'un Blockbuster Réussi Le film à gros budget Noé inspiré du texte biblique culte est très récemment sorti sur nos grands écrans pour au final nous en mettre plein la vue et ressortir conquis de cette adaptation osée et captivante. Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement. Le scénario est donc une adaptation directe du récit biblique toutefois affublé d’inventions bien pensées. A commencer par les veilleurs, ces anges déchus incarnés en hommes de pierre sont ceux qui vont permettre des séquences d’action d’une violence réfléchie dont Russell Crowe participe avec brio. Sincèrement, le casting est de très haut niveau avec une Emma Watson et une Jennifer Cornelly qui jouent à merveille dans la famille de Noé mais le colosse au charisme indéniable de Russell fait du protagoniste une performance mémorable.

Related:  Movies / SeriesBlogs CinémaFilms related sites** Magazines **Blog Cinéphile